mon amie adèleMon amie Adèle de Sarah Pinborough

Editions : Le livre de poche

480 pages

Paru le 6 Mars 2019

Aperçu : LOUISE

Mère célibataire, elle est coincée dans un quotidien minuté. Un soir pourtant elle embrasse un homme dans un bar… sans savoir qu’il est son nouveau patron.

DAVID

Psychiatre renommé et dévoué à sa femme, il regrette ce baiser mais ne peut s’empêcher de tomber amoureux de son assistante.

ADÈLE

L’épouse de David semble n’avoir aucun défaut. Si ce n’est de vouloir à tout prix devenir l’amie de Louise... Fascinée par ce couple modèle, Louise se retrouve malgré elle piégée au cœur de leur mariage. Et peu à peu, elle commence à entrevoir des failles.

David est-il l’homme qu’il prétend être ?

Adèle, aussi vulnérable qu’elle y paraît ?

Et par quel secret inavouable sont-ils liés l’un à l’autre ?

Mon commentaire général : Un thriller surnaturel plutôt efficace

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : « Cette histoire, c’est de la folie. » (p. 321)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

J’avais apprécié Sarah Pinborough en fantasy, avec sa série des Contes des Royaumes. Je réalise, après ma lecture de Mon amie Adèle, qu’elle fait partie des autrices qui peuvent écrire de tout, avec talent !

C’est donc avec un thriller que je la retrouve. Mon amie Adèle est un roman dont on croit deviner le contenu à la lecture du résumé, mais qui nous embarque dans une toute autre direction.

On y fait la connaissance de Louise, secrétaire médicale dans un cabinet de psychiatrie et mère célibataire d’un petit garçon. La jeune femme a la désagréable surprise de réaliser que l’inconnu qu’elle a embrassé dans un bar la veille est en fait le nouvel associé du cabinet. David est marié, pourtant leur attraction est irrésistible. La situation se complique encore lorsque Louise devient l’amie d’Adèle, la femme de David. Or, Adèle cache bien des mystères, et ce n’est peut-être pas pour rien que David la surveille avec attention…

En alternant les chapitres des points de vue d’Adèle et Louise, et en rapportant des bribes du passé, on comprend peu à peu les contours de cette intrigue qui est bien plus qu’une énième redite de la maîtresse et la femme trompée. Il y a quelque chose de terrible dans le passé d’Adèle et David, et Louise va le découvrir petit à petit.

D’autant que l’autrice a introduit une touche de surnaturel, qui porte le roman dans une toute autre dimension. Cela peut surprendre si on n’y est pas préparé. Je savais avant de commencer ma lecture que tout n’était pas rationnel, si bien que j’ai même fini par deviner certains rebondissements.

Si tu aimes les récits où tout ne s’explique pas, ce thriller a de quoi plaire. Il est bien écrit et les personnages ont du relief.

Pour ma part, je vais m’intéresser aux autres romans de cette autrice qui sait si bien lier le fantastique aux intrigues les plus courantes.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Quand le roman commence, on ne s’attend certainement pas à finir avec deux meurtres sur les bras, dont l’assassin est une personne qui sait changer de corps.

La réalisation n’en est que plus glaçante.

Celle que l’on prend plaisir à détester en tant qu’Adèle n’est en fait pas elle-même. On se fait rouler depuis le début !

Si j’avais bien deviné le plan d’Adèle qui consistait à s’introduire dans le corps de Louise (et lui piquer sa vie), je n’avais pas du tout imaginé qu’il puisse en fait s’agir de Rob. On part du constat que Rob est mort, donc on n’imagine pas cette possibilité. Comme dans les Dix petits nègres d’Agatha Christie !

A posteriori, la façon dont Rob modèle Louise pour qu’elle lui plaise, avant d’habiter son corps, fait froid dans le dos. Tout comme le fait qu’il va devoir effacer les personnes qui la connaissent afin de poursuivre sa manipulation…

Je comprends mieux pourquoi le récit me mettait parfois mal à l’aise !

Bien joué, Sarah Pinborough !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Veux-tu faire la connaissance d’Adèle ?

Dis-le moi en commentaire.