hopeless

Hopeless de Colleen Hoover

Editions: Fleuve Noir

506  pages

Paru le 2  octobre 2014

Aperçu : Sky, 17 ans, vit avec sa mère adoptive Karen. Après plusieurs années de scolarisation à domicile, elle débute sa dernière année de lycée dans un nouvel établissement où elle ne connaît quasiment personne. Peu importe, de toute façon, Sky ne ressent aucune émotion pour personne depuis son enfance. Alors quand elle croise Holder, le bad boy du lycée, elle est surprise de l'effet qu'il a sur elle. Sky comprend rapidement qu'Holder n'est pas celui que tout le monde croit et leur relation devient passionnée. Peu à peu, elle découvre grâce à lui la vérité sur son passé. Tous deux étaient amis et voisins dans leur enfance. Mais elle ne s'en souvient pas...

 

 

 

 

Mon commentaire général : quelle claque!

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : «Le ciel est toujours magnifique. Même quand il est sombre ou pluvieux ou nuageux, il est toujours magnifique à regarder.» (traduction personnelle)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Hopeless est un roman à deux vitesses : deux parties très distinctes l’une de l’autre.

La première est clairement la romance adolescente typique du genre Young Adult : Sky, la nouvelle fille de l’école tombe follement amoureuse d’Holder, le bad boy du lycée, le magnifique garçon incompris. Jusque-là, rien  de nouveau. C’est tout de même très bien écrit et même si la romance est beaucoup trop rapide pour que ce soit crédible, les premiers émois de l’adolescence sont très bien décrits.

Puis arrive la seconde partie où Sky découvre qu’Holder en sait bien plus qu’il ne veut l’admettre sur son passé. Je ne vais rien dévoiler de plus pour ne rien spoiler du secret, même si avec les nombreux flash-backs, il n’est pas compliqué de deviner par soi-même ce qu’il s’est vraiment passé. En tout cas, l’intensité émotionnelle de cette moitié du roman est incroyable. J’ai souvent eu les larmes aux yeux, j’ai souffert avec les protagonistes au fur et à mesure de leur plongée dans le passé.

Ce roman confirme pour moi le talent d’auteur dramatique de Colleen Hoover, même si ce n’est pas un coup de cœur pour moi, à cause de quelques longueurs, de quelques facilités et du manque d’originalité de la première partie (et surtout de la vitesse supersonique à laquelle les personnages tombent amoureux). En tout cas, cela ne détrônera pas Maybe Someday comme mon livre favori de Colleen Hoover.

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

En ouvrant ce livre, je m’attendais évidemment à une romance (parce que c’est un Young Adult) mais aussi à une part de dramatique (parce que c’est Colleen Hoover et qu’elle a le don d’aborder les sujets délicats). Par contre, je ne m’attendais pas du tout à une immersion dans le stress post-traumatique d’une victime d’inceste. J’ai vécu toute l’horreur de la situation avec Sky, parce que ses émotions sont tellement bien retranscrites qu’on ne peut faire autrement que souffrir avec elle. Et de la souffrance il y en a ! Le suicide, le viol, l’inceste mais aussi l’homophobie ou la douleur des rumeurs au lycée, il y a de quoi devenir fou ! On se demande d’ailleurs comment Sky et Holder font pour ne pas péter les plombs plus que ça...

La seconde moitié du roman m’a vraiment prise aux tripes, mes yeux se sont emplis de larmes plus d’une fois, mon ventre s’est serré d’angoisse, j’ai frémis, j’ai enragé. J’ai vécu de plein fouet la peur et la douleur d’une petite fille de cinq ans, en saluant son courage. C’est une vraie claque émotionnelle...

C’est pourquoi en comparaison, la première moitié parait bien fade, malgré l’intensité des sentiments entre Sky et Holder. Même trop intenses d’ailleurs. Je sais que les adolescents vivent les choses plus forts mais quand même. J’ai trouvé que la remarque de Karen sur le fait qu’ils ne ressemblaient pas à un jeune couple parfaitement pertinente. La romance arrive bien trop vite, il n’y a pas vraiment de découverte de l’autre, juste un monumental coup de foudre... Et puis quelles étaient les chances qu’Holder soit l’ancien voisin de Sky/Hope ? Cette coïncidence est beaucoup trop colossale pour être crédible, ce qui gomme un peu la réalité de la suite.

Malgré tout, ça reste un excellent roman, qui mérite amplement d’être lu.

Il existe une suite, ou plutôt une réécriture du point de vue de Holder, mais vu l’intensité du sujet et mon état émotionnel en refermant ce premier tome, je vais avoir besoin d’un peu de temps avant de pouvoir envisager de me replonger dans cette histoire.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Oseras-tu lever le voile du passé tourmenté de Sky ?

Dis-le moi en commentaire.