falling againFalling again de Morgane Moncomble

Editions : Hugo & Cie

458 pages

Paru le 1er Octobre 2020

Aperçu : Surdoué mais solitaire, Aaron n'a que cinq ans lorsqu'il manque de se noyer. Celle qui le sauve d'une mort certaine n'est autre que Fleur, une petite fille bavarde avec des millions d'amis.

Au travers de lettres échangées, les deux enfants se promettent un amour durable digne des meilleurs dramas coréens... jusqu'à ce que la vie les sépare.

Seize ans plus tard, Fleur est une écrivaine romantique mais fauchée qui a perdu toute confiance en elle. De son côté, Aaron est devenu un professionnel du jeu vidéo froid et asocial. Lorsque leurs chemins se croisent à nouveau, Fleur pense que c'est le destin ; l'occasion de faire table rase du passé.

Seul problème : Aaron semble avoir tout oublié de leur histoire d'amour.

Mon commentaire général : c’est gentil…

Ma note : 6/10

La citation qui résume tout : « Quelles étaient les chances que je recroise mon premier amour, qu’il ne se souvienne pas de moi et qu’il me déteste au premier regard ? » (p.60)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Avec Falling again, Morgane Moncomble nous fait part de son amour pour les kdramas, ces séries télévisées coréennes basées sur des romances aux intrigues et rebondissements codifiés.

Je n’ai jamais vu de dramas coréens, pas sûre que ce soit fait pour moi, puisque je n’apprécie pas vraiment la prévisibilité. Je suis bien consciente que le but d’une romance est de faire finir les personnages ensemble, mais j’aime être surprise.

Par conséquent, je ne jugerai pas le roman sur cette base. Sache seulement que le « code » joué dans chaque chapitre est clairement indiqué comme titre. Pas de surprise, donc.

Falling again met en scène Fleur, autrice de webtoons, et Aaron, game designer dans l’une des plus grandes compagnies de jeux vidéo du monde. Quand Fleur est embauchée par la boîte, elle ne s’attendait pas à retrouver Aaron qui était son meilleur ami d’enfance. Or le jeune homme ne se souvient pas du tout d’elle. D’ailleurs, il la détesterait plutôt. Sauf que les sentiments refont surface…

Cette romance façon « ennemies to lovers » est plaisante à plusieurs points. L’incursion dans le monde du jeu vidéo est bien faite. J’ai adoré découvrir le processus créatif derrière un jeu. Il y a aussi ce mystère qui guide l’histoire comme un fil rouge : pourquoi Aaron ne se souvient-il de rien ? Pourquoi est-il si solitaire ? Et évidemment la plume de Morgane Moncomble, toujours agréable, ainsi que les sujets multiples et contemporains abordés tant avec les personnages principaux que secondaires.

Par contre, j’ai trouvé le temps long. Avec 300 pages, l’histoire n’aurait rien perdu, sauf des scènes du quotidien qui ne font pas avancer l’intrigue. De fait, j’en ai oublié de m’attacher aux personnages qui m’ont paru un peu plats. J’ai largement préféré les colocataires de Fleur à elle-même.

En résumé : c’est une romance sympathique, basée sur un concept original aussi bien par l’utilisation des codes des kdramas que l’univers du jeu vidéo, qui aurait gagné en intensité en étant plus concentrée.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Je dois quand même avouer que je n’avais pas du tout deviné l’origine du traumatisme d’Aaron. J’avais imaginé une tumeur incurable au cerveau ou un truc dans ce genre, peut-être parce que mes dernières lectures mettaient toutes en scène une maladie grave. Bref, j’imaginais Aaron gravement malade et sa mort à la fin du roman (ce qui aurait rendu beaucoup plus dramatique la lettre reçue un an plus tard).

Je n’ai pas exactement perçu à quel moment les sentiments d’Aaron envers Fleur/Lilas avaient commencé à changer et de fait, je n’ai pas vu leur romance se former avant que ce ne soit déjà fait. Ce qui explique peut-être que je ne me sois pas attachée à leur couple.

J’ai nettement été plus intéressée par l’intrigue secondaire autour d’Eleanor qui doit se déconstruire pour accepter sa relation avec Quentin. Ces thèmes m’ont bien plus attirée. Il faut dire qu’aussi bien Dana qu’Eleanor ont une personnalité plus expansive que Fleur et donc qu’elles ressortent davantage. Fleur m’a parue assez lisse, tout comme Aaron qui n’a de relief qu’avec son comportement du début du roman. Dès qu’il le perd, il redevient un peu transparent.

Bref, comparé aux autres romans de Morgane Moncomble (Viens, on s'aime ou Nos âmes tourmentées), Falling again m’a semblé bien moins bon.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Es-tu fan de kdramas ?

Dis-le moi en commentaire.

 

Acheter ce livre en soutenant le blog et les libraires indépendants* :

 

les libraires

amazon

 

* lien affiliés (en savoir plus)