Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du troisième et dernier tome de la série Ivy Wilde. Si tu n’as pas lu les tomes précédents, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Quand fainéantise rime avec magie (tome 1) ou Meurtre, magie et télé-réalité (tome 2).

 

ivy wilde T3Ivy Wilde, tome 3 : S.O.S Fantômes en détresse de Helen Harper

Editions : MxM Bookmark collection Infinity

311 pages

Paru le 4 Décembre 2019

Aperçu : Si quelqu'un peut comprendre ce que reposer en paix veut dire, c'est bien Ivy. Enfin, « se » reposer en paix, en tout cas.

Tout juste remise sur pied après son affrontement macabre avec un nécromancien, Ivy est de nouveau plongée dans un monde de mystère, d'aventure, et de désastre imminent. C'est pas de sa faute : apparemment, elle est désormais la seule personne au monde à pouvoir communiquer avec les morts. Et malheureusement pour elle, ils ont la langue bien pendue et une grosse liste de réclamations.

Quand, en échange de son aide, les fantômes lui apprennent qu'un tueur en série assassine discrètement des sorcières, Ivy ne peut pas rester sans rien faire. Elle risque cependant de s'attirer plus d'ennuis qu'elle ne l'imagine... et c'est sans parler du dîner en costard prévu chez les parents de Winter...

Mon commentaire général : Pourquoi c’est fini ?

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : « Tu sais que nous sommes sur les traces d’un salopard malfaisant qui a assassiné au moins sept personnes et serait sans doute ravi de continuer sur sa lancée ?» (p.202)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Je l’ai déjà dit dans mes chroniques des deux tomes précédents, mais je réitère : j’adore cette série !

C’est toujours aussi fluide, bien écrit, frais et drôle. J’ai éclaté de rire à plusieurs surprises, m’attirant les regards confus de mon entourage. Mais je n’y peux rien : Ivy Wilde, c’est un phénomène, un ovni au milieu de l’urban fantasy.

Et d’ailleurs, le personnage d’Ivy y est pour beaucoup. A la fois, fantasque et sensible, nonchalante, mais terriblement douée avec la magie. Elle a la langue bien pendue et on l’adore pour ça !

Cette fois-ci, nous reprenons deux mois après la fin du tome 2. Ivy a eu du mal à se remettre de son excursion en Ecosse qui lui a d’ailleurs laissé des traces : maintenant elle voit et entend les esprits des défunts. Si elle a réussi à le cacher à l’Ordre pendant un bon moment, elle finit par l’avouer en cherchant de l'aide... et finit par se retrouver avec une mission sur les bras : les fantômes ont eu vent de meurtres non résolus. Quelqu’un assassinerait des sorciers en toute impunité. Ivy n’a pas le choix que de partir à la rencontre des victimes, accompagnée par Winter. L’ex-Adeptus Exemptus a peut-être démissionné de l’Ordre, mais il ne sait pas résister à une enquête, surtout si cela implique de protéger Ivy…

J’ai préféré ce dernier volet au précédent, grâce à l’enquête qui revient sur le mode de la toute première. Exit les plateaux de télé. Ivy et Winter reviennent aux investigations sur le terrain, avec les fantômes comme alliés… ou pas !

C’est une très belle conclusion de série, même si une fois encore les évènements se précipitent sur la fin. Le seul souci, c’est que c’est fini maintenant…

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

J’ai été décontenancée de rencontrer le meurtrier si vite. On ne connaît pas son nom ni son motif, mais on a vu son visage… Pourtant, l’enquête piétine un moment. Le tueur ne fait rien, ce qui est étrange quand on sait qu’il a pris goût au meurtre.

Je sais que ce n’est pas un thriller à proprement parler et qu’on ne peut pas prendre cette série pour une saga policière. Néanmoins, cela aurait apporté des rebondissements supplémentaires.

Pourtant, ce qui est assez contradictoire, c’est qu’on ne s’ennuie pas ! Cela est dû aux facéties d’Ivy et Brutus, à leur caractère qui déborde des pages. Winter s’affirme aussi contre l’Ordre, ce qui montre une nouvelle facette de son personnage. Ce n’est pas qu’un toutou de l’Ordre. Il a en effet la carrure d’un Ipsissimus, capable de prendre des décisions difficiles quand il le faut.

En fait, on s’attache tellement à ce trio, que le reste parait presque accessoire, tout en restant prenant. C’est totalement insensé ? Oui, et c’est exactement ce que je retiendrai de cette série ! Une saga basée sur des opposés, à la fois drôle et travaillée, qui m’a apporté beaucoup de bonheur et que je relirai avec grand plaisir.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Veux-tu retrouver Ivy ?

Dis-le moi en commentaire.

Acheter ce livre en soutenant le blog et les libraires indépendants* :

 

les libraires

amazon

 

* lien affiliés (en savoir plus)