sunshine T1Sunshine, tome 1 de Paige McKenzie

Editions : Hachette Collection Black Moon

295 pages

Paru le 10 Février 2016

Aperçu : Peu après son seizième anniversaire, Sunshine déménage avec sa mère à Ridgemont, dans l'État de Washington. Pour elle, rien n'est plus effrayant que cette ville, pleine de brouillard sous un ciel gris, même en été. Rien... Sauf peut-être leur nouvelle maison.

Il y fait toujours froid, et il s'y passe des choses franchement bizarres. Sunshine ne croyait pas aux fantômes.

Jusqu'à maintenant.

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : ça partait pourtant bien…

Ma note : 5/10

La citation qui résume tout : « Quelqu’un veut que je joue. » (p. 46)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Quand j’ouvre un livre de fantômes, je m’attends à trembler de peur, voire à ne plus pouvoir dormir pendant plusieurs jours, le temps de me remettre de mes émotions. Même avec un livre estampillé « jeunesse » qui n’ont souvent rien à envier aux romans adultes.

Le début de Sunshine m’a exactement mis dans cet état d’esprit. Une scène notamment, du tout premier chapitre, où le fantôme d’une petite fille chuchote à l’oreille de Sunshine, l’héroïne… De quoi vous coller des frissons glacés dans le dos

Qui n’auront malheureusement pas duré bien longtemps

L’horreur s’évapore très vite, pour nous laisser avec un roman fantastique, teinté d’une romance assez présente, les fantômes étant relégués au second plan, pour se concentrer sur une enquête à propos des capacités de Sunshine : pourquoi peut-elle interagir avec les fantômes quand les autres ne le peuvent pas ? Pourquoi sa mère se comporte-t-elle bizarrement ?

C’est vraiment dommage car avec l’ambiance pesante de la petite ville brumeuse, les fantômes à demeure et les énigmes qui gravitent autour de Sunshine auraient permis d’en faire un livre vraiment effrayant.

Il manquait peut-être une centaine de pages en plus, de quoi davantage développer l’intrigue et l’ambiance. Surtout que la résolution parait presque trop facile… Bref, je n’y ai pas vraiment cru.

De plus j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à Sunshine, qui a une tendance assez prononcée à nier tout ce qui lui arrive et à refuser de regarder la vérité en face, même si ladite vérité parait incroyable à première vue. Pour une héroïne dont le prénom signifie « rayon de soleil », je ne lui ai pas trouvé tellement de charisme

Au final, je ne lirai pas la suite car je préfère me consacrer à des romans qui me feront plus trembler. C’est bientôt Halloween, après tout.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

J’ai vraiment cru que j’allais trembler de peur. Les frissons glacés dans ma nuque quand Anna chuchote à l’oreille de Sunshine au moment de s’endormir. La scène horrible de la baignoire. Les objets qui bougent tout seul. Ce froid et cette odeur de moisi.

Tout était réuni pour proposer un roman terrifiant, du genre qui te fait laisser la lumière allumée au moment de te coucher.

Et puis, une fois que Sunshine, ou plutôt que Nolan, découvre qu’elle est une ael-mat, tout se décante. Nous n’avons plus qu’une répétition de scènes où Sunshine nie les informations que Nolan lui propose sur un plateau d’argent, n’ouvrant la bouche que pour se plaindre.

Pour une personne désignée comme très puissante, elle ne m’a pas fait très bonne impression.

De façon assez contradictoire, j’aurais aimé avoir plus de pages dans ce roman, ce qui aurait pu servir à développer l’ambiance (la petite ville pluvieuse, c’est juste génial pour les histoires de fantômes), les interactions avec les fantômes (n’y en a-t-il pas d’autres dans la ville ? Sunshine est censée les voir tous), ou l’enquête autour du démon et des ael-mat qui est vite expédiée. En gros, toutes les réponses lui sont données par Victoria qui attend bien patiemment que Sunshine vienne à elle alors qu’elle connaît la dangerosité du démon des eaux…

Et la stratégie finale consiste d’ailleurs à attendre que le démon se manifeste.

Imagine donc que j’étais sur les starting blocks quand Nouvel An est arrivé. Depuis une centaine de pages, il ne se passait plus rien, on attendait que le démon veuille bien tuer quelqu’un (pourquoi uniquement à Nouvel An d’ailleurs ? Ce n’est en général pas une fête reliée à un quelconque pouvoir surnaturel…) et j’ai finalement trouvé la bataille extrêmement décevante. Sunshine ne m’a pas parue se révéler spécialement, ni faire preuve d’un pouvoir exceptionnel…

Pour résumer, c’est le bon mot : j’ai trouvé ce roman décevant. J’ai passé un super moment au début mais cela n’a pas duré pour moi.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Intéressé par un petit séjour à Ridgemont ?

Dis-le moi en commentaire.