atlantia

Atlantia d’Ally Condie

Editions : Gallimard

328 pages

Paru le 29 mai 2015

Aperçu : Depuis que la population a été divisée, une partie de l’humanité vit sous l’eau, dans la cité d’Atlantia, comme Rio et sa sœur jumelle, Bay. Tandis que les autres sont restés à la surface de la terre. Lorsqu’à l’heure du choix, le jour de ses dix-huit ans, Bay décide d’aller vivre En-Haut, Rio se sent trahie. Car c’est elle qui rêvait depuis toujours du sable et du ciel d’En-Haut. Mais un seul membre par famille est autorisé à partir. Pourquoi sa sœur l’a-t-elle abandonnée sans explication ? Tout en élaborant un plan pour la rejoindre, Rio se confronte au mystère qui entoure la mort de leur mère. Aidée par un garçon troublant, elle aura besoin de tout son courage et de sa persévérance pour découvrir les vérités qu’on lui cache. Sur elle-même, sa famille, mais aussi sur le beau monde d’Atlantia qui s’effrite, et les véritables dangers qui le mettent en péril…

Mon commentaire général : Des thèmes intéressants mais une conclusion trop simple

Ma note : 4 ⭐️

La citation qui résume tout : « Pour sauver notre cité, nous devons quitter ceux que nous aimons. Pour sauver notre cité, nous devons nous aimer les uns les autres plus que nous-mêmes. » (p. 298)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Les points forts :

🐚 Des thèmes très intéressants (deuil, rejet de la différence, pouvoir dystopique, etc.)

🐚 Se lit très bien

🐚 Met l’accent sur l’amour familial aussi bien que la romance

Mais :

🐚 La conclusion est très simple au vu des enjeux

 

Je n’avais rien lu d’Ally Condie depuis sa trilogie Promise, dont j’étais sortie mitigée.

Avec Atlantia, l’autrice reprend ses thèmes de prédilection : la rébellion, la recherche d’un être cher et une société dystopique.

La différence provient du fait qu’on se trouve sous l’eau, dans une cité sous-marine conçue pour sauver l’humanité. Or, Atlantia se dégrade, certaines populations sont menacées et les inégalités se creusent. Au milieu de tout cela, Rio, portant déjà le fadrdeau de la perte de sa mère, se retrouve toute seule après que sa jumelle a décidé de rejoindre la surface (dont elle ne reviendra jamais). Enfin, il lui reste sa tante, avec qui elle n’a aucun contact. C’est pourquoi Rio va tenter de gagner elle aussi l’En Haut…

C’est un roman qui se lit très bien et en plus, c’est un tome unique. J’ai apprécié la personnalité de Rio et l’ambiance d’Atlantia. La jeune fille est intelligente et débrouillarde, ce qui en fait une héroïne active, qui prend les choses en main, quitte à échouer et à recommencer.

Par contre, le rythme est assez inégal. Si les choses prennent leur temps dans la majeur partie du récit, tout s’accélère sur la fin, notamment la conclusion où tous les problèmes trouvent une résolution en quelques pages. Au vu des enjeux soulevés, cela m’a paru un peu simple, mais il ne faut pas oublier que j’ai lu beaucoup de dystopies et que j’ai dû devenir plus exigeante avec le temps.

Mais si tu débutes avec le genre, ça devrait te plaire !

 

Et toi, tu l’as lu ? Qu’attends-tu d’une dystopie ?

Dis-le moi en commentaire.