est-ce que maxence embrasse bienEst-ce que Maxence embrasse bien ? de Christelle Da Druz

Editions : HQN

206 pages

Paru le 6 Mai 2020

Aperçu : Trentenaire, célibataire... mais pas encore désespérée !

Se faire larguer après dix ans de relation et emménager seule pour la première fois de sa vie ? Ce n’est pas tout à fait ce que Caroline avait imaginé pour ses trente ans. Perdue au milieu des cartons (et dans sa vie), elle tombe sur son vieux journal intime et y redécouvre les questions qu’elle se posait quand elle avait quinze ans.

Est-ce que tu es heureuse ?

Est-ce que Love Actually est aussi bien que tu l’espérais ?

Est-ce que Maxence embrasse bien ?

Justement, elle n’a rien de prévu dans les prochains mois, si ce n’est sortir avec ses amis pour oublier son ex. Alors pourquoi ne pas en profiter pour chercher une réponse à toutes ces questions ?

Mon commentaire général : Frais pour l'été !

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : « Je ne m’étais pas interrogée sur mon propre bonheur. Je vais faire ça, je crois, à partir de demain. Essayer d’être heureuse. » (Prologue)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Je découvre la plume de Christelle Da Cruz avec ce roman contemporain au titre si intriguant, et je suis charmée. C’est fluide et très agréable. J’ai lu les deux tiers de mon ebook en une soirée, sans vraiment m’en rendre compte, tant le récit s’enchaîne bien.

Le roman nous permet de rencontrer Caroline, assistance sociale dans un hôpital, qui vient de se faire plaquer par son copain, après dix ans de relation. Une fois ses larmes séchées, la jeune trentenaire profite de ce malheur pour faire le bilan sur sa vie. A-t-elle été heureuse avec Thomas ? Pas vraiment. A-t-elle réalisé les rêves d’adolescente qu’elle avait consigné dans son journal intime à 15 ans ? Non plus. Avec l’aide de sa bande d’amis proches, Caroline va repartir du bon pied. Peut-être pourra-t-elle-même répondre à la question qu’elle se posait au collège : est-ce que Maxence, le beau gosse du collège, embrasse bien ?

Est-ce que Maxence embrasse bien ? est avant tout une ode à l’amitié. Nous rencontrons ici un groupe de quatre jeunes adultes très soudés, qui peuvent compter les uns sur les autres en cas de coup dur. D’ailleurs le récit est rythmé par leurs retrouvailles au bar ou au restaurant, et leurs discussions sur leurs vies.

On vit également le quotidien de Caroline à l’hôpital de façon très réaliste, ce qui est normal puisque l’autrice est elle-même assistance sociale hospitalière ! Cela nous permet d’entrer de plein fouet dans la réalité des malades, des difficultés des hôpitaux, de manque de personnel… Ce que je n’attendais pas du tout à trouver en ouvrant ce livre, mais cela m’a ouvert les yeux sur beaucoup d’aspects concernant cet univers très loin du mien.

Par contre, je m’attendais clairement à trouver de la romance, et ce n’est pas le cas. En fait, Maxence est plutôt un fil rouge, comme pour guider Caroline dans sa vie, mais il reste un personnage très secondaire dont on ne sait finalement pas grand-chose. Tout comme les défis annoncés par le journal intime, qui ne sont pas nombreux non plus.

Néanmoins, Est-ce que Maxence embrasse bien ? est une histoire rafraichissante, parfaite pour l’été qui s’annonce. De mon côté, j’ai tellement aimé la plume de Christelle Da Cruz que je me penche sincèrement vers la série Matriochkas, que j’avais déjà repérée et qui ne devrait plus tarder à rejoindre ma pile à lire.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Finalement, ce qui m’aura le plus perturbée est que Maxence, qui donne son nom au roman, ne soit en fait qu’un personnage ultra-secondaire, que je connais beaucoup moins que les patients de l’hôpital, par exemple.

En gros, on sait que : Maxence est allé au collège avec Caroline avant de déménager. Qu’il a les yeux noisette. Et une sœur.

Ce sont les seuls trois éléments le concernant que j’ai retenus. Je ne sais même pas s’il embrasse bien, en fait !

A la lecture du résumé et avec cette couverture un peu naïve, je m’attendais à une comédie romantique, drôle et fleur bleue. L’humour y est, l’aspect comédie aussi. La romance, pas vraiment. Caroline et Maxence ne font que se croiser. D’ailleurs, toujours à cause de cette quatrième de couverture, je pensais que Caroline allait être beaucoup plus proactive avec sa liste de questions. Qu’elle allait profiter de ce temps pour elle pour faire des choses seule et se retrouver.

Mais, en fait, ce sont ses amis qui l’entraînent.

En ce qui concerne Maxence, c’est grâce à Guillaume et au hasard qu’elle le revoie. Jamais elle n’aura pris l’initiative. Pour le voyage à l’étranger, c’est pareil. Là encore, c’est Guillaume le moteur.

Caroline est davantage fixée à son quotidien, à son travail notamment, où on remarque, pourtant, qu’elle est capable d’initiatives. J’aurais aimé lui retrouver le même aspect combattif dans sa vie de femme.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  As-tu déjà relu tes journaux intimes d’adolescent ?

Dis-le moi en commentaire.