Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du quatrième tome de la série Runes. Si tu n’as pas lu les tomes précédents, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Runes (tome 1), Immortels (tome 2) ou Grimnirs (tome 3).

 

devineresseRunes, tome 4 : Devineresse d'Ednah Walters

Autoédité

338 pages

Paru le 3 Avril 2017

Aperçu : J’aime Torin St James...

J’ai besoin de sa force…

Mais son passé le rattrape et je suis menacée.

Raine Cooper est certaine de deux choses : son amour pour Torin St James et son destin en tant que puissante devineresse. Mais ses premières prémonitions sont floues et inquiétantes. Pire encore, elles concernent Torin. La mère de Raine est partie, son père est en train de mourir et son meilleur ami est à Hel, si bien qu’elle ne sait plus à qui s’adresser.

Or quand ses visions deviennent plus personnelles et qu’elle voit son avenir avec Torin menacé par une personne ressurgie de son passé, Raine cherche désespérément à obtenir des réponses. Quelle chance, deux nouvelles élèves font leur rentrée au lycée et elles semblent justement pouvoir lui répondre. Quand elle est avec elles, ses pouvoirs sont renforcés et ses visions se précisent. Il n’y a qu’un seul problème : Torin interdit à Raine de parler aux deux filles.

Leur amour pourra-t-il survivre sans confiance ?

Mon commentaire général : Plus ça va, plus j’aime cette série !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Je compte bien être avec toi quand tu es heureux, triste, furieux, vexant, quand tu te comportes comme un abruti, un clown ou un fanfaron. N’importe quoi, n’importe quand. Toi et moi, nous formons une équipe inséparable, mon pote. Des partenaires à part égales, et tout le toutim. » (p.279)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Plus j’avance dans cette saga, plus je l’aime.

A chaque tome, la mythologie s’enrichit, nous faisant découvrir un nouvel aspect de l’univers. Dans celui-ci, on découvre le lien des devineresses avec les sorciers, ce qui n’était pas du tout évident pour moi dans les romans précédents.

En effet, Raine commence tout juste à avoir des visions, très imprécises, qui montrent pourtant des devineresses en mauvaise posture : quelqu’un les traque pour les tuer. Et c’est probablement elle qui est visée. Evidemment, Torin ne va pas en rester là. Il se démène pour trouver le coupable, avec l’aide d’Echo et d’Andris, mais omet fréquemment Raine de ses plans. Or, la jeune fille ne compte pas rester les bras croisés. De son côté, elle noue des liens avec les sorcières, alors même que ses visions deviennent plus nettes et font apparaître un homme avec les cheveux noirs, les yeux bleus et un accent britannique… Torin lui mentirait-il ?

Bien que focalisé sur Raine, Devineresse permet tout de même de retrouver tous les autres personnages, ainsi que quelques nouveaux. Les répliques sont toujours aussi bonnes, et les caractères s’affrontent. Heureusement que les runes réparatrices existent !

Pour autant, le roman souffre tout de même de défauts. Ainsi, il suit le schéma des autres tomes : un problème menaçant la vie d’un des membres du groupe arrive, tout le monde se met sur le sujet sans vraiment coopérer, ils se mentent ou omettent des informations capitales et tout se résout à la fin. Et pourtant, je ne me suis pas ennuyée, j’ai même lu avec avidité. C’est la magie des romans écrits par Ednah Walters : l’univers et les personnages sont si prenants qu’on en oublie les imperfections.

Je lirai évidemment la suite, en anglais, car les autres romans n’ont pas été traduits.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

L’autre défaut, c’est le caractère surprotecteur de Torin. Il en devient même pénible. Raine est une grande fille, qui aurait davantage besoin de sa confiance et qui pourrait l’épauler. Mais il préfère jouer au chevalier servant, ce qui est plutôt agaçant. On ne peut pas tout pardonner à un physique avantageux.

Raine aussi est énervante. Si elle avait parlé tout de suite de l’homme mystère de ses visions, même floues, le groupe aurait pu s’orienter sur une nouvelle piste. Non seulement elle s’est mise en danger, mais a fait perdre du temps à tout le monde et forcé les autres à prendre des risques pour elle.

Globalement, c’est un schéma assez courant dans la série. Je pensais que cela passerait avec les tomes, au fur et à mesure que les personnages grandissent et se construisent avec chaque épreuve.

J’espère toujours pour la suite…

Ceci dit, c’est facile de chipoter avec des romans d’un tel niveau. Justement, c’est tellement bien que j’en attends la perfection. Tu me suis ?

En tout cas, j’ai vraiment hâte de voir ce que nous réservent les tomes suivants !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Prêt à te mêler aux sorciers ?

Dis-le moi en commentaire.