maybe somedayMaybe Someday de Colleen Hoover

Editions: Hugo New Romance

389 pages

Paru le 7 mai 2015

Aperçu :  À 22 ans, Sydney a tout pour être heureuse : des études passionnantes, le mec parfait, Hunter, et un superbe appartement en coloc avec sa meilleure amie Tori. Jusqu'au jour où elle apprend que ces deux êtres qui lui sont le plus chers lui cachent un secret impardonnable... Sydney décide alors de tout plaquer. Elle se rapproche de plus en plus de Ridge, son mystérieux voisin. Elle vibre lorsqu'il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare sur son balcon. Mais chacun a ses secrets, et Sydney va découvrir ceux de Ridge à ses dépens. Ensemble, ils vont comprendre que les sentiments qu'ils partagent ne leur laissent pas le choix dans leurs décisions.

 

 

 

 

Mon commentaire général : ce beau concert d'émotions m'a fait vibrer de la première à la dernière ligne de la partition!

Ma note: 10/10

La citation qui résume tout : " Les mots peuvent avoir sur le coeur bien plus de poids qu'un baiser"  

Mon avis (sans spoiler) :

Maybe Someday est le roman phénomène de ce printemps. Je n'avais déniché que des commentaires élogieux à son sujet et j'avais hâte de le lire à mon tour. Je n'ai pas été déçue: c'est une belle découverte, un roman addictif qu'il est impossible de lâcher avant d'arriver à la dernière ligne. 

Pourtant, si l'histoire est assez conventionnelle et la romance plutôt inévitable, je me suis laissée emporter par la justesse des émotions exprimée par la plume de Colleen Hoover, toute en retenue et en douceur, comme la relation des deux personnages principaux. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé que les chapitres soient écrits alternativement du point de vue de Sydney et de Ridge, ça permet de bien comprendre les motivations de chacun.

Outre cet aspect, le roman aborde aussi des sujets plus profonds comme le handicap ou la maladie, sans jamais tomber dans le pathos, ce qui est très appréciable. Si cela donne lieu à de magnifiques scènes pleines d'émotions que je ne spoilerai pas, j'ai trouvé que la vie quotidienne d'une personne dotée d'un handicap n'était peut-être pas très réaliste mais bon, cela ne nuit absolument pas à la lecture.

Cela tient notamment aux personnages qui sont quasi-tous attachants (sauf l'ex petit-ami et l'ex-colloc de l'héroïne qui sont un peu caricaturaux dans leur genre). Ici, point de bad boy ou d'héroïne perturbée. Ce sont des gens normaux à qui il arrive des choses normales, et c'est rafraichissant. Il est très facile de s'identifier à eux et de se demander ce qu'on ferait dans telle ou telle situation.

Enfin, il faut savoir que Colleen Hoover a travaillé en collaboration avec un auteur-compositeur, Griffin Peterson, qui a écrit les chansons évoquées dans le roman et qu'on peut les écouter sur Deezer, parfait pour accompagner la lecture.

En résumé: une belle histoire, des personnages attachants, un style addictif, tu l'as compris, c'est un coup de coeur:

coeur scintillant

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilersSi tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici! 

 

Mes commentaires non censurés :

La quatrième de couverture me promettait des "montagnes russes émotionnelles", ce n'était pas un mensonge.

J'ai ri des blagues potaches du trio Ridge/Warren/Sydney et de certains dialogues.

J'ai été bouleversée par les scènes d'écriture de chansons et la façon qu'a Ridge de ressentir la musique, par la maladie de Maggie, par la scène où Ridge marque au feutre les bras de Sydney... Et tellement d'autres...

J'ai été à la fois indignée et émue par la relation Sydney/Ridge. Parce que Ridge est déjà en couple avec Maggie qui est si adorable qu'il est impossible de ne pas le détester de la faire souffrir. Et en même temps, le couple Sydney/Ridge a l'air tellement naturel qu'il est aussi impossible de ne pas souhaiter qu'ils finissent ensemble. Et c'est même difficile pour le lecteur de les voir lutter à contre-courant de leurs sentiments.

La surdité de Ridge apporte beaucoup plus d'intensité à l'histoire puisque tout passe par le langage corporel ou l'écrit, et du coup, j'ai trouvé que c'était aussi plus simple pour le lecteur de s'imprégner des émotions des personnages. La musique permet aussi des non-dits, des choses qui ne peuvent être dites à haute voix parce qu'interdites, et ça m'a beaucoup plu.

En tout cas, pour moi, ce fut une belle lecture dont je me souviendrai un moment!

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Dis-le-moi en commentaire.