feedFeed, tome 1 de Mira Grant

Editions : Bragelonne

450 pages

Paru le 26 octobre 2012

Aperçu : La bonne nouvelle : nous avons survécu.

La mauvaise : eux aussi.

2034. Il y a vingt ans, l'humanité a vaincu le cancer. Le rhume n’est plus qu’un mauvais souvenir. Mais elle a créé une chose terrible que personne n’a été capable d’arrêter. Une infection virale. Qui s’est propagée à une vitesse redoutable, le virus prenant le contrôle des cerveaux, avec une seule obsession : se nourrir.

Issus de cette génération sacrifiée, Georgia et Shaun Mason sont les maîtres de la blogosphère, devenue le seul média indépendant proclamant la vérité sur ce qui se passe derrière les barricades. Shaun, la tête brûlée, et Georgia, l’âme du duo, enquêtent sur l’affaire la plus importante de leur carrière : la sinistre conspiration qui se cache derrière les infectés. Et ils sont bien décidés à faire éclater la vérité, même s’ils doivent y laisser la vie.

Mon commentaire général : A déguster comme un bon repas…

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Les zombies se moquent des conspirations. Les conspirations, c’est bon pour les vivants. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Feed a été pour moi une vraie expérience de lecture. Je suis passée par beaucoup de stades différents, j’ai même failli abandonner à un moment, pour finir par une montée d’émotions incroyables.

Il faut dire que ce roman ne correspond pas à ce qu’il semble être. Ce n’est pas qu’un roman de zombies, ce qui m’a déstabilisée au départ. L’histoire se déroule ici 25 ans après que les morts se soient relevés à cause d’une épidémie virale et si les morts-vivants peuplent encore largement les rues, ils ne sont présents qu’en arrière-plan, comme une menace latente.

Le vrai sujet de l’histoire, c’est comment l’être humain survit et se réorganise face à cette menace. Mesures de sécurité, méfiance, peur, voilà le quotidien de ces personnes.

Le roman égratigne aussi largement les médias au passage. Dans un monde où les médias traditionnels ont au départ passé sous silence l’apparition des zombies, seuls les blogs ont permis à l’information de se répandre. Voilà pourquoi les blogueurs sont devenus les nouveaux maitres de l’information.

Nous suivons d’ailleurs trois de ces blogueurs professionnels pendant la couverture de la campagne présidentielle américaine. La politique est ainsi le troisième aspect de ce roman, qui se définit donc plus comme un thriller politique sur fond horrifique.

Et c’est cela qui m’a perturbée. Mira Grant a extrêmement bien travaillé son univers, des mécanismes de l’infection virale, au monde de l’information, en passant par les dessous de la politique. C’est un univers très riche de détails, et à la fois très crédible, qui nécessite de nombreuses explications, ce qui apporte indéniablement des longueurs et des cassures dans le rythme du récit. Pour moi qui croyait lire un livre de zombies, le manque d’action a failli me faire lâcher mon livre.

Si je ne l’ai pas fait, c’est parce que c’est vraiment très bien écrit et que le mystère qu’on devine en toile de fond est fascinant. Les personnages sont aussi très attachants et j’ai eu envie de savoir ce qui allait leur arriver.

Au final, alors que je croyais abandonner, j’ai ajouté les deux tomes suivants à ma wish-list. Contradictoire ? Non. Il te suffit de lire ce livre pour comprendre comment cet univers, si réaliste qu’il en fait froid dans le dos, peut t’imprégner. Attention cependant, de par cette multitude de détails, ce livre doit être dégusté et ce n’est pas le genre de roman que l’on finit allégrement en une soirée. Il se savoure, comme un bon petit plat qui ne révèle sa saveur véritable qu’à la toute dernière bouchée…

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

J’ai déjà lu quelques livres de zombies mais je pense que celui qui me marquera c’est indubitablement Feed. Peut-être parce qu’ici les humains ont intégré l’horreur qui peut leur tomber dessus, qu’ils se sont réorganisés en conséquence et tentent de vivre malgré tout. Les autres romans que j’ai lus parlaient en général de l’apparition du phénomène, de la désorganisation qui en suit, sans envisager les conséquences politiques ou légales d’un tel bouleversement.

Mira Grant a fait un travail d’imagination et de recherche formidable, de la politique à l’aspect légal. De la nouvelle définition du terrorisme. Des variantes des tests de contamination. Chaque petit détail contribue à l’atmosphère du roman et permet de renforcer le réalisme de cet univers qu’elle propose.

Même si je suis blogueuse, j’ai eu beaucoup de mal à me reconnaître dans l’exploitation des blogs telle que présentée dans Feed. La rédaction d’un blog ressemble beaucoup à celle des sites d’informations d’aujourd’hui, avec ces rédacs, irwins et bardes, ce qui fait que je n’ai pas compris pourquoi les blogueurs (qui peuvent être corrompus, on en a la preuve) sont considérés comme plus fiables que les journalistes. C’était vrai au moment de l’apocalypse zombie mais 25 ans après, les blogueurs ressemblent furieusement à des journalistes tel qu’on l’entend aujourd’hui.

J’ai donc été un peu perdue dans ce déluge de notions nouvelles, du flux aux lois, qui éloigne considérablement de l’action. Pourtant j’ai continué à lire parce que je me doutais que l’issue ne pouvait qu’être tragique sans mesurer à quel point. Ces dernières pages débordent d’émotions, jusque dans mes yeux, de la colère à la tristesse, où s’expriment enfin de profonds sentiments familiaux qui n’étaient qu’esquissés depuis le début. Malgré son apparence assez froide et sa quête de la vérité à tout prix, Georgia va me manquer à moi-aussi.

La suite devrait se focaliser sur la reconstruction de Shaun, l’ancien trublion, et sur la résolution du complot. Si Tate n’est plus dans la partie, ses commanditaires le sont toujours et le mystère ne semble pas s’arrêter à un homme briguant la Maison Blanche mais plutôt à une conspiration à plus grande échelle… En tout cas, j’ai bien envie de savoir de quoi il en retourne !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Suivras-tu Georgia et Shaun ?

Dis-le moi en commentaire.