anergiqueAnergique de Célia Flaux

Editions : ActuSF

260 pages

Paru le 22 Janvier 2021

Aperçu : Angleterre XIXe siècle. Lady Liliana Mayfair est une garde royale, mais aussi une lyne capable de manipuler la magie. Elle et son compagnon Clement partent en Inde sur les traces d’une voleuse d’énergie. Leur unique piste : Amiya, la seule victime à avoir survécu à la tueuse.

De Surat à Londres, la traque commence. Mais qui sont véritablement les proies ?

 

 

Mon commentaire général : Un univers intéressant…

Ma note : 6/10

La citation qui résume tout : « Cessez de penser comme une proie. Désormais, nous sommes les chasseurs. » (Chap. 5)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Anergique est un roman difficile à décrire, entre l’uchronie et la fantasy.

Il repose tout d’abord sur une nouvelle différenciation de classe : les lynes et les denas.

Les lynes sont capables de produire de la magie, à condition de s’abreuver de l’énergie des denas. Ils fonctionnent un peu selon le principe des vampires et de leurs familiers, et d’ailleurs, la façon de boire l’énergie des lynes ressemble à celle des vampires, dans l’idée.

Les lynes contrôlent la société. Ce sont eux qui peuvent accéder aux postes de pouvoir, tandis que les denas ne peuvent hériter de rien.

Dans ce contexte, nous rencontrons Lady Liliana Mayfair, lyne, et son compagnon Clement, dena. Ils sont appelés à l’aide par le meilleur ami de Clement qui vit en Inde, pour traquer une violeuse d’énergie qui tue ses victimes après les avoir vidés de leur énergie. La mission devrait être simple pour ces deux gardes royaux, mais rien ne va se passer comme prévu

J’ai apprécié l’univers, à la fois original et dépaysant, puisqu’une bonne partie du récit se déroule en Inde. J’ai aussi aimé la façon dont est présentée cette société, qui valorise, dans l’ordre, les lynes, les hommes, les riches et les blancs. La manière d’utiliser l’énergie est également fascinante, et j’aurais voulu en savoir plus.

Pourtant, je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire. Il m’a peut-être manqué des descriptions ou des émotions (alors que l’intrigue elle-même devrait en véhiculer beaucoup de par son déroulement). Je ne me suis pas attachée aux personnages, peut-être parce qu’on en sait très peu sur eux. J’ai trouvé que le récit allait à la fois très vite et pas assez : il y a des moments où je me suis ennuyée et d’autres où j’aurais aimé que les choses ralentissent. Et puis, il y a une romance que je n’ai pas comprise, parce qu’elle est pour moi hors de propos.

En résumé, j’ai aimé l’univers et j’aurais même apprécié qu’il soit plus développé, tout comme les personnages. C’est un roman qui plaira à ceux qui aiment voyager dans le temps et à l’étranger et à ceux qui apprécient de nouvelles formes de magie.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Le fait de n’être pas entrée dans l’histoire a sûrement à voir avec le détachement que j’ai ressenti vis-à-vis des personnages. Je n’ai pas eu le temps de m’intéresser à Clement qu’il était déjà mort… et du coup, il ne m’a pas vraiment manqué.

Un peu comme aux autres, d’ailleurs…

Il ne faut pas longtemps à Liliana et Amiya pour se remettre de la perte de leur ami/amant dans les bras l’un de l’autre, et je dois bien avouer que ça m’a perturbée. Surtout de la part de Liliana, anergique et exclusive, qui semble donc accorder une extrême importance à son compagnon.

Je n’ai donc pas compris ce choix narratif.

Ensuite, j’ai trouvé la traque de la tueuse à la fois rapide et longue. Il y a des moments où tout va très vite, ils la trouvent sans problème, voire elle se jette dans leurs bras, et d’autres où tout traîne en longueur avec des scènes qui n’ont pas d’intérêt au vu de l’intrigue.

Je crois que je m’attendais à une traque plus palpitante, à travers l’Inde, avec des fausses pistes et des retournements de situation (il y en a bien eu un avec la mort de Clement, mais ça arrive trop vite). Même apprendre à la fin que Liliana et Diane sont demi-sœurs ne m’a pas chamboulée : c’est une coïncidence un peu grosse.

Bref, j’aurais voulu me sentir plus immergée en Inde et plus impliquée dans le sort des personnages.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Aimes-tu les livres qui mélangent les genres ?

Dis-le moi en commentaire.

 

Acheter ce livre en soutenant le blog et les libraires indépendants* :

 

les libraires

amazon

 

* lien affiliés (en savoir plus)