first loveFirst love de James Patterson et Emily Raymond

Editions : Le livre de poche

310 pages

Paru le 31 Mai 2017

Aperçu : Axi, seize ans, a toujours été une fille bien sage. Du genre à ne pas s’attirer des ennuis… jusqu’à maintenant. Cela fait cinq ans qu’elle économise. Aujourd’hui, elle part. Mais pas seule. Elle entraîne son meilleur ami, Robinson, avec elle ! Lui, c’est un esprit rebelle. Elle l’a même traité de voyou un jour et il ne l’a jamais oublié. Depuis, ils sont complices pour le meilleur… et pour le pire. Alors impossible qu’il refuse de fuguer avec elle pour partir en road-trip à travers les États-Unis ! Ce voyage pourrait bien être leur ultime chance d’être ensemble, envers et contre tout.

 

 

 

 

Mon commentaire général : touchant…

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : « Ce voyage est peut-être une erreur, mais c’est la meilleure d’entre toutes. » (p.47)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Je découvre ce roman des années après sa première parution. Sans en savoir beaucoup, attirée par la promesse d’un road-trip à travers les États-Unis et d’un amour secret, je me suis lancée.

Il est compliqué de parler de First love sans trop en dire. C’est un roman qui repose sur un twist important, du genre qui change le récit du tout au tout.

Néanmoins, je peux dire que j’ai apprécié la plume, malgré quelques défauts de fluidité parfois, qui sont peut-être dus à la traduction.

L’histoire est clairement divisée en deux parties. La première nous présente Axi et Robinson, qui partent pour un road-trip de l’Oregon jusqu’à New-York, alors qu’ils n’ont que 16 et 17 ans et aucun moyen de locomotion. Pourtant, ils ont de la ressource et sont prêts à passer au-dessus de quelques lois pour mettre leur projet à exécution.

La seconde rompt brutalement avec le rythme dynamique de la première, et c’est là que je ne peux plus parler librement, sous peine de tout révéler.

Je peux juste dire que je ne m’attendais pas vraiment à ce que l’histoire prenne cette tournure, et que n’étant pas préparée, je ne l’ai peut-être pas appréciée à sa juste valeur.

D’autre part, l’édition que j’ai choisie contenait nombre de photos à l’intérieur (en fait celles de la couverture, qui correspondent à celles qu’auraient prises Axi et Robinson pendant leur périple) et cela m’a perturbée. J’aurais largement préféré imaginer les personnages par moi-même.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Je ne suis pas spécialement attirée par les histoires dramatiques. J’aime ressentir des émotions pendant ma lecture, mais j’ai toujours l’impression que les romans du style Nos étoiles contraires ou Mille baisers pour un garçon sont juste là pour faire pleurer. Je sais que la vie n’est pas faite que de bons moments, qu’il faut en parler, mais je n’aime pas le drame pour le drame.

C’est un peu l’impression que j’ai eue ici.

Au départ, on ne sait pas pourquoi Axi veut fuir. Peut-être à cause de son père alcoolique, de l’abandon de sa mère ou de la mort de sa sœur. Puis on comprend brutalement que cela est causé par le cancer. Le fait de vouloir vivre avant d’être fauché par la maladie.

Vient ensuite la dégradation fulgurante de l’état de santé de Robinson. Pourquoi ? Parce qu’il a arrêté son traitement pour suivre Axi ? Parce qu’il était déjà au point de non-retour ? Dans ce cas, pourquoi n’avoir montré aucun symptôme pendant les premiers jours ?

Je me suis pris cette révélation comme un mur dans la figure. Peut-être que c’est un roman à relire pour voir si on aurait pu deviner.

En tout cas, il est clair que je ne m’y attendais pas et a posteriori, je ne suis pas certaine que je me serais intéressée à ce livre si j’avais su.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Aimes-tu les road-trips ?

Dis-le moi en commentaire.