alice au pays des zombiesChroniques de Zombieland, tome 1 : Alice au pays des zombies de Gena Showalter

Editions : Harlequin collection Darkiss

416 pages

Paru le 28 Octobre 2015

Aperçu : Moi, Alice, j’ai cessé de me croire au pays des merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde... Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux, je vais me battre jusqu’à la mort s’il le faut. Contre les monstres … les Zombies.

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : une mythologie originale !

Ma note : 6/10

La citation qui résume tout : « Passer du bonheur au désespoir, de l’innocence à l’effondrement ? […] Pourtant, c’est tout ce qu’il a fallu. Un battement de cœur. Un clin d’œil, un souffle, une seconde, et tout ce que j’avais connu et aimé avait disparu. » (p.7)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

J’adore les réécritures de contes ! Le pays des merveilles étant un endroit suffisamment bizarre, je ne doutais pas que les zombies pouvaient y trouver leur place. En fait, ce fut une expérience assez étrange

Le roman est écrit du point de vue d’Alice, dite Ali. L’adolescente de 16 ans a toujours vécu d’une façon originale. Son père, une sorte de paranoïaque, leur a toujours interdit de sortir la nuit, pendant laquelle toute la famille se barricadait dans la maison. La faute à des monstres qui roderaient dehors, prêts à les dévorer…  Quand son père, sa mère et sa sœur meurent dans un accident de voiture nocturne, provoqué par des zombies, Alice comprend que son père avait raison. La jeune fille, qui vit désormais chez ses grands-parents, va même découvrir que certains se battent contre ce fléau, au péril de leurs vies…

C’est une mythologie des zombies complètement différente que propose Gena Showalter. Sans vouloir en dire trop, l’autrice révolutionne complètement le mythe, en y introduisant une dimension spirituelle qu’on n’associerait pas forcément avec les zombies. Un bon point pour l’originalité, donc. Pourtant, je dois avoir loupé quelques passages, car cela m’a semblé complètement abstrait. J’ai refermé le livre en ne sachant pas si j’avais compris où elle voulait en venir ou pas (et je crois que non).

De plus, j’ai eu du mal avec l’héroïne. Alice est une jeune fille déterminée, qui ne se laisse pas faire face aux caïds du lycée, ce que j’ai apprécié, mais c’est aussi une adolescente gouvernée par ses hormones dès qu’elle croise le regard de braise de son crush. On l’aura compris : la romance a pris beaucoup trop de place pour moi.

Cela fait que l’intrigue m’a parue assez mince et que les révélations de la fin n’ont pas résonné pour moi de façon suffisante. Par conséquent, je ne m’aventurerai pas plus loin dans ce pays des zombies.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Je n’ai sincèrement pas compris cette histoire de combattre les zombies sous forme spirituelle. Les zombies seraient donc des espèces de fantômes ? Quelle différence avec Emma ? Et comment ont-ils pu sortir le corps de la mère d’Alice s’ils sont immatériels ?

C’est une bonne chose de vouloir renouveler un sujet sur lequel beaucoup ont déjà écrit, mais encore faut-il être pertinent. En tout cas, j’ai été complètement perdue par ce fait.

Ou alors c’était parce que j’étais agacée de la romance, et que j’ai lu rapidement. Il faut dire qu’Alice et Cole ne mettent pas trois jours avant de se tomber dans les bras. Ils ont ces espèces de vision qui n’arrivent pas tout le temps, ils ne se connaissent pas, mais cela ne les empêche pas de s’amouracher l’un de l’autre. L’autrice a même pensé au petit twist du « on ne peut pas être ensemble », qui n’a aucune raison d’être.

Bref, entre les zombies par l’esprit et la romance trop rapide, je n’ai pas été convaincue.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Aimes-tu les romans de zombies ?

Dis-le moi en commentaire.