Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du deuxième tome de la série Red Rising. Si tu n’as pas lu le tome précédent, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Red Rising (tome 1).

 

golden sonGolden Son de Pierce Brown

Editions : Hachette

528 pages

Paru le 27 Janvier 2016

Aperçu : « Aujourd’hui, je suis leur glaive. Mais je ne pardonne pas. Je n’oublie pas. »

Deux ans ont passé. Darrow n’est plus un Rouge risquant chaque jour sa vie dans les mines de Mars. Il est devenu le Faucheur, un Or dont la réputation n’est plus à faire. Rien ne lui résiste.

Pourtant, au fond de lui, Darrow n’a pas oublié. Il n’a pas pardonné. Mais il commet une erreur fatale : il sous-estime son ennemi. En un éclair, Darrow perd tout.

Au pied du mur, Darrow doit élaborer une nouvelle stratégie… Sinon, tous ses efforts, tous ses sacrifices auront été vains. Et Eo sera morte pour rien.

 

 

 

Mon commentaire général : une suite qui déchire !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Je continue de jouer à leurs jeux. Chacun plus meurtrier que le précédent. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Golden Son reprend l’histoire deux ans après la fin de Red Rising. Alors que Darrow se croit bien intégré chez les Ors, une erreur de sa part va à nouveau le précipiter en bas de l’échelle, réduisant à néant ses efforts. Mais c’est sans compter sur l’intelligence, la détermination et l’excellence de l’ancien Rouge, qui sait lui aussi jouer les mêmes jeux que ceux qu’il souhaite combattre

Attention lecteur, ne pense pas à autre chose pendant la lecture de ce roman ! Chaque page réserve son lot de surprise, rebondissement, trahison, stratégie et politique qu’il te faudra bien intégrer pour apprécier toute la subtilité de l’univers et surtout des personnages imaginés par Pierce Brown, dont la plume des plus agréables facilite sans conteste la plongée dans cet univers violent et sombre que nous avions découvert avec le tome 1.

Même si parfois les situations se résolvent trop facilement ou que les personnages s’en sortent un peu trop bien, on tremble tout de même pour Darrow, auquel j’ai encore du mal à m’attacher, peut-être à cause de son esprit retors qui est pourtant son moyen de survie dans cet univers impitoyable (oui comme Dallas ! Et en fait, la comparaison est plutôt bien trouvée !).

Viens donc découvrir comment mettre en pratique dans la vraie vie les stratégies de guerre et les duperies apprises à l’Institut. Peut-être en déclenchant une guerre civile ? Peut-être, oui. Il faudra lire ce roman pour le savoir !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Après l’Institut et le choix de Darrow de travailler pour le Haut-Gouverneur Augustus, on aurait pu croire que la voie de Darrow vers le haut de la Société était toute tracée.

C’était sans compter sur l’esprit machiavélique de Pierce Brown, qui n’épargne rien à ses personnages, quitte à les estropier ou à les rayer du paysage !

Ce que j’ai surtout apprécié dans Golden Son, c’est de sortir de l’école, et d’entrer de plain-pied dans la Société, même si les formations des Ors n’ont rien à voir avec nos gentilles universités… Dans les combats que mène à présent Darrow, des millions de vies sont en jeu et surtout, il doit apprendre à gérer différentes Couleurs.

Même si le charisme du jeune homme et sa capacité à se faire apprécier/obéir de tout un chacun est parfois tirée par les cheveux, les notions véhiculées par le récit, notamment celles sur la liberté et la possibilité de chacun de faire ses propres choix en dehors du chemin tout tracé, sont intéressantes et relativement bien amenées.

Si j’ai encore du mal à m’attacher à Darrow, c’est que son intégrité ne semble pas vraiment menacée. C’est une tête-brûlée qui va au-devant du danger et pourtant, je n’avais pas réellement peur pour lui car je savais que son intelligence réussirait à le tirer de chaque mauvais pas (même si sincèrement, je me demande comment il va s’en sortir maintenant que sa véritable nature a été dévoilée au grand jour). J’ai davantage tremblé pour ses amis, notamment pour Sevro que j’apprécie de plus en plus.

En tout cas, avec cette fin ahurissante et la fluidité du récit, j’ai très envie de me plonger directement dans le troisième et dernier tome, Morning Star. Ça tombe bien, il est déjà dans ma bibliothèque et c’est aussi ce que je te conseille de faire avant d’attaquer la lecture de Golden Son !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Es-tu prêt pour la guerre ?

Dis-le moi en commentaire.