Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du troisième et dernier tome de la série Never Never. Si tu n’as pas lu les tomes précédents, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Never Never , saison 1 (tome 1) ou Never Never, saison 2 (tome 2).

 

never never 3Never Never, saison 3 de Colleen Hoover et Tarryn Fisher

Editions : Hugo New Romance

160 pages

Paru le 12 janvier 2017

Aperçu : Silas et Charlie ont maintenant mieux compris ce qui leur arrive. Ils ont réussi à développer une stratégie pour reconstruire leur passé, découvrir ce qu’ils étaient l’un pour l’autre, s’apprivoiser à nouveau.

Ils sont sur le point, ensemble, de savoir pourquoi ils perdent ainsi la mémoire. Car s’ils ont maintenant une idée claire de ce qui se passe, la cause demeure mystérieuse.

Silas et Charlie ont appris qu’ils étaient amoureux avant ces pertes de mémoire mais que cet amour s’est brisé.

Pourront-ils aussi se retrouver au-delà de cette perte de leurs souvenirs ? Car leur amour était de ceux qui ne disparaissent jamais.

 

 

 

Mon commentaire général : toujours pas assez !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Suis ton instinct. Pas ton cœur, parce qu’il cherche toujours à te faire plaisir, pas ton cerveau, parce qu’il se fonde trop sur la logique. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Voici l’épilogue de cette courte série pleine de mystères.

Si les révélations s’enchainent et que la plupart des questions soulevées dans les tomes précédents trouvent une réponse, je n’ai pas été franchement convaincue par les explications avancées. C’est dommage parce que des hypothèses plus intéressantes auraient pu être utilisées en se basant sur la localisation géographique et sur ses légendes mais évidemment, je n’en dirais pas plus pour ne rien spoiler.

C’est dommage que le côté fantastique n’ait pas été plus développé car côté émotions, le duo Hoover-Fisher nous fait passer des moments intenses et concentrés, plein de colère, de tristesse ou d’amour bien sûr, mais surtout plein de sentiments.

Comme dans les deux autres tomes, l’écriture est toujours aussi bien maitrisée et les personnages sont touchants, même les personnages secondaires que nous n’avons pas vraiment eu le temps de découvrir.

J’ai globalement passé un bon moment de lecture mais comparé aux autres romans de Colleen Hoover (je ne connais pas Tarryn Fisher), il manque un petit quelque chose qui emporte le lecteur, un tourbillon de sentiments et d’émotions qui nous porte dans un autre monde le temps de la lecture. Ici, je trouve que c’est resté un peu superficiel, peut-être à cause du format.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Cela fait maintenant environ 400 pages que j’attendais The explication : la raison pour laquelle Charlie et Silas perdaient la mémoire toutes les 48 heures. Ma première hypothèse, vu le contexte de la Nouvelle-Orléans et son engouement pour le vaudou, était une malédiction lancée sur le couple par une personne jalouse de leur bonheur ou pourquoi pas par eux-mêmes, afin de s’empêcher de retomber dans les bras l’un de l’autre.

C’est pourquoi cette explication d’amour contrarié et d’âmes sœurs m’a paru complètement tiré par les cheveux. Comment cela se peut-il ? Qu’est-ce qui déclenche les pertes de mémoires ? Pourquoi leur caractère cyclique ? Pourquoi cela se produit pour tous les deux en même temps ? Pourquoi cela efface-t-il aussi tous les acquis qui leur ont été imposé ?

Rien de tout cela ne s’explique par la raison farfelue proposée par les auteures et mon cerveau de scientifique n’arrête pas de tourner en boucle pour comprendre…

D’autant que certains détails (la terre sur les vêtements et le sang sur le drap le lendemain de la rupture) n’ont jamais été expliqués…

C’est pourquoi je ressors de cette lecture un peu déçue, avec l’impression d’avoir été baladée sur 500 pages et laissée pour compte avec une explication bancale.

Je garde quand même de ce roman de jolis moments, la volonté de retomber amoureux du couple vedette, la pureté de leur amour envers et contre tous.

Ce n’est donc pour moi clairement pas le meilleur roman de Colleen Hoover et si tu souhaites découvrir cette auteure, je te conseillerai d’attaquer par ses précédents romans, Maybe Someday en tête.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Veux-tu découvrir le mystère ?

Dis-le moi en commentaire.