clean

Clean de Juno Dawson

Editions : Hachette

380 pages

Paru le 20 Juin 2018

Aperçu : « Visage écrasé contre le cuir. Odeur de voiture neuve. Je ne peux pas bouger. J’ai été kidnappée. Je ne peux pas bouger. J’ouvre les yeux. Ça fait mal. Mais j’aperçois mon frère, Nikolai.

- Nik ?

- Tout va bien, Lexi, je vais te trouver de l’aide.

Oh, putain, cette fois, il l’a fait. Il a décidé de me sauver. »

 

Voilà comment je me suis retrouvée coincée au Clarity Centre, un hôtel de luxe pour les accros en tout genre. Pour moi, c’est un peu Alcatraz avec un spa.

Chacun son poison. Pour Ruby, c’est la bouffe. Pour Kendall, c’est l’excès inverse. Pour Saif, c’est la drogue (aucune originalité), comme moi. Et Brady… Brady, le beau gosse de service, c’est un grand mystère.

Bref, on forme une belle bande de déglingués. Et la nouvelle venue, Sasha, semble encore plus tarée que les autres. La grande question : sommes-nous prêts à être clean ?

Mon commentaire général : gare à l’addiction avec les romans de Juno Dawson !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Voilà à quoi on ressemble : un tableau de Dali. De loin, on a tous l’air normaux, mais dès qu’on y regarde de plus près… » (p.93)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Juno Dawson a un talent incontesté pour créer des personnages à la fois attachants et détestables. Lexi en est l’incarnation parfaite. Si horripilante qu’elle soit, elle n’en reste pas moins une adolescente paumée qu’on a envie de consoler très fort.

Le roman commence sur les chapeaux de roues alors Alexandria, dite Lexi, se retrouve dans un centre de désintoxication, amenée de force par son frère. Coupée du monde pendant 70 jours, Lexi va être obligée d’admettre qu’elle a un problème et de s’ouvrir aux autres patients, des jeunes adultes comme elle, soumis à des addictions diverses…

Clean se lit si vite, qu’on pourrait croire que la plume de Juno Dawson est une drogue. C’est fluide et moderne, et surtout terriblement authentique. D’ailleurs la période de sevrage de Lexi n’a rien de glamour ! 

C’est d’ailleurs un autre des bons points du roman. Juno Dawson livre la vérité sans fards : sur l’addiction aux drogues, l’anorexie, la boulimie, les TOC, les relations familiales, le rôle de l’entourage dans les addictions… Elle casse l’aspect festif des drogues, montre la souffrance derrière la façade et appuie là où ça fait mal. En écrivant depuis le point de vue de Lexi, Juno Dawson démonte les mécanismes de la dépendance et les conséquences psychologiques.

Et tout comme dans la réalité, les personnages ont tous des bons et des mauvais côtés, ce qui les rend tangibles. Leurs souffrances sont compréhensibles et paraissent réelles. 

En résumé, Clean est un roman percutant, qui ne cache rien de la réalité des addictions. C’est le genre de récit dont les adolescents ont bien besoin.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Il est difficile de s’attacher à Lexi à cause de son égocentrisme. Elle a tendance à tout ramener à elle, même la mort d’Antonella qui l’a fait basculer dans la drogue. Or, Antonella est entièrement responsable de ce qui lui est arrivé.

D’ailleurs, le choix est au coeur du récit. Pour guérir, il faut le vouloir.

Cela commence par reconnaître que l’on a un problème puis de souhaiter de tout coeur le résoudre.

Lexi ne parvient à ce stade que lors de son second séjour au Clarity Centre. 

Je n’ai pas fermé le roman en étant plus attachée à Lexi. Même après sa guérison, elle reste autocentrée, allant s’imposer chez Brady. Mais elle est sur la bonne voie.

Sachant que ce roman fait partie d’une trilogie comprenant Fashion victime, des points communs apparaissent. Londres, bien sûr, mais aussi des ados paumés, lâchés dans des mondes cruels où ils tentent de survivre comme ils le peuvent. J’aurais beaucoup de plaisir à lire le dernier de la série, Wonderland, en espérant qu’il soit traduit en français.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  As-tu déjà été confronté à des addictions ?

Dis-le moi en commentaire.

 

Acheter ce livre en soutenant le blog et les libraires indépendants* :

 

les libraires

 

* lien affiliés (en savoir plus)