Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du deuxième tome de la série Never Never. Si tu n’as pas lu le tome précédent, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Never Never, saison 1 (tome 1).

 

never never 2Never Never, saison 2 de Colleen Hoover et Tarryn Fisher

Editions : Hugo New romance

150 pages

Paru le 1 Décembre 2016

Aperçu : Silas et Charlie sont toujours frappés par la même affliction : ils ont perdu tous leurs souvenirs.

Ils en savent un peu plus sur eux-même mais ignorent encore la raison de leurs problèmes.

Ils vont devoir continuer à enquêter sur leur passé, explorer chaque piste, chaque petit indice qu'ils ont laissé derrière eux.

Il en va de leur avenir et peut-être de leur bonheur.

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : C’est encore trop court !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « D’ici là, ne perds jamais espoir. Ne cesse jamais de m’aimer. N’oublie jamais. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Never Never, Saison 2 est clairement un tome de transition. L’un de nos protagonistes disparait plus ou moins du tableau, laissant l’autre reconstituer seul le puzzle de leurs souvenirs.

Encore une fois, les pages se tournent à toute allure et je suis arrivée à la dernière page, surprise d’être déjà au bout de ce mini-roman.

Côté enquête, les choses ne progressent pas beaucoup, même si on en découvre tout de même un peu plus sur les personnages, notamment Silas, et que je n’ai pu m’empêcher de m’attacher encore davantage au jeune homme.

Côté écriture, il n’y a rien à redire, les plumes sont intimement mêlées et fluides, les formulations accrocheuses et poétiques, ce qui rend ce format d’autant plus frustrant car évidemment, on veut absolument connaitre la suite !

D’ailleurs le tome 3 est à portée de main, je te laisse, j’ai de la lecture à finir !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Avec l’enfermement de Charlie, Silas devient ici le personnage principal et sa dévotion à la jeune fille est bouleversante. Sans se rappeler clairement d’elle, son amour est tellement fort qu’il parvient à franchir les barrières de l’oubli pour le forcer à continuer l’enquête. J’ai ressenti de belles émotions avec Silas, jeune homme contrarié dans ses désirs, que l’attitude détestable de Charlie a poussé dans ses retranchements.

Ce tome est clairement celui de Silas et du coup, on ne peut que se demander s’il n’est pas le moteur de toute cette histoire.

A part le mini-format sur lequel je me suis déjà largement exprimée dans mon billet sur le premier tome, la frustration vient aussi du fait qu’avec cet énième oubli et la perte de leurs notes, on a l’impression de tourner un peu en boucle et de sans cesse réinventer la roue. Le seul piment de ce tome est la disparition de Charlie qui force Silas à trouver les réponses seul ou avec l’aide de son frère.

Néanmoins les émotions ne sont jamais bien loin, après tout Colleen Hoover a un talent démontré pour ça, et j’ai trouvé poignant que Silas retombe à nouveau amoureux de Charlie (et inversement mais c’est moins flagrant), redécouvrant à travers ses lettres et ce qu’il perçoit d’elle tout ce que le contexte leur avait fait occulter avant leur perte de mémoire : à savoir que leur amour est d’une pureté rare et précieuse.

Evidemment avec cette fin, même si elle est attendue, je ne peux que me jeter sur le tome 3 parce que je veux des réponses !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Continueras-tu à enquêter aux côtés de Charlie et Silas ?

Dis-le moi en commentaire.