reste avec moiReste avec moi de Jessica Warman

Editions : Pocket Jeunesse

464 pages

Paru le 14 Octobre 2015

Aperçu : Elizabeth avait tout pour être heureuse : elle est belle, riche, a beaucoup d’amis et un petit copain beau et intelligent. Le matin de ses 18 ans, elle se réveille sur le bateau où elle a fait la fête avec ses amis. Et elle voit avec horreur un corps flotter à la surface de l’eau : le sien…

Pourquoi est-elle encore là, spectatrice de sa propre mort ? Et pourquoi Alex, un garçon de son lycée mort un an plus tôt, est-il avec elle ?

Elizabeth et Alex vont mener l’enquête, observer les vivants et retourner dans leurs souvenirs afin de lever le voile sur de lourds et sordides secrets.

 

 

 

 

Mon commentaire général : Quand le thriller rencontre le fantastique !

Ma note : 6/10

La citation qui résume tout : « Ta vie toute entière ne supportait que le nettoyage à sec. » (p.261)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Si tu hésites entre roman fantastique ou thriller jeunesse, Reste avec moi est la combinaison idéale : deux fantômes y sont réunis pour enquêter sur leur propre mort !

La scène d’ouverture nous montre Elizabeth, dite Liz, qui se réveille sur le bateau de son père, suite à une soirée d’anniversaire bien arrosée, pour se rendre compte qu’elle s’est noyée et qu’elle est revenue à l’état de fantôme. Elle ne se rappelle de rien mais va pouvoir compter sur Alex, l’esprit d’un lycéen décédé un an auparavant, pour l’aider à remonter la piste de ses souvenirs

Reste avec moi bénéficie d’une plume fluide et agréable. Le récit oscille entre présent, centré sur le deuil des proches de Liz, et le passé, c’est-à-dire les souvenirs dans lesquels plonge la jeune fille. Tout l’enjeu est de comprendre comment on en est arrivé là. Liz est-elle tombée accidentellement à l’eau ? Ou a-t-elle plongé volontairement ?

Le mystère est, en effet, assez prenant. Même si des éléments se devinent facilement, je me suis laissée prendre au jeu. Liz est une jeune fille qui a tout pour réussir, du moins en apparence. Pourtant des failles existent dans sa carapace et c’est ce qui est intéressant.

Évidemment, on parle ici de deuil, et de la façon que chacun a de gérer son chagrin. On évoque aussi d’autres sujets contemporains, tout aussi pertinents en termes de répercussions psychologiques : adultère, perte d’un parent, harcèlement, anorexie… L’autrice a utilisé toutes ces notions finement et les a bien intégrées dans le roman.

Malgré tout, je suis restée en retrait, à cause de la personnalité de Liz. Elle m’a semblée l’image même de la pauvre petite fille riche que je ne trouve pas extrêmement sympathique. Difficile de s’attacher à une héroïne aussi contestable. Avoir perdu un parent n’excuse pas tout.

En résumé, Reste avec moi est un roman qui se lit bien, mêlant habilement thriller et fantastique. Bien que je ne me sois pas attachée aux personnages et que j’aie deviné certains éléments avant leur révélation, j’ai tout de même passé un bon moment de lecture.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Il est compliqué d’éprouver de l’empathie pour Liz. Elle a perdu sa mère très jeune et dû se reconstruire dans une nouvelle famille mais elle a tout de même bénéficié de beaucoup d’indulgence de la part de son père. L’épisode des chatons est particulièrement parlant…

Elle a grandi en prenant tout pour argent comptant, en devenant détestable. Elle est égoïste et superficielle. Il me semble que tous les orphelins ne sont pas ainsi.

Par conséquent, difficile de démêler la sincérité des réactions de ses proches. Sont-ils vraiment tristes de sa perte ? Ou plutôt soulagés ? L’ambivalence de Caroline en est une belle démonstration.

De fait, on ne peut deviner la vérité sur la mort de Liz qu’à la toute fin, quand les masques sont tombés.

La relation entre Liz et Alex est plus simple à comprendre. Le fait que le garçon soit décédé un an auparavant, que le changement de comportement de la jeune fille date de la même époque et qu’il gravite autour de Liz, laissent présager que Liz ou quelqu’un de proche est responsable de la mort d’Alex.

Malgré tout, je regrette que le récit tourne exclusivement autour de Liz. Alex est, en effet, un simple fantôme, tant il apporte peu au roman.

J’aurais davantage apprécié ce livre si Liz avait été plus nuancée, et non pas une peste égocentrée. Ceci dit, en y réfléchissant bien, c’est toute sa bande d’amis qui est dans ce cas, ce qui rend à la fois l’identification et l’empathie beaucoup moins abordables pour le lecteur.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Prêt à mener l’enquête ?

Dis-le moi en commentaire.