a place without youA place without you de Jewel E. Ann

Autoédité, VO uniquement

402 pages

Paru le 1er Janvier 2019

Aperçu : Elle est son élève.

Parfois… le destin est interdit.

Tout paraît temporaire quand vous avez affronté une tragédie – jusqu’à ce que Henna Lane rencontre Bodhi à un festival musical.

Jeunes et spontanés, ils veulent vivre ce moment, et tombent rapidement et follement amoureux.

Quand Bodhi doit partir sans dire au revoir, Henna est sûre qu’elle ne pourra jamais l’oublier.

Puis elle rencontre M. Malone, son nouveau et sexy conseiller d’orientation.

Ils prennent tous les risques.

Ils n’ont pas le droit d’être ensemble.

Quand leur secret est découvert, Henna doit choisir entre finir son année scolaire – sans pouvoir revoir M. Malone – ou laisser tomber pour poursuivre ses rêves d’aventure.

Henna choisit ses rêves.

La vie n’est pas une destination ou un voyage.

Certaines choses sont plus que temporaires.

L’interdit ne peut jamais être ignoré.

Si elle revient pour lui, sera-t-il toujours à elle ? [traduction personnelle]

Mon commentaire général : rien de nouveau…

Ma note : 6/10

La citation qui résume tout : « La loi de Henna et Bodhi : quand l’amour se casse, on se replie sur soi-même, on sombre ensemble et on tombe durement. Puis on laisse le temps ramasser les pièces. » (Chap. 23 ) [traduction personnelle]

Mon avis (garanti sans spoiler) :

C’est avec ce roman que je découvre Jewel E. Ann, pourtant prolifique autrice de romances. Mais bon, il faut bien commencer un jour !

Effectivement, la plume est très agréable et le niveau d’anglais abordable.

A place without you commence sur les chapeaux de roue. Henna et Bodhi se rencontrent dans un taxi à destination du festival musical de Coachella. Entre eux, c’est le coup de foudre. Malheureusement, leur relation ne peut être que temporaire. Sauf… que la vie joue parfois de drôles de tours. Qu’elle n’est pas leur surprise de découvrir que Bodhi est le nouveau conseiller d’orientation du lycée où Henna, qui est en retard d’un an à cause de graves problèmes de santé, doit suivre son année de terminale. Malgré l’interdit et l’importance que Bodhi porte à son job, leur attirance est plus forte que tout. Quand ils se font prendre, Henna décide de tout plaquer et de partir à la découverte du monde, en espérant retrouver Bodhi à son retour…

Si j’ai aimé le début, j’ai déchanté par la suite. L’autrice a visiblement voulu traiter plusieurs thèmes dans son roman, ce qui ne me pose habituellement pas de problèmes, sauf quand tout finit par se télescoper. Certains des sujets annoncés – la relation interdite, par exemple – n’est finalement qu’un prétexte pour apporter un obstacle à la relation entre Henna et Bodhi. L’interdit est levé si vite que c’en est presque anecdotique.

Au final, j’ai l’impression d’un grand vide entre la moitié et la fin, qui traite d’autres thèmes (dont je ne peux pas parler sous peine de spoiler l’intrigue).

Bref, à trop vouloir en faire, on finit parfois avec un rendu brouillon.

Si tu cherches une romance interdite, ce n’est donc pas le livre idéal. Par contre, si tu aimes les amours contrariées pour un tas d’autres raisons (maladie, confiance en soi, mauvais timing…), alors tu devrais y trouver ton bonheur.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

J’en ai assez des livres qui portent la virginité aux nues. On a encore une fois affaire à la jeune vierge et l’homme expérimenté, avec tout un moratoire sur l’importance de la virginité. C’est un thème vu et revu, qui n’avait pas besoin de s’ajouter à la longue liste des sujets présents dans ce roman.

Au final, la relation élève-prof qu’on nous vend dans le résumé n’occupe pas plus du tiers du roman puisque Henna décide tout simplement de laisser tomber l’école pour voyager autour du monde. Ce comportement de pauvre petite fille riche m’a tout simplement fait grincer des dents. Surtout vu son égoïsme et son manque de respect du job de Bodhi, qui a quand même besoin de l’argent pour faire vivre le ranch et payer les frais médicaux de son père. Leur comportement puéril à tous les deux m’a sincèrement agacée. Si tu aimes les relations interdites, je te conseillerai plutôt A different Blue ou Indécent.

Vient ensuite une longue période où je n’ai pas compris pourquoi ils s’en voulaient, ni pourquoi ils ne pouvaient pas être ensemble. Tout cela n’a pas vraiment de sens.

La fin prend ensuite une autre tournure avec la maladie de Barrett qui prend le dessus. J’ai d’ailleurs apprécié la façon d’aborder le suicide médicalement assisté, en présentant les faits selon tous les angles et montrant toutes les réactions possibles.

La fin, trop fleur bleue et trop rapide, m’a aussi fait soupirer.

Dans l’ensemble, c’est donc une lecture légèrement au-dessus de la moyenne, de laquelle j’en attendais plus.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Ce roman te tente-t-il ?

Dis-le moi en commentaire.