rocknshadow

Rock’n Shadow d’Elle Seveno

Editions : Cyplog

349 pages

Paru le 24 Juin 2021

Aperçu : Vous connaissez les films qui racontent les aventures d’un super héros charismatique et de son coéquipier trop cool ? Bah, ce coéquipier c’est moi, Dylan ! Et le super héros, c’est Blake, le mec le plus beau et le plus sympa du monde, que je n’ai pas le droit de regarder !

Pourquoi ? Parce qu’il est mon tuteur, qu'on a dix ans d’écart, que je suis lycéenne et lui chef d’entreprise, que des dizaines de nanas canons se pavanent devant lui. Et moi… je me balade en baskets et en jean. OK, je suis du genre hyper rapide et hyper douée à l’escalade, mais pour séduire un mec – ce mec –, ce n’est pas bien efficace.

Je devrais me faire une raison. Le super héros est inaccessible ! Il ne me verra jamais autrement que comme une petite sœur…

Mais il se passe quoi lorsque le héros est en mauvaise posture, et que seule sa coéquipière peut encore le sauver ? Peut-être qu’à ce moment-là, je deviendrai autre chose à ses yeux…

Mon commentaire général : Elle Seveno possède le super-pouvoir d’écrire des histoires addictives

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : « Si tu existes dans ce monde, c’est pour que j’existe avec toi. Pas seulement en tant que Rocket et Shadow. Mais aussi en tant que Dylan et Blake. » (Chap. 31)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

C’est très souvent que les romans d’Elle Seveno ne font pas long feu dans mes mains après que je les ai commencés. Avec Rock’n Shadow, la tendance se confirme : je l’ai lu dans la journée.

Rock’n Shadow est l’histoire de Blake, alias Shadow, un millionnaire qui rend la justice avec ses gadgets et son costume noir, et Rocket, alias Dylan, sa coéquipière lycéenne ultra-agile et rapide. Evidemment, on voit bien la référence à Batman et Robin, et comme j’aime bien ce super-héros, je me suis laissée porter par le récit. Tu te doutes qu’il y a aussi un super-vilain qui tente de soumettre toute la ville à son influence. Mais Rocket et Shadow ne sont pas prêt à le laisser gagner, sauf si leurs sentiments refoulés se mettent en travers de leur route. Car Dylan est la pupille de Blake, qui l’a recueillie quand elle avait 11 ans, et ce statut additionné à leurs dix ans d’écart rend leur amour impossible…

Pour que je le lise aussi rapidement, tu as deviné que la plume est fluide et que l’intrigue est plaisante. J’ai ainsi beaucoup aimé la dynamique du duo Rocket/Shadow.

Leurs sentiments, un peu moins.

J’avoue avoir été dérangée par ces sentiments qui impliquent une adolescente et un homme adulte et je m’interroge sur la pertinence d’une telle histoire au vu de la cible (les jeunes femmes a priori). Cela m’a mise mal à l’aise, alors même que j’ai aimé l’intrigue et le caractère des personnages.

De plus, j’ai trouvé long le milieu, composé uniquement de flash-backs : pour moi, ces passages n’étaient pas nécessaires pour comprendre l’intrigue, ou alors il aurait fallu les distiller dans le récit au fur et à mesure. En toute sincérité, vu là où c’est placé, j’avais juste envie de tourner les pages le plus rapidement possible pour en revenir au récit au présent.

C’est donc mitigée que je termine ce roman : j’ai apprécié l’intrigue et les personnages, mais je reste dubitative devant la romantisation d’une relation ado-adulte.

 

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Quel est ton super-héros préféré ?

Dis-le moi en commentaire.

 

Acheter ce livre en soutenant le blog, les libraires indépendants et la maison d'édition :

 

les libraires *

amazon *

editions-cyplog-logo-1615668947

 

* lien affiliés (en savoir plus)