Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du troisième tome de la série Runes. Si tu n’as pas lu les tomes précédents, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Runes (tome 1) ou Immortels (tome 2).

 

grimnirsRunes, tome 3 : Grimnirs d’Ednah Walters

Autoédité

334 pages

Paru le 12 Janvier 2014

Aperçu : À sa sortie de l’hôpital psychiatrique, Cora n’aspire qu’à une chose : retrouver sa vie normale. Elle n’a aucune envie de voir rôder des âmes autour d’elle ni de rencontrer les faucheurs chargés de les recueillir. Pour couronner le tout, le garçon dont elle a été secrètement amoureuse pendant des années vient de déménager sans lui dire au revoir. Pas étonnant qu’elle ait le cœur brisé ! Dans de telles circonstances, l’amour est sans surprise la dernière chose à laquelle elle pense lorsqu’Écho fait irruption dans sa vie.

Pourtant, l’alchimie entre eux est stupéfiante. Leur connexion défie toute logique. Le comble, c’est que les âmes lui fichent la paix quand il est dans les parages !

Dommage qu’Écho soit l’archétype de tout ce qu’elle déteste chez un homme : il est sexy, beau et insolent. C’est aussi un faucheur d’âmes. Un Grimnir. Typiquement le genre de créature dont elle se serait bien passée. Et si, en fin de compte, la normalité n’était pas aussi enviable ? Car Cora veut tout à la fois. Des réponses. L’amour. Une vie.

Mon commentaire général : Moi aussi, je veux de l’écho dans ma vie !

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : « Que ça me plaise ou non, je faisais partie de leur monde. Le monde des Immortels, des Valkyries, des Grimnirs, des dieux, des Nornes et des devineresses ou Vol-quelque chose comme Raine disait. »

Mon avis (garanti sans spoiler) :

J’aimais déjà l’univers de Runes, mais avec Grimnirs, la série s’élève au niveau supérieur.

C’est simple : pour moi, Grimnirs est le meilleur tome de la saga jusqu’à présent (mais il m’en reste trois autres à lire, donc je pourrais changer d’avis) !

Malgré quelques petits défauts sur lesquels je reviendrai, Grimnirs est un livre plein de rythme, qui exploite une nouvelle facette de cet univers : les Grimnirs, c’est-à-dire les faucheurs qui travaillent exclusivement pour Hel.

L’autre originalité de ce tome, c’est que Raine s’efface au profit de Cora, qui nous raconte son histoire. La jeune fille a également vu sa vie bouleversée par l’apparition des faucheurs dans sa vie. Marquée par Maliina, Cora voit maintenant les âmes, ce qui lui a valu un séjour en hôpital psychiatrique. A sa sortie, peinée par l’absence de ses amis, elle découvre qu’elle n’a en fait jamais disparu et pire encore, qu’un Grimnir s’est régulièrement introduit dans son lit alors qu’elle ne se souvient de rien.

Alors qu’elle apprend l’implication de Maliina et qu’elle doit faire avec ses capacités, Cora va devoir faire équipe avec Echo, le Grimnir so sexy. En effet, les Grimnirs en ont après elle, et sa sécurité est en jeu…

Je n’ai absolument pas vu les pages défiler avec ce tome. On ne s’ennuie jamais ! Outre l’intrigue trépidante, j’ai tout simplement adoré Cora et Echo. Leurs caractères explosifs donnent naissance à des répliques hilarantes, pleines de piquant, exactement comme j’aime. Je les ai de plus trouvé tous les deux très touchants.

Ce roman comporte pour moi deux défauts mineurs, que j’ai déjà trouvé dans le tome précédent : la romance va très vite, niveau super-vitesse activée par des runes, et toute l’intrigue se résout d’un coup à la fin.

Bon, ce n’est pas vraiment grave, parce que j’aime vraiment l’univers et que je lirai forcément la suite.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Je vais sûrement m’attirer quelques foudres, mais je vais le dire quand même : pour moi Echo surpasse Torin.

C’est sûrement dû à son caractère, son arrogance, et surtout à sa fragilité.

Echo ne fait rien à moitié : il s’énerve, il manipule, et il aime avec la même ferveur. Il est profondément seul et il faudra à Cora toute sa douceur et sa détermination pour percer sa carapace de cuir et de suffisance.

Pourtant, Cora a également son caractère, ce qui donne lieu à des affrontements croustillants.

Dans ce tome, j’ai également adoré Andris, toujours pince-sans-rire.

En fait, les personnages que j’apprécie le plus sont ceux qui ont une forte personnalité. Raine et Torin sont très mignons, mais ils manquent un peu d’explosivité à mon goût.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Veux-tu faire plus ample connaissance avec Cora ?

Dis-le moi en commentaire.