never neverNever, never, saison 1 de Colleen Hoover et Tarryn Fisher

Editions : Hugo New Romance

198 pages

Paru le 3 Novembre 2016

Aperçu : Leur futur est dans la redécouverte de leurs souvenirs.

Depuis ce matin, Silas et Charlie ne savent plus qui ils sont ni quel est leur passé.

Pourtant, ils devraient avoir beaucoup de souvenirs en commun.

Ils se connaissent depuis longtemps et ont toujours été ensemble.

Il leur faut maintenant reconstituer leur passé et se redécouvrir mutuellement.

Et surtout, ne plus jamais, jamais oublier.

 

 

Mon commentaire général : Trop court !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Et j’ai envie de l’éprouver encore. De me rappeler ce que c’est qu’aimer quelqu’un comme elle. Pas n’importe qui. J’ai envie de savoir ce que c’est qu’aimer Charlie. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Comme toujours avec Colleen Hoover, on sait qu’on va passer par toutes les émotions ! Je ne connaissais pas Tarryn Fisher mais leurs styles se mêlent avec fluidité, si bien que les pages de ce tout petit livre se tournent très rapidement, jusqu’au cliffhanger final, qui arrive beaucoup beaucoup trop vite !

L’histoire est pourtant prenante : Silas et Charlie, deux lycéens, se « réveillent » subitement, en pleine classe, ne se souvenant plus de qui ils sont, ni de rien les concernant. Leur mémoire a été purement et simplement effacée. Ensemble, ils essaient donc de remonter le fil des derniers jours, pour comprendre ce qu’il s’est passé. Sauf que leur histoire est tout sauf simple et que nombreux sont ceux qui voudraient les voir séparés…

Si j’ai aimé les personnages, Silas en tête, je ne suis pas du tout fan de ce mini-format où l’histoire s’arrête alors qu’elle a à peine commencé… Même pas 200 pages, c’est à peu près ce qu’il faut pour entrer dans ce récit entre surnaturel et young adult, découvrir à peu près les personnages (puisqu’ils ne savent rien sur eux) et c’est déjà fini !

J’aurais dû me procurer les deux autres tomes directement, avant même de commencer celui-ci, car même si j’ai aimé l’histoire, j’en ressors plutôt frustrée d’avoir été coupée si vite

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Le gros point fort de cette histoire, c’est l’amnésie même de Silas et Charlie, qui les oblige à se redécouvrir eux-mêmes et ce qu’ils déterrent n’est vraiment pas glorieux ! Tromperies, relations familiales en ruine, égoïsme et égocentrisme : les deux adolescents sont loin d’être des modèles de vertu !

Pourtant, on perçoit d’eux de grandes qualités, de la gentillesse, de la bonté d’âme, depuis que leur ardoise a été effacée et c’est ce qui les rend hyper attachants. Je me suis demandé comment des personnes qui ont de toute évidence un bon fond s’étaient retrouvées à agir de façon aussi déplorable. Quelles circonstances les ont transformés ? Que s’est-il passé dans leurs vies pour les éloigner autant de leur véritable nature ? C’est là tout le mystère et l’intérêt de cette histoire.

L’autre question sous-jacente, c’est évidemment : que leur est-il arrivé ? Quelle malédiction s’abat sur eux et pourquoi ? Quelqu’un a-t-il un intérêt à les séparer ? Les suspects sont plutôt nombreux…

Comme je l’ai déjà dit, je regrette sincèrement ce format qui ne fait que soulever des questions au lieu d’y répondre. Je vais évidemment me procurer les deux autres tomes et je suppose que le marketing a ici bien fait son job puisque je ne peux pas m’arrêter là dans ma lecture. Néanmoins, j’ai un peu l’impression d’être prise en otage et je n’aime pas cette sensation. Un tome unique de 500 pages était largement réalisable et aurait suscité beaucoup moins de frustration !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Veux-tu découvrir le mystère de ce roman?

Dis-le moi en commentaire.