Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du troisième et dernier tome de la série Neon dreams. Si tu n’as pas lu les tomes précédents, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Leaving Amarillo (tome 1) ou Loving Dallas (tome 2).

 

missing dixie

Missing Dixie de Casey Quinn

Editions : Harlequin

381 pages

Paru le 15 juin 2016

Aperçu : Certains destins sont faits pour être bouleversés.

L’ombre, la drogue, la violence, c’était mon quotidien. Jusqu’à ce que Dixie Lark entre dans ma vie.

Dixie, c’est la lumière, la pureté, l’amour. Dixie, c’est tout ce que mon cœur veut et qu’il ne peut avoir. Car je ne peux accepter son amour sans lui dire toute la vérité sur moi. Et une fois qu’elle saura jusqu’au dernier secret de mon âme, tout ce qui existe entre nous sera détruit.

Mais depuis que Leaving Amarillo, notre groupe de musique, s’est reformé, garder mes distances avec Dixie devient chaque jour un peu plus difficile.

Pourra-t-elle m’aimer quand elle saura qui je suis vraiment ?

Mon commentaire général : Un dernier set (presque) sans fausses notes

Ma note : 5 ⭐️

La citation qui résume tout : « La vie ne se passe pas toujours comme on l'avait prévu et, parfois, des parties de soi se brisent en cours de route. Mais il y a toujours de l'espoir et la possibilité d'utiliser les morceaux cassés pour reconstruire autre chose.» (p. 27)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Bon, c’est définitif : j’adore cette série. J’ai retrouvé dans Missing Dixie presque tout ce que j’avais aimé dans Leaving Amarillo, l’ambiance concert en moins.

De retour à Amarillo, il est temps pour la bande d’affronter leurs problèmes de face, et notamment ceux de Gavin. Le batteur va devoir faire un choix : faire face à ses démons ou les laisser gouverner sa vie. En ligne de mire : le groupe… et Dixie. Or, il n’est pas simple de renoncer à ses addictions et de laisser le passé derrière soi, ce que retranscrit bien le récit. Même si c’est terriblement frustrant pour le lectorat et qu’on a fortement envie de secouer Gavin par les épaules quand il part dans son refrain à base de “Je suis trop bien pour elle”.

J’ai lu ce roman aussi vite que je le pouvais sans y sacrifier mon sommeil ou mon boulot, tant j’étais embarquée dans cette histoire que l’autrice a réussi à ne pas rendre aussi prédictible que je le pensais grâce à un élément surprise, et beaucoup d’émotions.

J’en ressors avec l’envie de relire Leaving Amarillo et Missing Dixie, des notes plein la tête et une nouvelle playlist à écouter en boucle. 

La saga n’aborde pas les sujets les plus originaux du monde (amour impossible, addictions, passé lourd, etc.), mais il y a quelque chose chez ces personnages qui me touche au-delà de la compréhension. 

Bref, je ne veux plus quitter Amarillo et Dixie (et les autres) vont me manquer.

 

Et toi, tu l’as lu ? Tu écoutes les playlists suggérées dans les romans ?

Dis-le moi en commentaire.