aurora squadAurora Squad, épisode 1 de Amie Kaufman et Jay Kristof

Editions : Casterman

514 pages

Paru le 5 Février 2020

Aperçu : 2380, quelque part dans la galaxie. Tyler, jeune pilote prometteur, est impatient de former l'escadron de ses rêves. Alors qu'il sort faire un tour dans l'espace pour se calmer les nerfs avant l'Affectation, il tombe nez à nez sur un vaisseau disparu depuis des années. A bord, Aurora, une jeune fille cryogénisée depuis 200 ans... Commence pour Tyler une odyssée dangereuse où il devra protéger Aurora de ceux qui la traquent pour une raison inconnue. Et diriger une bande d'anti-héros fantasques et courageux, insolents et sarcastiques... Et si le sort de l'humanité dépendait de sept têtes brûlées à l'humour ravageur ?

Mon commentaire général : Par le Créateur, c’est génial !

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : « Cette fille n’est pas ce qu’on croit. » (p. 191)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Je découvre ce duo d’auteurices avec Aurora Squad, et je suis irrémédiablement fan : c’est tout simplement grandiose !

J’aime habituellement les space operas, mais quand les protagonistes sont des têtes brûlées qui manient l’humour aussi bien que les armes, je suis forcément conquise.

L’Aurora Squad, ou plutôt l’Escadron 312, ce sont six personnalités bien distinctes. Il y a Tyler, le chef qui maîtrise les stratégies militaires comme personne, Scarlett la négociatrice, Cat, la super-pilote, Finn, le MacGyver de la bande, Zila, à l’intelligence hors du commun et Kal, le Musclor qui ne sait pas gérer sa colère. Et puis il y a Auri : cette jeune Terrienne qui a dérivé dans l’espace pendant deux cent ans et se réveille tout juste de sa cryogénie… avec des capacités très particulières… Et si le destin de la galaxie toute entière se retrouvait dans les mains de ces jeunes agitateurs ?

La plume est très fluide, l’intrigue prenante et le rythme incessant. C’est un genre de Ocean’s Eleven dans l’espace, dans l’esprit de Six of Crows. Et si je compare sans ciller Aurora Squad à mon roman de fantasy préféré, ça en dit long sur sa qualité. J’ai aimé l’alternance des points de vue, les personnalités évidemment, le travail réalisé sur les différentes civilisations rencontrées (les Traskiens, les Syldrathis, les Chelleriens…), et l’humour, très caustique, comme j’aime !

Il y a aussi de très belles émotions, surtout sur la fin, qui promet encore des aventures mouvementées pour la suite. J’ai hâte.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Dans l’idée, les auteurices n’ont pas forcément joué la carte de l’originalité. On se retrouve face à une entité qui veut dominer la galaxie, une sorte de parasite qui anéantit l’esprit de ses hôtes dans une sorte d’inconscient collectif.

Pourtant, cette notion de collectivité est bien trouvée, et bien retranscrite. Elle sait jouer avec les peurs des individus (de ne pas être aimé ou reconnu…), ce qui donne une scène pleine d’émotion, lorsque Cat se fait absorber.

De même qu’Aurora m’a un peu fait penser à Liloo dans Le Cinquième Élément, l’arme capable de sauver le monde entier, même si on n’en sait pas plus pour l’instant.

Malgré tout ces détails qui m’en ont rappelé d’autres, j’ai adoré. En y réfléchissant après coup, c’est surtout parce que je me suis attachée à tous les personnages, sauf peut-être Zila, dont on ne sait rien. Ils ont été travaillés en nuances, avec des défauts et des qualités. Ils n’hésitent pas à réagir quand la situation l’exige. Je ne peux pas dire qu’ils sont humains, car ce serait manquer de respect à Finn et Kal, donc je vais plutôt souligner leurs émotions, si réelles.

Gros coup de cœur aussi pour Magellan, l’unicom trop bavard, dont les interventions en direct et sous forme « d’encyclopédie » m’ont fait éclater de rire à plusieurs reprises.

Bref, je suis conquise par l’Escadron 312, peinée par la disparition de Cat et j’attends la suite avec beaucoup d’impatience.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Suivras-tu l’Escadron 312 à bord de l’Arbalète ?

Dis-le moi en commentaire.

Acheter ce livre en soutenant le blog et les libraires indépendants* :

 

les libraires

amazon

 

* lien affiliés (en savoir plus)