l'instant présent

L’instant présent de Guillaume Musso

Editions: XO

374  pages

Paru le 26  mars 2015

Aperçu : Lisa et Arthur n'ont rendez-vous qu'une fois par an. Il passe sa vie à la chercher... elle passe la sienne à l'attendre. Lisa rêve de devenir comédienne. Pour payer ses études d'art dramatique, elle travaille dans un bar de Manhattan. Un soir, elle fait la connaissance d'Arthur Costello, un jeune médecin urgentiste. Leur complicité est immédiate. Pour le séduire, Lisa est prête à tout. Dans une ville-labyrinthe qui n'offre aucun répit, elle prend tous les risques. Mais Arthur n'est pas un homme comme les autres. Bientôt, il révèle à Lisa la terrible vérité qui lui interdit de l'aimer : " Ce qui m'arrive est inimaginable, et pourtant bien réel... " Dans un New York plus imprévisible que jamais, Arthur et Lisa vont lier leur destin pour déjouer les pièges que leur impose le plus impitoyable des ennemis : le temps.

 

 

Mon commentaire général : encore une réussite pour M.Musso!

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : «Après le souffle des vingt-quatre vents, il ne restera rien. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Autant le dire tout de suite : j’ai ouvert le livre, j’ai tourné la première page et... je ne l’ai plus reposé ! Ouvert et lu dans la journée !

Comme toujours avec Guillaume Musso, on se trouve face à un récit plein de mystère, une pincée de surnaturel et une bonne dose d’amour. Les personnages doivent lutter contre un destin cruel, le spectre de la mort n’étant jamais bien loin.

Malgré quelques longueurs, dues à la répétition des évènements (mais je ne dirai rien de plus pour ne pas spoiler), le rythme est enlevé, le mystère s’épaissit au fur des pages au lieu de s’éclaircir, et on échafaude des hypothèses, qui ne sont évidemment jamais les bonnes.

J’ai été happée par ce récit jusqu’à la page 331. Puis le dernier chapitre m’a laissée complètement bouche bée. Je ne m’attendais pas à cette conclusion, qui me semble un peu facile. Le bon point c’est que la fin m’a tout à fait surprise ! Le moins bon, c’est que j’ai fermé le livre sur une mauvaise impression. C’est dommage.

Mention spéciale tout de même à la couverture qui est sublime et qui résume parfaitement le livre !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Dès les premières pages, j’ai été plongée dans la malédiction du phare. Comment fonctionne-t-elle ? Pourquoi ? Est-il possible de l’arrêter ou au moins qu’à la fin des 24 ans, les personnes qu’a connues Arthur se souviennent de lui ? Et même si le côté répétitif des « apparitions » d’Arthur est un peu rébarbatif à la longue, j’ai aimé revivre les évènements du passé, en les redécouvrant avec lui. J’ai aussi apprécié l’histoire d’amour avec Lisa. Les choses évoluent lentement entre eux, s’intensifiant à chaque rencontre. Ils s’aiment, se déchirent, se réconcilient sous nos yeux alors qu’on essaie de suivre leur histoire hachée.

On comprend la détresse d’Arthur, sa difficulté à remplir les blancs, à accepter que les autres vivent leur vie sans lui.

Et d’un autre côté, on comprend aussi la solitude de Lisa, sa tristesse, sa colère même. Je l’ai admirée de réussir à attendre Arthur, « l’homme qui disparait », sans jamais savoir quand il allait revenir.

La relation d’Arthur avec son grand-père Sullivan est tout aussi touchante.

Je me suis attachée à ces trois personnages, j’ai espéré qu’une fin meilleure était possible pour eux.

Je n’aurais jamais crue avoir été baladée depuis la première page, de lire un roman dans un roman. Entendons-nous bien, j’aime être surprise mais là, j’ai eu l’impression d’être trahie. Le destin d’Arthur et de Lisa n’est pas plus enviable dans la réalité, il est même bien pire, mais le merveilleux, le surnaturel a disparu. J’attendais une explication à tout ça et je n’ai rien eu. Ça laisse une impression douce-amère, comme si finalement, après 300 pages, Guillaume Musso ne savait plus comment expliquer ces voyages dans le temps...

Je suis assez déçue car vu l’enthousiasme que j’ai ressentie sur le reste du livre, je m’attendais à une fin grandiose. Je dirais que c’est la rançon du succès ! Plus ma lecture est bonne, plus mes attentes augmentent...

C’est malgré tout un très bon roman et je t’invite à le lire, enfin si tu as une journée de libre devant toi !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Es-tu prêt à affronter le phare ?

Dis-le moi en commentaire.