dance of thieves

Dance of thieves de Mary E. Pearson

Editions : La Martinière

576 pages

Paru le 6 février 2020

Aperçu : Ancienne gamine des rues, Kazi de Brumevive est devenue une Rahtan, membre de la garde d'élite de la reine de Venda.

À la poursuite d'un criminel recherché par la couronne, elle se rend au Guet de Tor, à l'autre bout du royaume...

Mais les Ballenger, qui contrôlent cette région, ne voient pas d'un bon œil l'intrusion d'une Rahtan sur leurs terres, et la mission de Kazi s'annonce périlleuse.

D'autant plus qu'elle se retrouve bientôt prisonnière de trafiquants de main-d'œuvre avec leur chef, Jase Ballenger. Et que celui-ci ne la laisse pas indifférente...

Commence alors un jeu du chat et de la souris au cours duquel Kazi pourrait bien perdre son âme. Et sa vie...

Mon commentaire général : Une aventure captivante malgré un début très long et une romance trop rapide

Ma note : 4 ⭐️

La citation qui résume tout : « Une moitié. Voilà comment je me sentais. À mi-chemin entre deux mondes, essayant de trouver une histoire qui puisse fonctionner dans les deux.» (p.331)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

⚠️⚠️ NE LIS PAS CE LIVRE SI TU N’AS PAS LU THE KISS OF DECEPTION !

Je commence avec un coup de gueule 🤬: cette duologie spin-off de The kiss of deception (The Remnant chronicles en VO) contient PLEIN DE SPOILERS de la saga principale !!! 

Cela révèle notamment le plot twist intéressant de The kiss of deception et plein d’autres faits des tomes suivants. Bref, ça m’a spoilé les tomes 2 et 3 de la saga principale alors même qu’ils ne sont pas traduits. Je ne comprends pas du tout ce choix de la maison d’édition. Pourquoi avoir sorti la série spin-off avant la principale sachant que tout y était révélé ?

En ce qui concerne Dance of thieves, j’ai plutôt bien aimé. 

L’histoire se déroule 6 ans après la fin du tome 3 de la saga précédente et met en scène de nouveaux personnages (tout en gardant un oeil sur les anciens, d’où le coup de gueule ci-dessus). On y fait donc la connaissance de Kazi, soldate vendaine, chargée de retrouver un criminel de guerre dans un royaume lointain sous couvert d’une mission banale de vérification des frontières. L’intrigue est très politique, sur fond de conflits entre royaumes, reconnaissance de légitimité, enquête façon espion, déstabilisations, etc. Cela pose aussi des questions concernant l’intégrité : Kazi et Jase sont tous deux investis d’une mission et ils doivent choisir entre leurs principes ou l’amour. J’ai trouvé ça bien amené, même si la romance est très rapide.

Disons qu’à la page 200, ils sont déjà follement amoureux, sans vouloir le reconnaître, bien sûr. Alors, évidemment, la situation permet de l’expliquer, mais on est très vite passé de l’état d’ennemi à celui d’amoureux, et ça m’embête plus. D’autant plus que le début est très long et que l’intrigue met du temps avant de démarrer à proprement dit. Et c’est là que les choses deviennent captivantes… Les personnages sont complexes, ils jonglent sans cesse entre mensonges et semi-vérités, ce qui rend le récit vraiment prenant. On ne sait jamais ce qu’il va se passer à la page suivante.

Comme j’ai beaucoup aimé l’univers, je vais continuer avec la suite, Vow of thieves, qui promet d’être intéressante, si on poursuit bien sur les sujets abordés dans Dance of thieves.

 

Et toi, tu l’as lu ? Aimes-tu savoir à l’avance comment une histoire va se terminer ?

Dis-le moi en commentaire.