forbiddenForbidden de Tabitha Suzuma

Editions : Milady

468 pages

Paru le 12 Juillet 2017 (version ebook), à paraitre en version papier le 22 Septembre 2017

Aperçu : Maya et Lochan ne sont pas des adolescents comme les autres. Élevés par une mère alcoolique et instable, ils sont livrés à eux-mêmes et n’ont d’autre choix que d’élever seuls le reste de la fratrie. Forcés de devenir adultes plus tôt que prévu, ils se soutiennent dans l’adversité et finissent par tomber amoureux. Lochan se sent seul au monde, et Maya est la seule à pouvoir le comprendre. Conscient de la monstruosité de cet amour, Lochan est prêt à tout pour bâillonner le désir et les sentiments que sa sœur lui inspire. Mais comment résister alors que Maya a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle ? Est-ce un crime de s’aimer si fort ?

Merci aux éditions Milady et à NetGalley pour cette découverte.

 

 

Mon commentaire général : Bouleversant !

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : « Il a toujours été plus qu’un frère, pour moi. C’est mon âme sœur, l’air que je respire, ma raison de vivre. J’ai toujours su que je l’aimais plus que tout, et pas seulement d’un amour fraternel. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Forbidden avait déjà fait beaucoup de bruit à sa parution en VO et il va maintenant venir agiter le paysage littéraire français. En cause, son sujet difficile : l’inceste.

Pourtant, à la lecture, les seules impressions qui se dégagent sont celles d’un amour d’une profondeur et d’une pureté incroyables et une injustice flagrante pour ces jeunes gens qui ne méritent pas tout ce qui leur arrive.

En effet, Maya et Lochan sont les ainés d’une fratrie de cinq enfants et ils sont obligés d’assumer le rôle de leur mère absente, plus intéressée par ses petits amis et ses sorties nocturnes, en plus de leurs études. Si Maya est une jeune fille bien dans sa peau, Lochan souffre d’une timidité maladive. Un jour, ils s’aperçoivent qu’ils s’aiment bien plus qu’ils ne le devraient, ajoutant une pression supplémentaire à tous les déboires qu’ils connaissent déjà…

Forbidden est une histoire d’une force inimaginable, une tornade d’émotions. J’ai ressenti à la fois de la colère, de l’émerveillement, de l’attendrissement, de la joie, de la tristesse et beaucoup de souffrance, à l’image de ces enfants pris dans un tourbillon qui les dépasse.

La plume est fluide et agréable, et l’alternance des points de vue entre Maya et Lochan nous fait réellement vivre de l’intérieur ce combat de tous les jours, à la fois pour faire survivre leur famille et maitriser leur amour.

C’est une lecture à la fois belle et très difficile, sans aucun jugement moral de la part de l’auteure. Tout simplement bouleversante et amenée à marquer beaucoup de mémoires, la mienne y compris.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

La grande force de ce roman, c’est qu’on ne nous impose aucun jugement moral : c’est au lecteur de se faire sa propre opinion.

L’inceste est évidemment un sujet tabou, mais à travers les témoignages de Maya et Lochan, l’auteure nous montre qu’on ne choisit pas toujours qui on aime.

Avec le contexte familial qui est le leur, l’amour que se portent Maya et Lochan peut aisément se comprendre. A force de jouer au papa et à la maman à cause de leur mère démissionnaire, ils finissent par se prendre au jeu. Ils considèrent même leurs frères et sœur comme leurs enfants. Cet amour est pur, pourtant entaché de tous les préjugés de la société. Bien que consentants, leur relation est considérée comme un crime, pour lequel ils peuvent aller en prison et tout perdre.

Maya et Lochan ne sont plus des enfants depuis longtemps, écrasés qu’ils sont par les responsabilités familiales tout en essayant de cacher aux yeux du monde à la fois leur situation familiale et leur amour. Ils m’ont beaucoup touchée tous les deux et j’ai espéré jusqu’au bout qu’il puisse y avoir une solution pour eux car ils méritaient vraiment d’être heureux.

La fin est pourtant atroce : on les oblige soit à salir leur amour en invoquant un viol, soit ils doivent payer pour ce « crime » et faire voler en éclat toute leur famille. C’est pourquoi le geste désespéré de Lochan est compréhensible, même s’il brise le cœur. C’est un sacrifice d’amour dans toute sa grandeur et mon estime pour ce personnage n’en est que renforcée.

C’est un roman que je n’oublierai jamais, qui m’a bouleversé au plus profond de moi, tant par ses personnages attachants, que la justesse des réactions des protagonistes.

A lire absolument.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Veux-tu entrer dans le quotidien de Maya et Lochan ?

Dis-le moi en commentaire.