les intrigantes t1Les intrigantes, tome 1 : Rivales de Christine Féret-Fleury

Editions : Hachette

220 pages

Paru en mai 2015

Aperçu : Versailles est en émoi ! Versailles se pâme !

Une nouvelle venue défraie la chronique : c'est une magnifique rousse flamboyante, qui se fait appeler Rouge et dont nul ne sait rien.

Le célèbre couturier Claude de Chinelle la prend sous son aile, il en fait son modèle, sa muse.

Les jalousies se déchaînent, les rivalités se déclarent : Rouge attise toutes les passions.

Ni la belle Élise de la Valle, ni le ténébreux Philippe de Saint-Agrève ne parviennent à percer son secret.

L'une la déteste, l'autre l'adore, mais Rouge demeure insaissable...

Bienvenue dans les coulisses de Versailles. Laissez-vous initier aux plus sulfureux secrets d'alcôves. Piquantes, insolentes, sensuelles : les intrigues de la cour du Roi-Soleil comme vous ne les avez jamais lues...

Mon commentaire général : La Cour du Roi Soleil n’est pas aussi brillante qu’on pourrait le croire…

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : « A Versailles, on est ce que l’on prétend être. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Bienvenue à Versailles, ses intrigues et ses complots !

Ce petit roman, centré sur les destins de deux courtisanes, entraîne le lecteur au cœur même de la Cour et de ses faux-semblants. Personne n’hésite à comploter, à mentir, à trahir, pour le simple honneur d’être remarqué par le roi et obtenir des faveurs…

C’est un monde de requins cachés sous de belles parures que l’on découvre ici !

J’aime raisonnablement les romans historiques (la série Secret d’état de Juliette Benzoni est une des sagas que j’ai le plus lu et relu) et cette période de l’Histoire est une de mes préférées. Combiné à cette magnifique couverture piquée de dentelle, je ne pouvais qu’être attirée par cette nouvelle série.

Malheureusement, peut-être à cause du mini-format, il m’a manqué de la profondeur dans le récit pour m’attacher aux personnages et des descriptions du contexte historique ou des lieux pour pouvoir davantage m’imprégner de l’environnement.

Mon voyage à la Cour n’a donc pas été aussi dépaysant que je l’espérais.

Néanmoins, l’écriture est agréable et la mise en forme plaisante (même si les encarts d’avant-chapitres m’ont immédiatement fait penser à une autre série, The Luxe d'Anna Godbersen, qui fait partie de mes chouchous), et j’ai bien envie de connaitre la suite, à cause de ce fabuleux rebondissement de dernière minute.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Il m’est bien difficile de dire qui de Rouge ou d’Elise est ma préférée ou du moins celle qui m’indiffère le moins.

Rouge est très mystérieuse, peut-être trop pour qu’on puisse s’attacher à elle. On sait juste qu’elle a vécu dans un couvent, où elle a rencontré Justine avant son meurtre et que de là, elle a été repérée par Claude au bord d’un chemin. C’est la justice qu’elle recherche et elle a un frère. Je crois que j’ai ainsi tout résumé et c’est peu de choses. Je ne sais rien de ces ses rêves ou ses aspirations, ce qui rend impossible toute identification du lecteur.

Elise, quant à elle, n’apparait pas sous un jour très flatteur. Elle parade à la Cour dans l’espoir de faire un beau mariage, désire Philippe, et vient de la petite noblesse. Là aussi, ça me semble limité. On ne voit d’elle que des aspects négatifs alors qu’une jeune fille comme elle doit bien avoir tout de même des qualités. Du coup, il est également compliqué de s’attacher à elle.

De plus, le seul enjeu de ce premier tome est de gagner le duel des robes, ce qui est mince. Mais peut-être que cela reflète vraiment l’environnement de Versailles. En tout cas, sans explications, ça parait très futile et donc compliqué pour le lecteur d’y trouver un intérêt autre que superficiel.

Cependant, l’enlèvement de Rouge et le mauvais mariage qui s’annonce pour Elise permettent de relancer la machine en nous laissant espérer des sujets plus profonds dans le deuxième tome.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Veux-tu parader à Versailles ?

Dis-le moi en commentaire.