Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du cinquième tome de la série Les vampires de Chicago. Si tu n’as pas lu les tomes précédents, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Certaines mettent les dents (tome 1), Petites morsures entre amis (tome 2), Mordre n’est pas jouer (tome 3) ou Mordre vous va si bien (tome 4).

 

morsures en eaux troubles

Les vampires de Chicago, tome 5 : Morsures en eaux troubles de Chloe Neill

Editions : Milady

413 pages

Paru le 29 Août 2014

Aperçu : Avec la multiplication des manifestations contre les vampires et la ville qui menace d’adopter une loi sur le fichage des surnaturels, les temps n’ont jamais été aussi durs pour les créatures à crocs. Mais lorsqu’un sort fait virer au noir absolu le lac Michigan, la situation risque de dégénérer totalement. Merit doit mener l’enquête pour découvrir l’identité du responsable et l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard, pour les vampires comme pour les humains.

 

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : Plus ça va, mieux c’est !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Nous avions à faire à un évènement paranormal particulièrement déconcertant qui nous touchait tous au plus profond de nous-mêmes. » (chap 4)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Ce que j’aime avec cette série, c’est que plus on avance, mieux c’est ! Le tome 4 avait déjà permis de relancer la machine et celui-ci poursuit sur cette lancée.

Nous avions laissé des grosses places vacantes avec la mort d’Ethan et l’arrestation de Tate dans Mordre vous va si bien et effectivement, la politique de Chicago voit ses cartes se redistribuer : Malik doit prendre sa place de Maître mais avec l’envoyé du Presidium sur le dos, il voit ses mains liées pour mener sa Maison comme il l’entend tandis qu’une nouvelle Mairesse fortement réfractaire aux surnats est élue à la tête de Chicago. Tout cela va provoquer pas mal de remous pour les vampires et les autres car en même temps, une magie étrange a pris possession de la ville. Merit va donc devoir prendre l’ascendant sur son deuil pour mener l’enquête avec l’aide de Jonah et de Catcher…

J’ai trouvé ce cinquième volet très agréable, bien équilibré entre l’enquête, la politique, les affaires de vampires et les relations « humaines » de Merit. Sans Ethan et Tate, le paysage de Chicago est bouleversé et chacun doit trouver ses marques, ce qui apporte un vrai vent de fraîcheur. Merit est aussi amenée à prendre position pour sa Maison et sa communauté, elle qui était bien protégée par Ethan doit maintenant s’affirmer en tant qu’individu.

Evidemment, comme c’est Chloe Neill, l’intrigue n’est pas très complexe et la fin offre de nouveaux rebondissements mais j’ai bien adhéré à ce tome et je lirai la suite !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

La mort d’Ethan a provoqué de gros bouleversements dans la vie de Merit : elle a non seulement perdu son Maître, celui qui l’a transformée et protégée, son partenaire d’enquêtes et son amoureux. Elle doit donc réapprendre tout cela sans lui.

Pour ce qui est du Maître, elle ne peut malheureusement pas entièrement se fier à Malik à cause de l’envoyé du Presidium qui est là pour servir ses propres intérêts. Toutefois, elle a su montrer de l’altruisme dans ses décisions, son éviction du poste de Sentinelle n’ayant duré que le temps de reprendre son souffle, et réussi à faire éjecter l’importun. J’ai trouvé que Merit prenait vraiment son poste à bras le corps, réagissant pour le bien commun, comme doit le faire une Sentinelle.

Pour le partenaire (et amoureux…), Merit peut compter sur Jonah. J’ai beaucoup aimé l’énergie du Capitaine de la Garde de Grey. Il est intelligent et posé et sait calmer les ardeurs de Merit. J’ai trouvé que leur duo fonctionnait plutôt bien et j’étais même plutôt favorable à un rapprochement entre eux, ce qui aurait apporté du piquant dans la série. Or Chloe Neill a dû avoir des remords d’avoir éliminé Ethan au tome précédent, quitte à le faire revenir sous forme de chien-chien de Mallory.

Je n’avais pas vu venir ce rebondissement (alors que l’implication de Mallory était la solution la plus évidente au problème de la magie élémentaire après l’avoir vue dans sa cave) et j’en suis un peu déçue. La disparition d’Ethan avait un vrai potentiel de développement de l’intrigue pour la suite alors que la seule question restante maintenant est : dans quelle mesure Ethan est-il vraiment lui-même ?

J’ai aussi bien envie d’en savoir plus sur cette magie ancestrale, donc je lirai la suite, un peu circonspecte quand même.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Découvriras-tu ce qui bouleverse Chicago?

Dis-le moi en commentaire.