les filles oubliées

Les filles oubliées de Sara Blaedel

Editions : Terra Nova

320 pages

Paru le 12 Novembre 2015

Aperçu : Le corps d'une femme est découvert dans une forêt isolée du Danemark. Une cicatrice sur le visage aurait dû rendre son identification facile, mais personne n'a signalé sa disparition. Louise Rick, enquêtrice au Département des Personnes Disparues, lance un appel à témoins. Une femme âgée reconnaît la victime qu’elle a connue enfant. Il s’agit d’une certaine Lisemette, qui fut internée autrefois dans un hôpital psychiatrique. Comme les autres enfants de cette lugubre institution, Lisemette était une « fille oubliée », abandonnée par sa famille. L’enquêtrice fait alors une autre découverte troublante : la victime avait une sœur jumelle. Et toutes les deux sont censées être mortes depuis une trentaine d'années...

Implacable, angoissant, paranoïaque : un grand roman de la reine danoise du thriller.

Mon commentaire général : un bon roman policier dans les jolis paysages danois

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : « Ce qui veut dire que la femme à la cicatrice est morte depuis longtemps ? » (p. 84)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

C'est par opportunité que Les filles oubliées s'est retrouvé dans ma pile à lire : je ne suis pas spécialement amatrice de romans policiers, encore moins nordiques, qui ont leur propre mécanique.

J'ai donc ouvert le livre sans en attendre beaucoup et me suis rendu compte, au bout d'une cinquantaine de pages avalées sans lever le nez, qu'il était tout de même prenant.

Le roman commence évidemment par la découverte d'une morte, comme tout bon roman policier. Pour retrouver l'identité de la jeune femme inconnue, Louise, tout juste affectée au Département des Personnes Disparues, va devoir composer avec un collègue nonchalant, un chef qui ne demande qu'à voir les affaires classées et une collègue vindicative. Pourtant, alors qu'elle enquête sur les lieux de son enfance, une question lancinante demeure : que s'est-il passé à l'hôpital psychiatrique d'Eliselund dans les années 1980 ?

Les filles oubliées navigue entre le Cold Case et un thriller conventionnel : il y a un tueur dans la nature, mais les évènements du passé qu’il va falloir déterrer ont une importance capitale pour comprendre ce qui se joue dans le présent. Et le mélange des deux est bien amené.

J’ai aussi aimé la dynamique du duo d’enquêteurs qui se complètent dans leur façon de travailler.

Pourtant, il y a toujours quelque chose qui me laisse spectatrice dans les thrillers nordiques. Je ne me sens jamais vraiment impliquée avec les personnages, il y a toujours une espèce de réserve qui m’empêche de me sentir concernée par leurs sorts et leurs pensées. Ce qui fait que la vie personnelle de l’enquêtrice m’a laissée de marbre, et même je n’en ai pas compris l’intérêt.

En résumé, Les filles oubliées est un bon thriller, au rythme satisfaisant, mais pour lequel je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages principaux.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

J’ai toujours beaucoup de mal à m’attacher aux personnages dans les quelques thrillers nordiques que j’ai lus. Peut-être une différence culturelle trop importante pour moi qui ne suis pas particulièrement éveillée sur les cultures nordiques ? J’ai trouvé Louise assez froide et sa relation avec Eik trop soudaine : ils passent vraiment d’une relation courtoise à amants en un clin d’œil… Surtout que ça n’apporte rien de spécial au roman. Les personnages ne m’ont pas paru plus humains pour autant.

Sinon, j’ai apprécié l’ambiance glauque des vieux hôpitaux psychiatriques, avec tout ce qu’on peut imaginer comme horreurs derrière ces murs…

Par contre, le fond de l’intrigue se devine facilement. La résurgence des viols a forcément un rapport avec l’absence de Lisemette, puisque la période de latence correspond pile poil à celle de disparition de la jeune femme… Restait juste à trouver le kidnappeur. Malgré tout, j’ai aimé le rythme et j’ai trouvé les révélations bien distribuées.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Aimes-tu les thrillers nordiques ?

Dis-le moi en commentaire.

 

Acheter ce livre en soutenant le blog et les libraires indépendants* :

 

les libraires

amazon

 

* lien affiliés (en savoir plus)