furious rushFurious rush, tome 1 de S.C.Stephens

Editions : Hugo & Cie collection New Romance

502 pages

Paru le 6 Juillet 2017

Aperçu : Mackensie Cox a beaucoup à prouver. Fille d'un pilote de moto de légende, elle veut montrer à ce milieu sportif dominé par les hommes qu'elle a hérité du talent de son père. La dernière chose dont elle a besoin est d'être déconcentré par le tout nouveau pilote de l'équipe rivale Hayden Hayes.

Issu du monde des courses de rue illégales, Hayden ne laisse pas Kenzie indifférente. Le fait qu'il la traite de princesse gâtée et privilégiée attise son désir de victoire, et à sa grande surprise elle s'aperçoit qu'elle pilote mieux lorsqu'elle concoure contre lui. Kenzie et Hayden se challengent mutuellement sur le circuit et cette énergie électrique se transformera bientôt en une intense attirance, absolument interdite. En effet, l'unique règle qui régit les rapports entre les deux équipes concurrentes est : aucun contact. Kenzie fera tout son possible pour respecter cette obligation mais lorsque son équipe rencontre de grosses difficultés, c'est auprès d'Hayden qu'elle trouvera de l'aide. Lors de leurs rendez-vous secrets, la tension montera encore d'un cran entre les deux pilotes mais Kenzie a trop à perdre pour succomber à ses désirs. Si elle sait prendre des risques sur le circuit, il n'en va pas de même quand il s'agit de son cœur ...

Mon commentaire général : A fond !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Pourquoi me regarde-t-il comme si j’étais la ligne de départ, comme si j’étais le prix ? » (p.61)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Après Indécise, je me suis lancée dans la deuxième saga de S.C.Stephens, et j’en ressors plutôt satisfaite !

Furious rush entraîne le lecteur dans le monde passionnant des courses de moto et on peut dire que le contexte est extrêmement bien travaillé : de l’entrainement et la préparation aux courses, tout est si documenté qu’on s’y croirait !

On y retrouve Kenzie, fille d’une légende des sports mécaniques, qui essaie de suivre les traces de son père. Mais être une femme dans ce monde machiste n’est pas simple et la jeune femme doit sans cesse faire ses preuves, surtout pour être à la hauteur aux yeux de son père. Lorsqu’elle rencontre Hayden, qui vient des courses de rue illégales, c’est son univers tout entier qui est secoué : le jeune homme pilote pour une équipe adverse, avec qui les contacts sont interdits sous peine de se faire renvoyer. Mais Kenzie pilote beaucoup mieux lorsqu’elle affronte Hayden, et si elle veut sauver son équipe de la faillite, elle n’a pas d’autre choix que de s’entrainer avec lui en secret, même si cela bouleverse aussi son cœur

J’ai bien aimé ce roman, qui outre l’ambiance survoltée des courses, propose une romance qui prend son temps et laisse les sentiments se développer. Bien évidemment, l’attirance des personnages est forte et se ressens nettement entre les lignes, mais j’ai apprécié que les émotions s’installent petit à petit.

Côté personnages, ils sont aussi bien travaillés. Kenzie est une jeune femme déterminée, qui a grandi au milieu des motos et souhaite satisfaire son père plus que tout. Pourtant, quand ses règles strictes se heurtent à ses sentiments, elle n’hésite pas à faire des choix douloureux. Hayden est aussi un battant, rejeté dans son enfance, qui souhaite faire ses preuves et être apprécié. Pour celleux qui ont lu Indécise, on pourra facilement le comparer à Kellan avec lequel il présente un certain nombre de similitudes.

De façon générale, l’intrigue est assez simple et plusieurs éléments prévisibles, mais le contexte est tellement fascinant que j’ai tourné les pages avec beaucoup d’envie. Je lirai la suite sans aucun doute, quitte à passer à la VO, puisque la traduction du tome 2 n’a pas été annoncée et je doute qu’elle le soit un jour.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Avec cette sorte de Roméo et Juliette des sports mécaniques, l’autrice s’en sort plutôt bien. Il faut dire qu’il est difficile de créer un personnage plus antipathique que Kiera d’Indécise, et pour le coup, Kenzie est beaucoup plus aimable ! Même si elle semble butée et psychorigide, cela vient sans conteste de son éducation et de son désir de contenter un père qui n’est jamais satisfait par ses performances ou son comportement. Difficile dans ce cas de se rebeller subitement.

Pourtant elle n’hésite pas à se sortir du carcan familial, soit en participant à des courses illégales, soit en fréquentant Hayden, puis en quittant sa passion pour déjouer les plans de son père visant à contrôler sa vie. Je regrette tout de même que Kenzie soit obligée de renoncer à la compétition par amour. Je n’ai pas l’impression que ce soit le bon message à renvoyer aux jeunes filles : tout quitter pour un homme n’est pas forcément la meilleure solution.

Il m’a aussi semblé que Kenzie était plutôt bien acceptée dans ce monde machiste et qu’à part quelques remarques sexistes, elle n’était pas mise en retrait par les autres pilotes. Je ne suis pas certaine que cela corresponde à la réalité.

Enfin, le retour de Félicia était assez prévisible, peut-être pas en tant que pilote puisque cela n’a jamais été évoqué, mais au moins en tant que perturbateur de la vie tranquille de Kenzie et Hayden. D’ailleurs cela ressemble fortement à l’intrigue d’Indécise, et c’est sans doute pour cela que je n’ai pas été surprise.

Quoi qu’il en soit, je pense tout de même lire la suite car je suis curieuse de voir comment Kenzie va rebondir.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Aimes-tu la moto ?

Dis-le moi en commentaire.