la mer sans étoilesLa mer sans Etoiles d’Erin Morgenstern

Editions : Sonatine

640 pages

Paru le 23 Avril 2020

Aperçu : Dans la bibliothèque de son université, Zachary Ezra Rawlins trouve un livre mystérieux, sans titre ni auteur. Découvrant avec stupéfaction qu'une scène de son enfance y est décrite, il décide d'en savoir davantage. C’est le début d’une quête qui le mènera à un étrange labyrinthe souterrain, sur les rives de la mer sans Étoiles. Un monde merveilleux fait de tunnels tortueux, de cités perdues et d'histoires à préserver, quel qu'en soit le prix...

 

Mon commentaire général : Des histoires dans l’histoire…

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : « Zachary Ezra Rawlins […] se demande comment exactement il est censé continuer une histoire dont il ignorait faire partie. » (p. 36)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Quand j’ai eu l’occasion de découvrir La mer sans Etoiles, il ne m’a pas fallu une seconde pour me décider. Sachant l’énorme coup de cœur que j’ai eu pour Le Cirque des rêves, à ce jour toujours l’un de mes romans préférés, j’avais hâte de renouer avec la plume si poétique d’Erin Morgenstern.

Or, ces deux romans n’ont rien à voir l’un avec l’autre, si ce n’est la beauté de l’écriture.

Là où je m’étais violemment attachée à Célia et Marco, je n’ai pas ressenti la même sympathie envers Zachary. En fait, La mer sans Etoiles n’est pas construite sur les mêmes émotions. Ici, on retrouve davantage l’amour de la lecture, de la part de personnages qui feraient tout pour préserver un monde construit sur les livres.

D’autre part, La mer sans Etoiles est bâtie sur un cheminement labyrinthique plutôt déconcertant pour le lecteur. Le récit présent est entrecoupé par des contes (certains tout simplement magnifiques), que les personnages sont sensés lire eux-mêmes. Tu me suis ?

En fait, tout commence quand Zachary, thésard à l’université dans le Vermont, tombe sur un livre étrange à la bibliothèque de la fac. C’est un recueil de contes, sans auteur, qui a la particularité de contenir une histoire directement reliée à son enfance. Zachary se lance alors dans une quête effrénée pour retrouver l’auteur du livre, ce qui le mènera sur les rives de la mer sans Etoiles, un lieu hors du temps, où les livres sont l’essence de tout…

La mer sans Etoiles est un roman qui ne se lit pas en un clin d’œil. Déjà parce qu’il fait 600 pages, mais aussi parce que le rythme très lent invite à la contemplation. C’est peut-être pour cela que j’ai eu tant de mal à entrer dedans. Je n’ai trouvé le plaisir de lire que vers la moitié du roman. C’est aussi un récit où chaque détail compte, parce qu’il sera explicité plus tard. Il faut donc être particulièrement attentif.

On sent bien l’amour de l’autrice pour les contes et son imagination sans bornes. Par contre, je me suis un peu perdue dans cet univers flou et désordonné. C’était trop onirique pour moi.

Par conséquent, j’ai bien aimé, mais il ne remplacera jamais Le cirque des rêves dans mon cœur.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

J’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à Zachary. Peut-être parce qu’il ne nous livre pas vraiment ses émotions ? Dorian reste mystérieux de bout en bout, là encore hors d’atteinte du lecteur.

J’ai ainsi été beaucoup plus touchée par les histoires d’Eleanor et Simon et de l’aubergiste et de la lune. En fait, la majorité des émotions se trouvaient dans les récits des livres lus par Zachary, et non dans sa réalité.

Alors qu’au départ, les parties au « présent » m’intéressaient plus, peut-être parce que je ne comprenais pas le but des contes, cette tendance s’est inversée vers le milieu, alors que les contes devenaient plus chargés en émotion, et que le présent n’était qu’une ballade dans cet univers très confus qu’est le Port.

Au final, le livre étant très long, désordonné, et qu’il nécessite une attention de chaque instant, je ne suis pas sûre d’avoir tout saisi.

La mer sans Etoiles est un roman qui se lit sans doute plusieurs fois pour en apprécier toute la complexité. Personnellement, je n’en ai pas le courage.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Chercheras-tu la mer sans Etoiles ?

Dis-le moi en commentaire.

Acheter ce livre en soutenant le blog et les libraires indépendants* :

les libraires

amazon 

 

* lien affiliés (en savoir plus)