leoLeo de Mia Sheridan

Editions : Autoédité – paru en VF chez Hugo Roman

206 pages

Paru le 12 Juin 2013

Aperçu : Evie et Leo se sont rencontrés à l’orphelinat où ils se sont liés d’une amitié indéfectible. En grandissant, leur amitié s’est transformée en un amour profond. Ils se sont promis que dès qu’ils auraient dix-huit ans et qu’ils sortiraient de leur foyer d’accueil, ils vivraient ensemble et construiraient une vie.

Mais, contre toute attente, Leo est adopté alors qu’il est adolescent et quitte le foyer pour une autre ville. En partant, il promet à Evie de l’appeler dès qu’il est installé et, surtout, de revenir la chercher dès sa majorité. Mais elle n’aura plus jamais de ses nouvelles...

Huit ans plus tard, Evie s’est reconstruite. Elle a un travail, des amis, elle est heureuse. Jusqu’à ce qu’un homme étrange fasse irruption dans sa vie, lui expliquant qu’il est là de la part de Leo qui souhaite savoir si elle va bien. Evie est attirée par cet homme au charme dévastateur, mais elle ne sait pas si elle peut lui faire confiance ou s’il cache un secret au sujet de la disparition de Leo.

Saura-t-elle faire la part des choses ?

Mon commentaire général : sans plus…

Ma note : 6/10

La citation qui résume tout : « Je réalise à présent qu’il y a beaucoup de chemins différents dans la vie. Nous en choisissons certains et d’autres sont choisis pour nous. » (p.91) [traduction personnelle]

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Leo est un livre qui a beaucoup fait parler la blogosphère littéraire à sa sortie française en 2016.

J’ai attendu longtemps pour me le procurer et le lire, peut-être pour laisser retomber la vague d’enthousiasme et me faire mon propre avis. Je l’ai acheté en VO, pour juger le texte dans sa forme originale, sans interprétation.

Au final, j’en ressors assez mitigée.

La plume est très belle, et c’est là le gros plus qu’on peut attendre d’un roman écrit par Mia Sheridan. Les personnages sont bruts et touchants. On sent qu’ils ont une consistance. Par contre, ce n’est pas le cas de l’intrigue.

Le roman met en scène Evie et Jake (et Leo). Evie a vécu de nombreuses années en foyer, comme Leo dont elle tombée amoureuse. Lorsqu’il a été adopté, Leo a promis à Evie qu’il reviendrait la chercher à ses 18 ans. Mais il n’est jamais venu. Aujourd’hui, c’est Jake, un ami de Leo, qui vient prendre des nouvelles d’Evie, sur la demande de Leo. L’attirance est forte entre eux, mais Evie est persuadée que Jake lui cache des choses, notamment au sujet de Leo…

Si le début est intéressant, tout comme les flash-backs qui nous replongent dans le passé d’Evie et Leo à intervalle régulier, le récit est surtout centré sur de nombreuses scènes de sexe qui n’apportent pas grand-chose. Surtout que le dénouement se devine très facilement.

J’ai eu l’impression que tout allait trop vite, que l’intrigue n’était pas assez creusée en profondeur et en réalisme.

Il existe un second tome, qui relate les évènements selon le point de vue du personnage masculin, mais je ne ressens pas le besoin de le lire. Selon les avis, il serait meilleur et apporterait tout ce qu’il manquait au premier volet. Je ne suis pas forcément enthousiaste à l’idée de relire la même histoire.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

En fait, il est évident, quasi depuis la première rencontre avec Jake, qu’il est Leo. Tout l’intérêt du roman est de comprendre pourquoi il ne l’admet pas, et pourquoi Evie ne l’a pas reconnu.

Il est compréhensible que l’autrice fasse durer le suspense de sa révélation, puisque c’est sensé être le gros twist du roman, mais le temps paraît bien long en attendant, puisqu’il ne se passe rien d’autre que des scènes de sexe.

Jake est tellement autoritaire et directeur avec Evie ! Et puis on retombe encore dans le cliché de la jeune et belle vierge et du gars expérimenté, mystérieux et dirigiste que ça m’a fait lever les yeux au ciel.

On pourrait aussi reprocher la rapidité des sentiments, sauf que le fait que Jake = Leo rend tout cela plus crédible. Leo et Evie étaient amoureux adolescents. Leurs sentiments n’ont plus qu’à s’épanouir une fois adultes.

Globalement, si les personnages semblent nager dans leur amour, ce n’est pas le cas du lecteur. Je n’ai personnellement pas ressenti leurs émotions, et c’est ce que j’attends avec les romances.

Je voudrais, quand même, finir sur un bon point : la mention de pédocriminalité féminine est rare et il est important d’en parler également. Jake montre bien à quel point ses effets sont dévastateurs pour les victimes.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Découvriras-tu le secret de Jake ?

Dis-le moi en commentaire.