Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du quatrième tome de la série Heartstopper. Si tu n’as pas lu les tomes précédents, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mes billets sur Deux garçons. Une rencontre (tome 1), Un secret (tome 2) ou Un voyage à Paris (tome 3).

 

heartstopper T4

Heartstopper, tome 4 : Choses sérieuses d’Alice Oseman

Editions : Hachette

370 pages

Paru le 9 Juin 2021

Aperçu : Charlie était persuadé que Nick ne partagerait jamais ses sentiments. Pourtant, les voilà officiellement en couple, et Charlie se sent de plus en plus prêt à dire « je t’aime ». Nick partage ses sentiments, mais il a plein de choses en tête, notamment faire son coming-out à son père et les possibles troubles alimentaires de Charlie. Alors que l’été devient automne et que la rentrée approche, Charlie et Nick vont en apprendre beaucoup sur l’amour, le vrai, et tout ce qu’il implique.

Heartstopper est un livre qui aborde des sujets forts tel que l’amour, l’amitié, la loyauté, et les maladies mentales. Il réunit les tranches de vie de Charlie et Nick pour créer quelque chose de plus grand, qui peut parler à toutes et tous.

Mon commentaire général : J’adore cette série !

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : « L’amour ne soigne pas les maladies mentales.» (p.171)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Si tu me suis depuis quelques temps, tu sais que je ne manque aucune occasion de mentionner une de mes séries préférées : Heartstopper, ma lecture doudou.

C’est pourquoi la sortie du tome 4 est pour moi un évènement spécial, et si j’ai attendu presque un mois après la sortie pour l’acquérir, c’est juste parce que je limite drastiquement mes achats de livres en ce moment.

Bref, ce quatrième volet s’est enfin retrouvé dans mes mains… et je l’ai aussitôt lu… d’une traite.

C’est à la fois un bon point point et un gros problème pour moi : j’aime tellement que je me précipite dessus, je ne peux plus le lâcher et quand j’ai fini, je suis au bout de ma vie. Jusqu’au tome suivant où on prend les mêmes et on recommence !

Heartstopper, c’est donc l’histoire de deux adolescents, Nick et Charlie. Après s’être déclarés en couple auprès de leurs amis, ils sont maintenant confrontés aux autres étapes de la vie ensemble : se dire « je t’aime » et affronter les problèmes de chacun en montrant un front uni. Ainsi, Nick n’a pas encore révélé sa bisexualité à son père et il subit les remarques perfides de son frère au quotidien. Quant à Charlie, il a envie de lutter contre ses troubles alimentaires, mais comment faire ?

Comme le titre l’indique, on passe donc ici aux Choses sérieuses, mais toujours dans la bienveillance et la sécurité. Les messages passés sont importants et beaux. On y parle d’amour évidemment, mais aussi de soutien, d’insécurité, de confiance, de tolérance et de respect. On y montre que l’amour ne résout pas tout, bien qu’il reste un pilier important pour guérir.

Heartstopper est une série qui s’adresse à tous les adolescents, gays, bi, cis, trans ou hétéros, parce qu’elle évoque avec une justesse inouïe leurs maux du quotidien. Et moi je reste une fan absolu de ce dessin à la fois naïf et si expressif, qui me fait ressentir des émotions authentiques et me remplit le coeur d’amour.

Une lecture doudou, comme je te disais.

Dur de se dire que le prochain tome sera le dernier de la série.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Ce que j’ai préféré dans ce tome, c’est qu’on s’éloigne de la romance seule pour élargir le récit. En ligne de mire : la santé mentale de Charlie.

Là où le livre fait fort, c’est qu’il indique avec justesse que l’amour est important dans ce genre de situation, car il faut se sentir compris et soutenu pour aller mieux, mais contrairement à ce qu’on voit dans nombre de romans ados, on ne résout pas tout, tout seul quand on a 16 ans.

Le séjour de Charlie en hôpital psychiatrique est indispensable pour lui, tout comme sa thérapie. Ses amis et sa famille le soutiennent. Rechercher de l’aide auprès de personnes compétentes est naturel, et c’est présenté comme tel.

Pour un ouvrage à destination des ados, c’est un message incontournable.

Ça me donne encore plus envie de conseiller largement cette série, qui déconstruit l’un après l’autre tout les préjugés, toujours avec bienveillance.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  As-tu souffert de troubles alimentaires ?

Dis-le moi en commentaire.

 

Acheter ce livre en soutenant le blog et les libraires indépendants* :

 

les libraires

amazon

 

* lien affiliés (en savoir plus)