zodiaque t1Zodiaque, tome 1 : Méfiez-vous du treizième signe de Romina Russell

Editions : Michel Lafon

468 pages

Paru le 8 Octobre 2015

Aperçu : Sur la planète du Cancer, comme dans le reste de la constellation du Zodiaque, l'astrologie régit la vie quotidienne. Pas de place pour les imprévus, et encore moins pour une catastrophe. Pourtant, Rhoma, jeune étudiante Zodaï, est hantée par de terribles visions. Personne ne la croit mais l'impensable se produit brutalement : une des lunes du Cancer explose. Raz-de-marée, pluies de météorites, tout l'univers de la jeune fille est plongé dans le chaos. Aidée de son mentor, le flegmatique Mathias, et d'Hysan, l'excentrique émissaire du signe de la Balance, Rhoma se lance alors dans une course contre la montre au travers de la galaxie pour prévenir les autres civilisations de la menace ancestrale qui plane sur elles. Car les douze signes du zodiaque étaient à l'origine treize... et, dans l'ombre, le dernier attend son heure. Celle de la destruction.

Mon commentaire général : J’ai toujours aimé les Chevaliers du Zodiaque, mais pas les triangles amoureux…

Ma note : 6/10

La citation qui résume tout : « Le Zodiaque est à l’aube d’une époque sombre et vous allez braver plus d’obstacles que quiconque ici. » (p.122)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

En voilà un roman original !

L’univers imaginé par Romina Russell est incroyable, d’une singularité qui marque, et passionnant !

Imagine une galaxie nommée le Zodiaque, découverte par des Terriens fuyant leur planète mourante, composée de douze constellations identifiées par rapport aux signes astrologiques (le Cancer, le Scorpion, les Gémeaux…), chacune gouvernée de façon indépendante. L’astrologie, et notamment l’étude de la position des planètes pour prédire l’avenir, y a une grande importance et les interprètes les plus doués peuvent accéder aux postes les plus hauts placés.

C’est dans ce système, et notamment sur le Cancer, que vit Rhoma, 16 ans, encore en apprentissage. La jeune fille ne semble pas très douée avec l’astrologie, voyant des choses que les autres ne perçoivent pas. Pourtant quand sa planète est victime d’une attaque imprévue et meurtrière, les hauts fonctionnaires du Cancer doivent bien reconnaître que la sombre menace qui hante les prédictions de Rhoma n’est pas imaginaire. Et si cela était lié à une vieille légende qui mentionne l’existence passée d’une treizième constellation ? Et si la réponse se trouvait à l’autre bout de la galaxie ? Rhoma s’embarque pour un voyage spatial incertain, où elle rencontrera le danger, et l’amour aussi…

J’ai beaucoup aimé la plume de Romina Russell et son imagination très fertile. Le départ peut sembler abrupt, car le vocabulaire et les notions employées ne sont pas expliquées en détail, mais si on s’accroche, on finit par tout comprendre. Le récit est fluide, on ne s’ennuie pas car les péripéties sont nombreuses.

Pourtant, je ne pense pas lire la suite de cette série, la faute à un triangle amoureux omniprésent dont on aurait largement pu se passer. Entre son mentor taciturne mais rassurant et l’ambassadeur extravagant mais secret, le cœur de Rhoma balance et mon intérêt faiblit. J’ai aussi eu un peu de mal avec cette notion de caractère prédéterminé parce qu’on est né sur une planète précise.

Par conséquent, même si j’ai aimé l’univers, je n’ai pas réussi à m’attacher à Rhoma, trop jeune, trop naïve, trop hésitante. Je vais plutôt partir à la recherche d’un space opera plus mature.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Mais pourquoi introduire ici un triangle amoureux ? Quel en est l’intérêt ?

Ça donne l’impression que parce que c’est un roman young adult, il faut présenter plusieurs love interests simultanés alors que ça ne fait qu’alourdir le récit de « il est beau », mais « lui aussi », et « lui ne me croit pas », mais « l’autre oui », l’un me cache des choses, donc je lui préfère l’autre, qui finalement ne me dit pas tout non plus…

Cela fait passer Rhoma pour une girouette, une jeune fille gouvernée par ses hormones, alors qu’elle est Gardienne et doit se préoccuper de la survie de son peuple ! On pourrait d’ailleurs s’étonner qu’une personne aussi haut placée qu’elle doive s’occuper de cette mission en personne ou qu’on ait choisi une adolescente pour un tel poste au départ, alors que la faire vieillir de trois/quatre ans aurait apporté plus de crédibilité au récit, mais passons.

J’ai tout simplement été excédée par ce triangle amoureux, qui ne doit pas se finir là malgré ce qu’on tente de nous faire croire. A mon avis, Mathias n’est pas mort (puisque son cadavre n’a été vu par personne) et l’hésitation va encore se poursuivre dans les tomes suivants et je refuse de m’imposer cela.

C’est dommage car l’intrigue était sympathique.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Tu t’intéresses à l’astrologie ?

Dis-le moi en commentaire.