the air he breathesThe air he breathes de Brittainy C. Cherry

Editions : Hugo & Cie

446 pages

Paru le 2 Novembre 2017

Aperçu : Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n'ont rien en commun à part leur passé douloureux. Elle a choisi de continuer à vivre ne serait-ce que pour sa petite fille Emma. Il a choisi de s'extraire du monde. Mais Elizabeth ne l'entend pas de cette façon. Elle sait qu'ils sont tous les deux en miettes et qu'ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes. C'est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route. Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.

 

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : Un concentré d’émotions…

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Parfois, ce qu’il y a de plus difficile quand on doit vivre sans les êtres qui nous sont chers, c’est de penser à respirer. » (p.154)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Presque quatre ans après sa sortie en grand format, et après en avoir longuement entendu chanter les louanges, je me suis enfin lancée à l’assaut de The air he breathes.

Je dois bien reconnaître les qualités de ce roman bourré d’émotions, mais vu de tous les commentaires élogieux, j’attendais d’être bouleversée et ce ne fut pas le cas. J’ai peut-être lu trop de romances de ce genre, Archer’s voice, Ugly love ou Heroes notamment, ce qui m’a certainement rendu plus exigeante.

Le récit est raconté des points de vue de Elizabeth et Tristan. Ils ont tous les deux perdu des êtres chers et essaient comme ils le peuvent de s’en sortir. Pour sa fille de 5 ans, Elizabeth a décidé de revenir vivre dans sa maison après avoir partagé celle de sa mère pendant un an. Sur place, elle est confrontée à un nouveau voisin qui a tout d’un ours dans sa tanière : Tristan, barbu, solitaire, sur lequel on raconte les pires rumeurs en ville. Or Elizabeth reconnait la même douleur que celle qu’elle éprouve dans les yeux de Tristan et décide de briser sa carapace

L’intérêt de ce roman tient surtout à la plume de Brittainy C. Cherry, magnifique et poétique, et des émotions brutes dues au thème du deuil. Les personnages sont aussi très bien travaillés, avec beaucoup de réalisme, même les personnages secondaires.

Je crois que si je suis restée en retrait, c’est que je n’ai pas ressenti d’émotions à propos de la romance elle-même. Mon cœur n’a pas battu au rythme des sentiments qui arrivent presque un peu par hasard ou sans qu’on le voie.

J’ai consciente d’être plutôt dure parce que The air he breathes est une excellente romance et beaucoup y trouveront largement leur compte. Je crois juste que je suis à la recherche de quelque chose de différent, qui saura me surprendre.

Je lirai peut-être les tomes suivants de cette saga Les éléments, centrés sur d’autres personnages, qui récoltent des avis encore meilleurs.

 

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

J’ai toujours beaucoup de mal avec les coïncidences, et il y en a plusieurs ici, qui ont une vraie importance.

Quelles sont les chances de manquer renverser le chien de votre nouveau voisin le jour où vous revenez en ville après un an d’absence, sachant que votre mari décédé est précisément le chauffard qui a tué la femme et le fils du dit-voisin ?

Pour un esprit aussi cartésien que le mien, ça fait trop à avaler. D’autant plus que l’autrice a cherché le réalisme avec ses personnages, sans pour autant l’appliquer à son intrigue.

J’ai tout de même apprécié le retournement de situation lié à l’implication de Tanner dans le décès de Steven. Je n’avais pas soupçonné l’amoureux transi et je suis contente de m’être faite avoir, même si je réalise a posteriori qu’il n’y avait aucune façon de le deviner. On ne saura tout de même pas pourquoi il souhaitait tellement faire fermer le magasin de magie. Peur que le secret de sa pièce truquée ne soit dévoilé ?

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Que recherches-tu dans une romance?

Dis-le moi en commentaire.