l'amour, la vie et ma liste

L’amour, la vie et ma liste de Kasie West

Editions : Hugo New Way

332 pages

Paru le 14 mars 2019

Aperçu : Abby Turner n'avait pas vraiment prévu que l'été de ses dix-sept ans tourne ainsi à la catastrophe. Sérieusement, tomber amoureuse de son meilleur ami ? Se faire exclure d'une expo sous le prétexte que son art " n'a pas d'âme " ? Sans oublier les problèmes d'anxiété de sa mère...

Il lui vient alors une idée folle : dresser la Liste du Cœur. Abby va se donner l'été pour accomplir dix missions. Morceaux choisis : affronter l'une de ses plus grandes peurs, découvrir l'histoire d'un parfait inconnu ou encore tomber amoureuse... Si elle parvient à compléter cette liste, elle deviendra enfin l'artiste inspirée qu'elle a toujours rêvé d'être. Mais le plus grand des défis n'est-il pas de se révéler à soi-même ?

Mon commentaire général : Une romance ado sur l'art et la maturité

Ma note : 4 ⭐️

La citation qui résume tout : « Comment devenir un coeur profond en dix étapes... [...] J'ai quatre semaines.» (p. 61)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

J’aime beaucoup Kasie West, de laquelle j’ai déjà lu de très beaux romans, pleins d’émotions. L’amour, la vie et ma liste est une romance contemporaine pour ado qui parle d’art, de maturité, d’expériences de vie et de la volonté de s’affirmer en tant que personne.

J’ai passé un bon moment avec ce roman que j’ai lu très vite... et pourtant, je ne pense pas qu’il marquera mon esprit.

Si tu as déjà lu un bon nombre de romances de ce type, comme c’est mon cas, il est très facile de deviner la fin, même si certains éléments dans l’histoire m’ont surprise. L’idée de liste d’expériences à faire pour mûrir/obtenir une récompense a déjà été exploitée plusieurs fois dans la littérature, ce qui n’apporte rien de nouveau en soi. Et puis, je suis dubitative sur le fait qu’une seule expérience suffisse à changer l’art d’une personne et à la faire grandir suffisamment pour que des émotions se dégagent de ses oeuvres (surtout quand tout le récit se passe en l’espace d’un été et que la narratrice a quelques semaines pour présenter de nouvelles toiles).

Malgré cela, j’ai plutôt bien aimé, ce qui en dit long sur la capacité de l’autrice a construire des personnages attachants.

C’est donc un roman idéal pour l’été, quand tu n’as pas trop envie de te prendre la tête avec des histoires trop compliquées ou sanglantes (je ne suis pas une adepte de l’hémoglobine sur la plage).

 

Et toi, tu l’as lu ? Es-tu un.e artiste ?

Dis-le moi en commentaire.