destins troublés

Destins troublés de Geneva Lee

Editions : Hugo New Romance

296 pages

Paru le 5 septembre 2019

Aperçu : Déterminée à mettre de l’ordre dans sa vie, Faith habite maintenant une petite vie tranquille. Elle travaille dans le bistro de sa meilleure amie et essaie d’être une bonne mère pour Max, son fils sourd de quatre ans. Lors d’une réunion des Narcotiques Anonymes, elle rencontre Jude, un homme mystérieux qui semble la défier. Même si les circonstances ne sont pas parfaites pour une rencontre, elle ne peut nier qu’il est intrigant… et aussi magnifique. Elle ne comprend pas pourquoi elle est tellement attirée par lui, mais elle sent que Jude est dangereux pour son coeur.

Pourtant, même si Faith essaie de rester loin de Jude, celui-ci se faufile doucement dans sa vie. Il est vivant, touchant, protecteur avec elle et très aimant avec Max. Mais Faith ne peut oublier son passé, sa sœur jumelle Grace dont elle n’a plus de nouvelles, sa grand-mère rongée par Alzheimer, et ce qu’est la dépendance. Il lui est impossible de s’avouer ses péchés, alors comment pourrait-elle en parler à Jude ? Et puis, elle ne sait rien de lui… ni lui d’elle.

Petit à petit, les deux héros vont affronter leurs tourments, s’ouvrir l’un à l’autre, nous révélant leurs secrets enfouis.

Mon commentaire général : Un sujet grave bien abordé mais pas de surprise pour moi

Ma note : 3 ⭐️

La citation qui résume tout : « Après Jude Mercer, tout aura changé et cette prise de conscience me fait exploser pour me reconstruire autour de lui.» (p. 129)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Destins troublés est un livre dur. Il aborde des sujets complexes (toxicomanie, viol, addiction, dépendance affective...) avec une plume très fluide, en montrant plutôt qu’en expliquant, ce qui le rend facile à lire malgré le thème. Néanmoins, si tu es sensibles à ces sujets, il vaut mieux le savoir.

L’autrice aborde la question de la toxicomanie sous un angle différent : celui des conséquences pour l’entourage. Faire face aux abandons, trahisons, mensonges, dégâts que la personne droguée laisse derrière elle. Réparer. Se questionner. L’aimer sans pouvoir l’aider. C’est déchirant parce que c’est un sujet personnel pour Geneva Lee, qu’elle rend très bien sur le papier.

Pourtant, je n’ai pas été très enthousiasmée par ce roman.

Il y a la romance, plutôt conventionnelle si tu as déjà lu de (beaucoup) de new romance comme moi.

L’intrigue qui ne repose pas sur grand chose, si ce n’est un plot twist que j’avais vu venir (parce qu’il ressemble à celui d’une lecture précédente et que les indices sont très nombreux) et qui une fois dévoilé, rend le comportement d’un personnage incompréhensible (justement parce que cette personne avait aussi compris mais continue à faire comme si de rien n’était).

Mais peut-être que pour un lecteur moins averti sur ce genre de retournement, l’histoire peut-être géniale. Si le roman t’intéresse, je t’invite sincèrement à te faire ta propre opinion car la mienne est sans doute biaisée 😅

 

Et toi, tu l’as lu ? Tu aimes les sujets aussi graves dans une romance ?

Dis-le moi en commentaire.