the kingdom

The Kingdom de Jess Rothenberg

Editions : Casterman

399 pages

Paru le 4 Mars 2020 

Aperçu : Ana, mi-humaine, mi-robot, est l'une des sept hybrides conçues pour divertir les visiteurs du parc d'attractions Kingdom, petits comme grands. Sa vie prend cependant un autre tournant quand elle est accusée d'avoir assassiné Owen, l'un des membres du personnel. Commence alors un procès haletant, où la vérité n'est pas forcément celle que l'on croit...

 

 

 

Mon commentaire général : si tu t’es toujours demandé ce qu’il se passait dans les coulisses des parcs Disney, tu vas apprécier…

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : « Dans mon royaume, il n’y a que des fins heureuses. C’est la règle. » (p.17)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Voilà un roman intriguant ! Un parc d’attraction à la Disney, des hybrides et un meurtre… Cela promet !

Le récit regroupe à la fois l’histoire d’Ana, hybride créée pour divertir les visiteurs du parc The Kingdom, racontée selon son point de vue, des interrogatoires, ainsi que les minutes du procès d’Ana, accusée d’avoir tué un homme.

Mais Ana est un robot. Comment pourrait-elle éprouver des émotions si violentes qu’elles la conduiraient au meurtre de sang-froid ? Son programme a-t-il buggué ?

C’est là que réside tout l’intérêt du roman. Au fur et à mesure que les pages se tournent, l’envers du décor féérique du plus grand parc d’attraction au monde se dévoile, et la magie se dissipe peu à peu. Car tout n’est pas beau à voir dans les coulisses…

The Kingdom se lit facilement, d’une part parce que la plume est agréable, d’autre part parce que la succession des différents supports éclaire peu à peu le mystère qui nous est présenté au départ : pourquoi Ana a-t-elle tué un employé du parc ?

Le roman permet ainsi de s’interroger sur les notions de liberté, d’éthique et ce qui fait la nature humaine. Les hybrides, bien que constituées de circuits électroniques, nous apparaissent parfois bien plus humaines que les personnes qui les exploitent.

Pour autant, j’ai trouvé que l’intrigue manquait d’épaisseur et qu’il était difficile de s’attacher aux personnages, Ana en tête. Les interactions avec les autres hybrides sont aussi minimes, la romance étant bien plus mise en avant.

En résumé, The Kingdom est un premier pas en science-fiction tout à fait convenable pour des débutants dans ce genre littéraire. Ceux qui ont plus d’expérience risquent de deviner l’intrigue et de regretter que les thèmes principaux soient amoindris par la romance. 

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Tout l’intérêt du roman réside dans ce qui se passe dans les coulisses : les abus que subissent les hybrides (animaux ou humaines).

Il y a tout de même un paradoxe frappant. Les filles sont parfois considérées comme des poupées vivantes, incapables de ressentir ou de comprendre les notions de bien et de mal. Pour autant, à chaque fois qu’une d’entre elles est abusée, sa mémoire est effacée : c’est bien que le personnel sait qu’elles risquent d’en parler. Alors robots ou humaines ? C’est là toute la question.

L’évolution de leurs pensées est également intéressante. Le fait qu’elles soient capables de s’inventer un langage particulier pour pouvoir parler en toute sécurité montre qu’elles en comprennent bien plus sur leur situation qu’on ne le pense. Pourtant, Ana agit parfois avec une naïveté déconcertante quand on constate tout ce qu’elle est capable d’accomplir par ailleurs…

C’est pourquoi la romance entre Ana et Owen m’a presque semblée de trop. J’aurais nettement préféré que les hybrides montent collectivement un plan pour s’enfuir et que le procès en soit la résultante.

Voilà qui aurait été pertinent pour exploiter les thèmes de libre arbitre et d’humanité.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Aimes-tu les parcs d’attraction ?

Dis-le moi en commentaire.

 

Acheter ce livre en soutenant le blog et les libraires indépendants* :

 

les libraires

amazon

 

* lien affiliés (en savoir plus)