Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du deuxième tome de la série Le Secret de l’Inventeur. Si tu n’as pas lu le tome précédent, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Rébellion (tome 1).


l'énigme du magicienLe Secret de l'Inventeur, tome 2 : L'Énigme du magicien de Andrea Cremer

Editions Lumen

370 pages

Paru le 11 février 2016

Aperçu : Après l’explosion des Catacombes, le seul foyer qu’elle ait jamais connu, Charlotte est contrainte de mener sa petite troupe de résistants à l’oppresseur anglais, parmi lesquels une dizaine d’enfants, vers La Nouvelle-Orléans. Désormais leader du groupe, elle se retrouve face à des choix difficiles pour préserver la vie de ses jeunes protégés, mais continue de voir en Grave, malgré sa force herculéenne et ses origines inquiétantes, un allié et un ami. L’Empire fera tout pour les empêcher de rallier le quartier général de la Résistance, où les attendent son frère Ashley et Jack, qu’elle tient désormais pour un traître… et c’est sans compter les stratagèmes de Nicodème, un puissant mage, et du capitaine du célèbre Persée, un flibustier français aux intentions troubles. Mais le danger ultime pourrait bien venir de la propre mère de Charlotte : leader de la rébellion, elle semble décidée à faire de Grave le premier des membres d’une invincible armée !

 

Mon commentaire général : Vaudou, pirates, masques et mécanique, un bon mélange !

Ma note : 8.5/10

La citation qui résume tout : «La guerre n’est pas le seul jeu pratiqué par l’homme [...]. Et celui dans lequel tu t’aventures pourrait bien avoir des conséquences dévastatrices.» 

Mon avis (garanti sans spoiler) :

J’avais eu un vrai coup de cœur pour le premier tome, fascinée que j’étais par l’univers steampunk que je ne connaissais pas et par l’imagination débordante d’Andrea Cremer. J’avais donc hâte de connaitre la suite de cette histoire un peu déjantée et de savoir comment allaient évoluer les héros, que l’on avait laissés en trois groupes distincts et dans de mauvaises postures.

Il faut savoir que l’histoire s’attache surtout à Charlotte, même si les autres ne sont jamais bien loin… Mais je ne peux évidemment pas t’en dire plus sans te dévoiler une partie de l’intrigue de ce tome, qui fait clairement figure de tome de transition entre le premier tome passionnant et la fin qui s’annonce palpitante.

En effet, j’ai dévoré ce volet en une journée à peine, tellement il est addictif et facile à lire. Il faut bien avouer quand même que l’intrigue est assez mince et que l’histoire n’avance au final pas beaucoup.

J’ai tout de même été ravie de me plonger à nouveau dans cet univers excentrique et de découvrir à la fois de nouveaux lieux (la Nouvelle-Orléans d’Andrea Cremer vaut vraiment le détour !) et de nouveaux personnages, dont un sur lequel je m’étais beaucoup interrogée dans le premier tome…

En tout cas, la scène finale est éblouissante et m’a presque fait regretter d’avoir lu ce deuxième tome sans attendre la sortie du dernier parce que maintenant je veux connaitre la suite… Non, j’exagère,  je ne regrette pas en fait, j’ai beaucoup aimé !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Ce qui est assez notable avec ce roman, c’est que malgré quelques faiblesses et raccourcis, mon intérêt n’a pas faibli au cours de ma lecture et que les pages se sont tournées toutes seules, m’amenant au bout des 370 pages dans la journée.

Au niveau de l’intrigue, Andrea Cremer s’est facilité la tâche en rassemblant ses trois petits groupes au lieu de traiter les trois histoires en parallèle. Ainsi Charlotte et les rescapés des catacombes, Ashley et Jack, Linnet et Meg se retrouvent tous à la Nouvelle-Orléans. Si on sait comment Charlotte et son groupe se sont retrouvés là, pour les autres c’est moins clair (en tout cas pour moi). Je crois que c’est le retour de Meg qui est le plus improbable : au bout d’un mois à peine, elle a réussi à découvrir un secret des Sœurs assez phénoménal et développé des aptitudes plutôt inhabituelles. Je n’ai pas vraiment adhéré à cette partie qui m’a semblé un peu tirée par les cheveux. Tout comme  l’intérêt du prêtre vaudou pour Grave (et comment ses hommes ont-ils réussi à le capturer aussi facilement alors que Charlotte et lui sortaient du QG de la Résistance ? C’est un mystère…). Je regrette aussi que l’histoire avance aussi peu : on n’en sait toujours pas plus sur la Résistance (si ce n’est qu’ils ont un super QG), ni sur l’Empire, ni sur les motivations de Lord Ott… Le troisième tome va être bien chargé !

Si tu me suis un peu maintenant, tu dois savoir que je déteste les triangles amoureux. Sinon, je te le dis, je HAIS les triangles amoureux. Je te laisse donc imaginer la tête que j’ai fait en voyant Charlotte hésiter entre Coe (que je n’aime pas) et Jack (que j’aime bien même s’il a menti à Charlotte dans le premier tome)… J’espère qu’au vu de la révélation de la manipulation de Coe, ce problème sera réglé dans le dernier tome !

Enfin, j’ai aimé passer du temps en compagnie de Linnet. Cette jeune femme forte, effrontée et dynamique a aussi ses failles, l’une d’elles étant nommée Jean-Baptiste Lachance. J’aimerais bien les voir finir ensemble ces deux-là et mon petit doigt me dit que ce sera probablement le cas.

En tout cas, cette scène finale est tout simplement magique et m’a donné envie de me jeter sur le dernier tome. D’ailleurs, celui-ci sera nommé The turncoat’s gambit (qu’on pourrait traduire par Le sacrifice du renégat), et devrait sortir en VO en novembre 2016. J’ai hâte…

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Es-tu prêt à entrer dans la Nouvelle-Orléans version steampunk?

Dis-le moi en commentaire.