mystic cityMystic City de Theo Lawrence

Editions : Pocket Jeunesse

414 pages

Paru le 2 janvier 2014

Aperçu : Aria Rose est l’héritière d’une des plus puissantes familles de Mystic City. Ses fiançailles avec Thomas Foster, le fils des ennemis jurés de ses parents, pourraient sauver la ville de la menace qui gronde dans les bas-fonds. Mais Aria a un problème, elle ne se souvient pas être tombée amoureuse de Thomas ! Hunter, un mystérieux rebelle, semble détenir la clé de ses souvenirs… Aria trouvera-t-elle le courage d’affronter la vérité au péril de sa vie ? De ses choix dépend le salut de Mystic City…

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : une merveilleuse histoire, un contexte hallucinant…

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : « En apparence, mon histoire est plutôt simple. Je suis tombée amoureuse. J’ai pris de la drogue. J’ai fait une mauvaise réaction, avec pour conséquence une amnésie partielle temporaire. Mais en y réfléchissant de plus près… il y a un certain nombre de détails qui ne collent pas, de nombreuses questions sans réponses – dont la plupart concernent Thomas. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Il y a certains romans, dont on sait à la lecture du résumé ou des premières lignes qu’il vous marquera, qu’il vous emportera dans son monde et que vous n’en ressortiez pas le même.

Mystic City est pour moi un de ceux-là.

C’est un harmonieux mélange de romance, de science-fiction et de dystopie, dont le résumé ne parvient pas à faire entendre toute la complexité.

Imagine donc un New York ravagé par les inondations et rebâti sur plusieurs niveaux : tout en haut, les riches, tout en bas, les pauvres et les Mystiques, détenteur d’une mystérieuse magie dont on les dépouille pour faire fonctionner la ville.

Aria est l’héritière d’une des plus importantes familles de la ville, mais suite à une overdose, elle a perdu la mémoire et a oublié les derniers mois de sa vie. Par exemple, elle ne se souvient pas de Thomas, le fils de la famille concurrente de la sienne, et surtout elle ne se souvient pas être amoureuse de lui alors qu’ils sont censés se marier dans un mois… Alors qu’elle essaie de retrouver la mémoire, elle est secourue par un Mystique rebelle, en pleine possession de tous ses pouvoirs, qui semblent en savoir beaucoup plus sur elle qu’il ne le devrait. Et si l’amnésie d’Aria était due à la magie ? Ou liée aux combines de sa famille ?

L’univers imaginé par Theo Lawrence est très riche et décrit avec une plume fluide et poétique. Ce New-York futuriste est glaçant mais tellement réaliste, la magie est incroyable et surtout les émotions sont fortes et la romance magnifique.

C’est une histoire d’amour mais aussi de courage, de prise de position et d’affirmation. C’est le passage de l’enfance à l’âge adulte, ce moment dans la vie où on doit tracer son propre chemin.

Le seul bémol de ce roman, c’est que j’ai deviné un certain nombre des révélations/rebondissements avant qu’ils ne se produisent et que si ça m’a gâché la surprise, ça ne m’a en rien gâché ma lecture.

Pour moi, c’est un joli coup de cœur :

 

coeur scintillant

 

Autre point faible : il paraît que la suite ne sera jamais traduite et que le tome 3 ne sortira jamais… Pourquoi tant de haine ? Cette série mérite vraiment d’être lue et connue et je veux bien me faire sa porte-parole ! Alors écoute-moi et lis ce livre !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Dès les premières lignes, mon cœur s’est mis à battre plus fort. Je pressentais que comme le dit si bien Aria : « cette histoire me fendrait le cœur. »

Et il a eu de quoi faire !

On sait que quelque chose cloche dans les souvenirs d’Aria, on devine que sa famille en est responsable et que ce qu’on veut lui faire avaler n’est rien que des couleuvres déguisées en promesse d’une vie dorée. On enquête avec elle et surtout on fond pour Hunter, tout comme elle.

J’ai eu l’impression de parcourir les Bas-Fonds, de visiter la magnificence cachée du Bloc, de voyager à la vitesse de l’éclair dans les Hauteurs.

En effet, au premier abord, cette histoire parait simple mais elle ne l’est pas tant que ça. Sous le vernis des riches contre les pauvres, les Rose contre les Foster, il y a aussi une critique juste de la société avec les puissants en haut de la pyramide et les pauvres qui luttent pour surnager. Et entre les deux, les gens doivent choisir leur camp, quitte à s’engager dans une guerre féroce.

J’ai aimé l’évolution d’Aria, de petite fille pourrie gâtée à défendeur des parias. La jeune fille a du caractère, elle ne se laisse pas faire et sait prendre des décisions difficiles quand il le faut (typiquement à la fin quand elle se sert sans sourciller de son fusil). C’est le genre de personnage féminin que j’apprécie car elle est toute en nuances, et qu’elle écoute son cœur plutôt que la voix de l’autorité.

Quant à Hunter, vu par les yeux d’Aria, on ne peut que l’aimer !

Avec cette fin grandiose, on se doute qu’il ne doit pas faire bon vivre dans ce New-York futuriste. Compte sur moi pour sauter dans le premier photorail en direction du tome 2, Toxic Heart, que je lirai donc en VO.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Es-tu prêt à rencontrer les Roméo et Juliette du futur?

Dis-le moi en commentaire.