black liesBlack Lies d’Alessandra Torre

Editions : Hugo New Romance

418 pages

Paru le 7 Avril 2016

Aperçu : Je m'appelle Layana Fairmont...et j'aime deux hommes.

Brant, qui a fait fortune dans les nouvelles technologies dès son vingtième anniversaire. Cela fait trois ans que nous sortons ensemble. Il m'a demandée en mariage quatre fois. J'ai refusé quatre fois.

Lee, qui est jardinier quand il n'est pas occupé à courir les femmes aux foyers. Il sait se servir de ses mains, de sa bouche et de son corps. Cela fait deux ans que je ne peux pas me passer de lui, je ne suis pas même pas certaine qu'il en soit conscient. Allez-y, jugez-moi ! Vous ne pouvez pas imaginer les conséquences que cette situation entraîne.

Et si vous pensez avoir déjà lu ce genre d'histoire, croyez-moi, vous vous trompez !

 

Mon commentaire général : Epoustouflant !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Cet amour vaut toutes les vérités cachées. Et les mensonges secrets. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

J’ai ouvert ce roman dans l’après-midi… et je l’ai terminé dans la soirée ! Impossible pour moi de le lâcher tant que je n’étais pas parvenue à la dernière ligne.

Il faut dire qu’avec le prologue et le résumé, on a hâte de comprendre les motivations de l’héroïne et surtout la phrase mystère : « Et si vous pensez avoir déjà lu ce genre d'histoire, croyez-moi, vous vous trompez ! »

La plume d’Alessandra Torre est très moderne et fluide, ce qui complété au mystère qui couve dans le récit, fait défiler les pages à toutes vitesse.

J’ai ressenti beaucoup d’émotions, souvent contradictoires d’ailleurs, au cours de cette lecture : j’ai été horrifiée, agacée, émue, en colère par rapport à l’héroïne, qui nous raconte de son point de vue ces incroyables trois années de relation avec Brant et Lee.

Effectivement, je n’avais jamais lu ce genre d’histoire avant et même si j’ai compris assez rapidement les ficelles de l’histoire, j’ai passé un bon moment aux côtés de Layana et j’ai déjà ajouté Alessandra Torre à ma liste des auteurs à suivre.

Une surprenante découverte !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

J’ai lu d’autres avis sur ce roman qui décriaient le choix de l’auteure de ne pas nous révéler le secret de Brant, même après que Layana l’ait découvert. Pour moi, c’est justement un choix judicieux de ne pas mettre le lecteur dans la confidence.

Car sinon, on comprendrait tout à fait pourquoi Layana s’intéresse autant à Lee, quitte à en venir à des méthodes abominables pour le séparer de Molly et on perdrait toute la tension qui anime ces pages. On voit Layana sous un jour vraiment peu flatteur, du moins c’est ce qu’on croit, avant que la révélation du trouble de Brant n’explique tout.

A posteriori, j’aime beaucoup le contraste entre le prologue, qui nous présente Layana espionnant son amant, et le début de sa relation avec Brant, qui a tout du conte de fées. Cela rend sa « tromperie » encore plus incompréhensible pour le lecteur, d’autant plus qu’il est impossible de lui trouver des excuses, nous amenant à détester le personnage… C’est bien joué !

Concernant le secret de Brant, je l’ai deviné peu après l’entrée en scène de Lee. Il y a en fait beaucoup (trop ?) d’indices. Par ex, Layana compare fréquemment les deux hommes mais on n’a jamais de description physique. Brant a tout le temps des trous de mémoire… Pourtant, même en ayant de gros soupçons, la possibilité existait toujours que je me trompe, et je lisais à la recherche de plus d’indices et de la révélation.

Il est vrai que les dernières pages ne sont pas les plus agréables du récit, car une fois le secret révélé, la tension retombe mais j’ai néanmoins apprécié la thérapie et les émotions qu’elle a soulevées.

En résumé, j’ai passé une journée dans la vie mouvementée de Layana et j’ai plutôt bien aimé mon voyage !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Oseras-tu suivre Layana dans sa vie peu reluisante?

Dis-le moi en commentaire.