belleBelle de Robin McKinley

Editions : Pocket

256 pages

Paru le 11 juin 2015

Aperçu : Belle était loin d'être aussi jolie que ses sœurs. A quoi bon ? Aux soirées mondaines, aux robes somptueuses, elle préférait les chevaux et les auteurs anciens. Quand son père se trouva ruiné, elle en fut réduite à aller avec sa famille habiter une pauvre maison, dans un village au fond des bois. Tous auraient pu vivre ainsi, heureux d’une existence loin du luxe et des lumières de la ville, mais le destin s’acharna une fois encore sur eux. Quand son père revint au foyer avec l’histoire d’un château magique et de la terrible promesse qu’il avait dû faire à la Bête qui y vivait, Belle partit de son plein gré affronter le monstre et sa question sans cesse répétée : « Belle, voulez-vous… ? » Ceci est son histoire… une histoire d’amour et de rêve.

Mon commentaire général : une jolie adaptation qui aurait mérité plus de développement…

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : « On prétend donc qu’au milieu de ces bois s’élève un château, dans un jardin sauvage. Et que toute personne s’aventurant un peu trop loin sera irrésistiblement attirée vers ce château. Or, à l’intérieur vit un monstre. » (p.46)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

J’adore La Belle et la Bête. C’est mon conte préféré. De fait, je ne sais pas résister à une adaptation.

Ce roman est tout petit, et pourtant l’univers est dense. Les descriptions sont imagées et les personnages bien construits.

L’histoire se rapproche plus du conte originel que la version Disney, tout en insérant des éléments que je n’avais jamais lus par ailleurs dans d’autres réécritures. Un bon point pour la nouveauté, surtout avec une histoire qu’on connaît par cœur.

La plume est agréable, façon conte ancien. L’histoire se met en place lentement, nous laissant le temps de découvrir et d’apprécier les personnages avant que le récit tel que nous le connaissons apparaisse. Pourtant, cette partie m’a paru prendre plus de place que toute l’histoire au château de la Bête.

De fait, c’est le défaut de ce court roman : l’histoire se précipite sur la fin, sans qu’on comprenne l’intérêt d’amener les choses aussi vite. Après tout, le livre ne fait que 256 pages. Il n’y avait aucune raison de concentrer autant la conclusion. Une cinquantaine de pages en plus n’auraient pas été du luxe pour mieux développer la partie.

C’est donc un roman agréable, mais bien trop court, surtout quand c’est votre histoire préférée.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Toute l’histoire du début est sympathique et surtout innovante. J’adore être surprise avec une histoire que je connais par cœur. Même si c’est long et qu’on a envie de faire la connaissance de la Bête, avec le recul j’ai vraiment aimé apprendre à apprécier cette famille sur laquelle les malheurs s’abattent, même s’ils sont moins à plaindre que d’autres.

Au final, les deux grandes sœurs sont moins insupportables que dans la version originelle !

Et une fois au château, j’ai eu l’impression de voir un film en accéléré. Belle est à peine arrivée qu’elle repart déjà pour prévenir Grâce que son fiancé est vivant. Et le retour est encore plus rapide. Tout s’enchaîne à toute allure, jusqu’à la fin où rien n’est vraiment expliqué.

Je ne comprends pas pourquoi il fallait conclure aussi vite. J’aurais vraiment apprécié un peu plus de temps dans cet univers que j’adore.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Quel est ton conte préféré ?

Dis-le moi en commentaire.

 

Acheter ce livre en soutenant le blog et les libraires indépendants* :

 

les libraires

amazon

 

* lien affiliés (en savoir plus)