Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du deuxième tome de la série Les puissants. Si tu n’as pas lu le tome précédent, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Esclaves (tome 1).

 

les puissants T2Les puissants, tome 2 : Égaux de Vic James

Editions : Nathan

484 pages

Paru le 5 Avril 2018

Aperçu : Dans une société gouvernée par une caste aux pouvoirs surnaturels, les Égaux, chacun doit donner 10 ans de sa vie en esclavage. Mais la révolte gronde... Luke, condamné pour son rôle dans la rébellion, est exilé chez le terrible Lord Crovan. Personne n'est jamais ressorti vivant ou sain d'esprit des prisons de ce tortionnaire. Abi, quant à elle, est en cavale. Pour faire libérer son frère, elle entre en contact avec la rébellion. Mais est-elle prête à tout risquer, jusqu'à ses idéaux ? Alors que le régime se durcit et que le sang coule jusque dans les rues de Londres, l'amour et le courage peuvent-ils vaincre la tyrannie et la magie ?

 

 

 

 

Mon commentaire général : Waouh !

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : « La vie n’aurait pas dû ressembler à ça, pour aucun d’entre eux. » (p.223)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Épatée par la mise en place du tome 1, c’est tout naturellement que j’ai acquis simultanément les deux livres suivants, convaincue d’apprécier la suite.

Après avoir terminé Égaux, je suis plus que jamais fan de cette série qui ne ressemble à aucune autre.

Ce deuxième volet reprend là où s’est arrêté le premier. Sachant que ma lecture remontait à six bons mois, il m’a fallu un peu de temps pour raccrocher les wagons, mais une fois fait, tout a roulé comme sur des roulettes. La plume de Vic James est toujours aussi affûtée, l’intrigue se densifie et les personnages évoluent. C’est tout simplement ahurissant.

Nous retrouvons donc Luke, sur le point d’être exilé chez lord Grovan, au fin fond de l’Écosse. Le jeune homme va ainsi découvrir ce qui se passe dans ce manoir reculé où sont envoyés les pires criminels du pays. De son côté, Abi n’est pas décidée à accompagner ses parents à Millmoor, mais plutôt de tenter de sauver son frère. Elle s’échappe et prend contact avec Meilyr et Dina, ceux pour qui travaillait Luke, dans le but de mener une opération de rescousse. Silyen est, quant à lui, toujours bien déterminé à mener ses expériences sur le Don, tout en suivant un agenda qui lui est propre. Enfin, Gavar est forcé d’épouser Bouda, mais les convictions de ses pairs commencent à entrer en contradiction avec ses propres instincts… Entre rébellion et démonstrations de pouvoir, le destin de ces personnages risque de changer du tout au tout…

Égaux est le deuxième tome d’une trilogie, mais ce n’est clairement pas un tome de transition. Bien au contraire, d’ailleurs. Ce serait plutôt le premier qui ferait figure d’introduction, tant celui-ci est fouillé ! L’histoire se précise, dans toutes ses dimensions. Les différents points de vue sont une mine d’or pour comprendre tous les détails de cette intrigue de grande ampleur. Chaque personnage suit son fil rouge, avec des chemins qui se rejoignent parfois, mais chacun garde ses intérêts en vue. Cela donne un tout très cohérent et agréable pour le lecteur.

Dans cette même lignée, la violence fait partie de ce monde, où chacun est forcé de prendre des décisions difficiles et complexes. Le classement de cette série en jeunesse n’a pas vraiment de sens : c’est très mature, au contraire.

Il est clair qu’avec cette fin qui m’a soufflée, je ne mettrai pas des mois à lire le troisième tome. Avec ce qu’elle a démontré avec Égaux, il est clair que Vic James nous promet un feu d’artifice dans le volet final !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

J’avoue que je ne m’attendais pas à perdre autant de personnages importants, dès le deuxième tome !

La mort de Meylir fut vraiment une surprise pour moi. Je ne pensais pas que Luke puisse être sauvé aussi facilement, mais je n’avais pas envisagé de perdre un protagoniste dans l’action !

Celle de Dina pourrait presque passer pour un suicide, tant son mouvement était voué à l’échec.

Mais ce qui est intéressant ici, c’est de souligner que Vic James n’épargne rien à ses personnages et qu’en tant que lecteur, nous pouvons nous attendre à tout.

L’autre aspect que j’ai apprécié, c’est l’évolution des personnages. Abi se révèle, alors qu’elle était transparente dans le premier tome. Gavar commence à prendre conscience des travers des siens, notamment parce que sa fille est en danger. Les vrais motifs de Jenner ont été découverts : maintenant qu’il a accès au plus haut rang, il ne se sent plus solidaire des roturiers.

Et Silyen reste toujours aussi mystérieux. Il est clair qu’il suit ses propres motifs. Il essaie de comprendre le Don, sans qu’on sache pourquoi. Il complote dans l’ombre, mais là encore, dans quel but ?

Tout ceci devrait trouver une réponse dans le dernier tome et je serai évidemment au rendez-vous !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Soutiendras-tu Doués ou roturiers ?

Dis-le moi en commentaire.