sur le filSur le fil d’Estelle Maskame

Editions : Pocket Jeunesse

304 pages

Paru le 21 Juin 2018

Aperçu : MacKenzie Rivers avait tout pour elle : des amis formidables, de bonnes notes et, cerise sur le gâteau, le beau Jaden Hunter qui craquait pour elle. Mais tout s'est écroulé lorsqu'une tragédie a frappé la famille Hunter. Désarmée face à la souffrance de ceux qu'elle aime, MacKenzie ne voit qu'une solution : fuir. Cependant ses sentiments pour Jaden ne tardent pas à la rattraper...

 

 

 

Mon commentaire général : J’en attendais plus…

Ma note : 6/10

La citation qui résume tout : « J’ai peur, parce que je sais l’impact que peut produire la perte de quelqu’un sur une personne. Je sais à quoi le chagrin peut mener. Je sais à quel point il change les êtres. » (p.20)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Sachant que j’avais adoré la trilogie D.I.M.I.L.Y d’Estelle Maskame, je me suis dirigée les yeux fermés vers Sur le fil, sans en savoir beaucoup sur le roman.

En fait, on y rencontre MacKenzie, dite Kenzie. L’année auparavant, une de ses amies, Danielle, et son frère jumeau Jaden ont perdu leurs parents dans un accident de voiture. Kenzie était très amoureuse de Jaden, mais elle n’a pas su gérer leur deuil et s’est éloignée des jumeaux. C’est pourquoi elle est surprise de les voir réapparaître dans sa vie, Jaden étant même prêt à lui accorder une seconde chance… si elle parvient à surpasser la peur qui l’empêche de le rejoindre…

Je me rends compte en écrivant cette chronique qu’il est difficile de donner un aperçu de l’histoire sans trop en dévoiler. Les raisons qui ont poussé Kenzie à s’éloigner des jumeaux au moment où ils avaient besoin d’une épaule amicale, par exemple… Je peux juste te dire que le roman parle de deuil, de pardon, de tragédies familiales et des décisions qui bouleversent une vie.

La plume fluide d’Estelle Maskame fait que les pages défilent à toute vitesse, alors même que je n’ai pas aimé les personnages. En fait, je les ai presque tous trouvés détestables, sans pouvoir encore une fois t’expliquer sans spoiler les raisons qui font que je ne me suis pas attachée à eux.

Le roman est présenté comme un one-shot, et pourtant la fin très ouverte donne envie d’en savoir plus. Il manque quand même une part considérable de l’histoire, si bien qu’il est impossible de refermer le livre sans froncer les sourcils.

En résumé, c’est un roman qui pourrait te plaire si tu aimes les histoires de rédemption où les personnages font des erreurs et où le pardon est au centre du récit.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Non seulement j’ai l’impression que l’intrigue est plutôt vide, maintenant que je l’ai terminé, mais surtout je n’ai pas aimé les personnages. Aucun d’entre eux.

Kenzie tout d’abord, qui a lâché ses amis au moment où ils avaient besoin d’elle et qui ne se remet pas vraiment en cause. Jaden qui passe l’éponge sans problème alors qu’il s’est fait larguer en perdant ses parents. Danielle qui ne sert pas à grand-chose dans le récit. Holden qui est d’une méchanceté inconcevable, même quand on sait pourquoi il agit comme ça. Will qui le laisse faire. La mère de Kenzie qui se détruit à petit feu sans penser à sa famille et le père qui ferme les yeux. Darren qui est juste un déchet complet.

Personne ne dit aux autres qu’ils agissent mal, alors qu’on voit que quand on ose élever la voix, les choses bougent (c.f. Jaden qui dit ses quatre vérités à la mère de Kenzie).

Je ne sais pas quelle est la morale de cette histoire. Au final, on ne sait pas si Holden sera condamné pour son crime ni si la mère de Kenzie parviendra à sortir de son alcoolisme. On ne sait pas non plus ce qu’il advient des autres. Il faut dire que comme je ne sais pas ce qu’ils aiment ni ce dont ils rêvent, je ne me suis pas vraiment préoccupée de leur sort.

C’est bizarre de se dire que ce roman a été écrit par la même autrice que D.I.M.I.L.Y qui m’avait fait vivre des émotions intenses. Il faut croire que toutes les histoires ne sont pas faites pour tout le monde.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  As-tu le pardon facile ?

Dis-le moi en commentaire.

 

Acheter ce livre en soutenant le blog et les libraires indépendants* :

les libraires

amazon

 

* lien affiliés (en savoir plus)