the silent watersLes éléments, tome 3 : The silent waters de Brittainy C. Cherry

Editions : Hugo & Cie

482 pages

Paru le 1 Juin 2017

Aperçu : Notre vie est faite de moments. Certains terriblement douloureux, d’autres merveilleusement optimistes. J’ai connu beaucoup de ces moments dans ma vie, des moments qui m’ont changée, des moments de défi. En tout cas, au cours des moments les plus importants – des plus déchirants et des plus incroyables – il était toujours là.

J’avais huit ans quand j’ai perdu ma voix. Une partie de moi m’a été volée, et la seule personne qui pouvait vraiment entendre mon silence était Brooks Griffin. Il était la lumière de mes jours sombres, la promesse du lendemain, jusqu’à ce que la tragédie le rattrape. Une tragédie qui a fini par le noyer dans un océan de souvenirs.

C’est l’histoire d’un garçon et d’une fille qui s’aimaient l’un l’autre, mais qui ne s’aimaient pas eux-mêmes. Une histoire de vie et de mort. D’amour et de promesses brisées.

Mon commentaire général : Le meilleur des 3 premiers romans de cette série !

Ma note : 9/10

La citation qui résume tout : « Je serai toujours là pour écouter ton silence. » (Chap. 6)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Après une lecture en demi-teinte des deux premiers romans de la série Les éléments (The air he breathes et The fire), je n’avais pas vraiment d’attentes concernant The silent waters. La surprise n’en fut que meilleure !

Je ne reviendrai pas sur la plume de Brittainy C. cherry que j’adore toujours autant. Les personnages sont toujours travaillés, torturés, rongés par la vie qui n’est jamais tendre avec eux (mais c’est la vie…). Ce que j’ai particulièrement apprécié ici, ce sont les émotions brutes qui parsèment le récit.

The silent waters, c’est l’histoire de Maggie et Brooks. Brooks est le meilleur ami du demi-frère de Maggie. Ils sont voisins et se connaissent depuis leur enfance. À 10 ans, Maggie est victime d’une terrible agression qui la rend incapable de parler. Elle n’a jamais expliqué à personne ce qui lui est arrivé. Devenue muette et agoraphobe, Maggie n’a plus quitté sa maison, ni prononcé un mot. Ses seuls contacts avec l’extérieur sont son frère et ses amis, dont Brooks qui passe la voir tous les jours après l’école. Personne n’est surpris lorsque l’amitié se transforme en sentiments. Mais Brooks a des rêves de musique, et Maggie ne peut aller nulle part…

Même si j’ai parfois eu envie de secouer les personnages, j’ai vécu des moments intenses avec ce roman. De beaux instants d’amour fraternel ou familiaux, des rêves, des cauchemars aussi, des traumatismes profonds. Pourtant, tout se justifie et reste crédible.

Il aura donc fallu attendre le troisième opus de cette série pour que j’y retrouve ce que j’aime chez cette autrice. Comme quoi, il ne faut jamais désespérer ! Par conséquent, il est fort probable que je m’intéresse aussi au dernier roman, The gravity of us.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Au commencement du roman, je trouvais Maggie particulièrement énervante avec sa façon de ne pas écouter les ressentis des autres et de n’en faire qu’à sa tête. Puis le drame arrive et tout change.

On observe cette famille se déliter au jour le jour : les parents se déchirent, Cheryl fait tout ce qu’elle peut pour exister, Maggie culpabiliser de leur imposer son traumatisme.

J’ai aimé le rapport à la musique et à la littérature, en utilisant les chansons (même si déjà vu) et les livres comme moyen de communication.

J’ai aussi apprécié le « mystère » qui flotte autour de l’agression de Maggie, même si on comprend très rapidement que le loueur de bateau est le meurtrier surpris par la fillette. Je suis tout de même surprise que les parents n’aient pas enquêté plus que ça pour comprendre ce qui avait bien pu causer un tel traumatisme à leur fille.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Écouteras-tu les silences de Maggie ?

Dis-le moi en commentaire.