lire est dangereux pour les préjugésLire est dangereux (pour les préjugés) de Dave Connis

Editions : Milan

298 pages

Paru le 12 Août 2020

Aperçu : Quel est le point commun entre L’Attrape-cœurs et Hunger Games ? Ce sont des romans. Des romans interdits dans le lycée de Clara. Quand la jeune fille découvre que, depuis des années, des œuvres y sont censurées sans que personne n’en sache rien, elle décide d’entrer en résistante. Son plan ? Monter une bibliothèque clandestine dans son casier. Et montrer qu’en aucun cas, les livres ne peuvent être dangereux.

 

Mon commentaire général : Un livre qui parle de livres ? J’achète !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Alors, ce que tu fais là, c’est une sorte de bibliothèque – doigt d’honneur ? » (p.103)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Avec un titre pareil, Lire est dangereux (pour les préjugés) avait toutes les chances de m’intriguer. Un livre qui parle de livres pour une amoureuse des livres, forcément, ça attire !

Le roman nous est raconté par Clara, bénévole à la bibliothèque de son lycée et grande dévoreuse de livres. Lorsqu’elle apprend qu’une cinquantaine de livres – dont ses préférés – sont censurés par le proviseur, et retirés des rayons, elle sent souffler en elle un vent de rébellion. Elle décide de mettre en place une bibliothèque clandestine dans son casier, et prête en secret les ouvrages prohibés aux élèves qui se passent le mot. Que pourrait-il bien arriver de pire ?

J’ai lu ce livre d’une traite ! C’est très bien écrit, ce qui fait que les pages défilent toutes seules. Il y a beaucoup d’humour dans le récit et les titres de chapitres sont souvent hilarants.

Les sujets abordés sont plus complexes qu’on pourrait le croire. On y parle de littérature, bien sûr, et de la résonnance que les romans peuvent avoir pour les lecteurs. On y parle aussi de censure, d’éducation, d’acceptation de soi aussi. C’est un roman qui devrait vraiment plaire à son public cible – et aussi lui conseiller plein de nouvelles lectures !

Pour ma part, je regrette juste un manque d’implication émotionnelle avec Clara, avec qui j’ai eu du mal à accrocher. Au final, je ne sais pas grand-chose sur elle, alors que c’est la narratrice, et encore moins sur ses amis. Elle tourne aussi un peu en boucle dans ses interrogations, ce qui fait qu’on a souvent l’impression de relire la même scène.

Lire est dangereux (pour les préjugés) est donc un roman à propos de romans, où les livres occupent vraiment le devant de la scène. Parfait pour tous les bookaddicts !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

J’aimerais que Ne me marchez pas dessus soit un vrai livre. Les extraits qu’on en a sont juste époustouflants et donnent vraiment envie de mettre la main sur ce roman qui n’existe pas.

Peut-être que Dave Connis l’écrira pour de vrai (même si on connaît déjà la fin). Après tout, Rainbow Rowell avait bien sorti Carry on

En tant que lectrice compulsive, Lire est dangereux (pour les préjugés) a un réel écho en moi. Je me suis souvent reconnue dans un roman. J’ai vécu à cent pour cent les aventures décrites dans un livre. J’ai eu des gros crushes pour les personnages. Les livres ont une vraie importance dans ma vie. Je connais des gens pour qui un livre a bouleversé leur vie, parce qu’il les a aidés à prendre des décisions capitales. Alors oui, je comprends l’impact qu’un livre peut avoir pour quelqu’un, mais aussi le plaisir de faire découvrir à une autre personne un livre qu’on a aimé (après tout, c’est le concept même qui a présidé à la naissance de ce blog) et je saisis qu’un roman puisse être interprété de façon différente par deux lecteurs.

Forcément, l’indignation de Clara me parle. Je ressentirais la même. Pourtant, à part cela, je ne me suis pas sentie proche d’elle. Au final, elle est très autocentrée. Elle juge les gens à leur apparence, comme elle déciderait de lire un livre à sa couverture. Elle se donne une importance qu’elle n’a sans doute pas : elle nous fait croire qu’elle est débordée par la tenue de la biclan (avec sa liste des appels ou le fait qu’elle n’ait plus le temps de déjeuner), mais surtout en pensant que c’est le fait d’avoir prêté L’Attrape-cœurs à Jack qui le pousse au suicide. Tout ne tourne pas autour d’elle.

J’ai aussi été surprise par l’absence de romance. J’ai cru à un rapprochement entre Clara et Ashton qui n’est jamais arrivé. Je ne sais pas si j’apprécie ou pas. C’est bien de ne pas résumer la vie d’un adolescent à ses histoires sentimentales. C’est original. D’un autre côté, cela aurait peut-être poussé Clara à se dévoiler émotionnellement, à la rendre moins froide. Je suis partagée sur ce fait, même si je salue ce parti pris de l’auteur.

En résumé, c’est un roman qui s’adresse aux lecteurs, qui les comprend. A sa lecture, on sait qu’on fait partie d’une grande communauté d’amoureux des pages, et on se sent moins seul.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? 

Quelle est l’importance des livres dans ta vie ?

Dis-le moi en commentaire.

Acheter ce livre en soutenant le blog et les libraires indépendants* :

 

les libraires

amazon

 

* lien affiliés (en savoir plus)