H2G2H2G2: L'intégrale de la trilogie en cinq volumes de Douglas Adams

Editions: Denoël Collection Lunes d'encre

1112 pages

Paru le 11 mars 2010

Aperçu : Comment garder tout son flegme quand on apprend dans la même journée : que sa maison va être abattue dans la minute pour laisser place à une déviation d'autoroute ; que la Terre va être détruite d'ici deux minutes, se trouvant, coïncidence malheureuse, sur le tracé d'une future voie express intergalactique ; que son meilleur ami, certes délicieusement décalé, est en fait un astrostoppeur natif de Bételgeuse et s'apprête à vous entraîner aux confins de la galaxie ? Pas de panique ! Car Arthur Dent, un Anglais extraordinairement moyen, pourra compter sur le fabuleux Guide du voyageur galactique pour l'accompagner dans ses extraordinaires dérapages spatiaux moyennement contrôlés. Avant d'être la série de SF humoristique la plus vendue au monde, H2G2 était un feuilleton radiophonique, douze épisodes de trente minutes, diffusé à la BBC en 1978 et 1980..

Mon commentaire général : Un voyage spatial délirant!

Ma note: 7/10

Les citations qui résument tout : "L'histoire du Guide du voyageur galactique est une histoire pleine d'idéalisme, de luttes, de désespoir, de passions, de succès, d'échecs, et d'incroyablement longues pauses déjeuner", "L'histoire de la Galaxie est devenue passablement confuse, pour un certain nombre de raisons: d'une part parce que ceux qui essayent de la consigner sont devenus passablement confus eux-mêmes, mais aussi parce que certains éléments fort confondants s'y déroulent de toute façon" 

Mon avis (sans spoiler) :

Un tel pavé a de quoi faire peur et c'est avec un peu d'appréhension que j'ai ouvert ce livre. Parce que s'ennuyer sur 200 pages c'est une chose, mais sur 1112 pages, c'en est une autre. Pas de panique! aurait dû imprimer l'éditeur sur sa couverture, car j'ai été entrainée dans un voyage hallucinant dans la Galaxie et dans le temps, dans une histoire complètement farfelue, bourrée d'humour absurde comme j'aime.

Douglas Adams a inventé des mondes avec moult détails, parfois même un peu trop. Chaque planète a ses propres particularité et histoire, tout en restant complètement délirantes (et certaines beaucoup plus que d'autres).

Le lecteur suit les personnages dans leur périple, et je me suis parfois sentie comme Arthur Dent: confuse. Il y a une telle accumulation de détails, de rebondissements et de digressions que j'ai été régulièrement perdue, ne sachant plus très bien où on en était, sur quelle planète, dans quel but et à quelle époque.

Comme le livre est en fait constitué de cinq histoires distinctes, je crois qu'il vaut mieux lire chaque partie indépendamment (dans l'ordre évidemment, sinon il est fort probable de devenir fou) pour apprécier toutes les subtilités de ce monde extrêmement complexe sorti de l'imagination débordante du regretté Douglas Adams.

En résumé, c'est un beau voyage, à condition de prendre son temps pour apprécier l'histoire dans son intégralité.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers!

 

Mes commentaires non censurés :

Mon sentiment général après avoir refermé ce livre est que les cinq histoires sont assez inégales en qualité. Ou alors c'est parce que j'ai tout lu d'affilée et qu'il m'a parfois fallu rassembler tout mon courage pour poursuivre ma lecture tellement j'étais perdue dans l'histoire. Les personnages changent tellement souvent de lieu ou d'époque, arrivant dans des mondes tellement différents dont on nous raconte toute la philosophie et l'histoire, que je me suis souvent sentie complètement découragée. Surtout quand je regardais le numéro de page et que je réalisais que je n'étais qu'à 50% du récit. A croire que Marvin déteignait sur moi...

Parlons des personnages d'ailleurs. Si on en sait beaucoup sur Arthur, sur Ford et sur Zaphod, les autres personnages ne m'ont pas laissé un souvenir impérissable. On est face à une galerie de personnalités aussi variées que nombreuses et certaines sont à peine effleurées. Par exemple, il m'a fallu attendre la cinquième, et dernière, histoire pour en savoir plus sur Trillian qui est quand même un personnage central... Et ça c'est vraiment dommage...

Au final, je crois que j'aurais préféré faire moins de voyages mais mieux comprendre les personnages qui évoluaient devant mes yeux.

Malgré tout, ce livre est un très bon divertissement, si on aime l'humour absurde évidemment, avec des moments magiques et des éclats de rire à voix haute et qu'on ne se laisse pas impressionner par la taille de l'ouvrage! 

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Dis-le-moi en commentaire.

ABC Imaginaire 2015 v2 challenge de l'imaginaire