cupidon and co T1

Cupidon & Co, tome 1 : Le sort du Rut de Florence Gérard

Editions : Cyplog

291 pages

Paru le 27 mai 2022

Aperçu : Quand ma mère (et ma cheffe, par la même occasion) m’ordonne de prendre sa place à une réunion d’êtres magiques, je n’y vois pas d’autre inconvénient que gâcher ma grasse matinée. En même temps, en tant que seconde du clan des cupidons, des êtres spécialisés dans l’art de l’amour, ces réunions rébarbatives font partie du quotidien.

En revanche, ce qui n’était pas prévu, c’est cette attaque terroriste qui m’a touchée, ainsi que trois hommes, alors que nous étions coincés dans l’ascenseur. La bonne nouvelle, c’est que nous sommes vivants. La mauvaise (ou pas, selon les points de vue), c’est que nous sommes tous les quatre liés à vie par le sort du Rut. Me voilà donc en couple avec mon meilleur ami, Mikka, et accessoirement mon premier amour, un changeling ; Bayley, un élémentaire qui maîtrise l’air et qui possède un humour grivois loin d’être déplaisant ; et Heaven, le sombre et autoritaire chef des nécromanciens.

Hériter de trois hommes aussi différents que formidables pour partager ma vie n’est pas pour me déplaire, en définitive… Je ne risque pas de m’ennuyer ! Dommage que nous ayons à résoudre cette sale histoire d’attaque terroriste, qui pourrait me concerner bien plus que je ne le voudrais…

Mon commentaire général : Une bonne idée, mais trop de scènes de sexe sans utilité

Ma note : 3 ⭐️

La citation qui résume tout : « Le Rut est une connexion magique qui relie plusieurs personnes. Elle est du genre… définitif.»

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Les points forts :

💘 Un monde magique bien développé

💘 Une héroïne qui ne se laisse pas faire

💘 Des scènes ultra HOT 🔥🔥🔥

Mais :

💘 Justement les scènes hot n’ont pas souvent d’utilité

💘 L’intrigue est mince

 

J’aime l’urban fantasy et je ne suis pas habituellement fan du genre “ménage”, mais j’ai voulu essayer la nouvelle série Cupidon & Co.

Mon premier réflexe a été de dire : “Ah tiens, on dirait du Anita Blake”, ce qui est pour moi à la fois signe de qualité… mais aussi de grosse désillusion.

Quand les scènes de sexe passent avant l’urgence de sauver quelqu’un que tu aimes, j’ai juste tendance à lever les yeux au ciel et à soupirer. Fort.

Et ici, il y en a beaucoup du sexe pour du sexe, n’importe quand, surtout quand ce n’est ni l’endroit ni le moment, juste parce que t’es un peu en panique ou que ton homme est super sexy… T’as juste envie de leur dire de respirer un bon coup et de prendre sur eux… (Anita Blake vibes, bis) Pour moi, une scène de sexe doit avoir une utilité : développer des sentiments, par ex. Ce n'est pas le cas ici.

C’est dommage parce que l’intrigue est intéressante, mais peu développée, tout comme le principe du sort qui lie jusqu’à la mort ce quatuor dont la puissance dérange et l’univers magique semble bien pensé (du moins le peu qu’on en voit, puisque tu sais qu’ils sont occupés à se découvrir intégralement en permanence).

Bref, j’ai vu, j’ai lu, j’ai été vaincue.

 

Et toi, tu l’as lu ? Tu aimes ce genre de roman ?

Dis-le moi en commentaire.