les puissants T1Les puissants, tome 1 : Esclaves de Vic James

Editions : Nathan

428 pages

Paru le 4 Mai 2017

Aperçu : Dans une Angleterre alternative, chacun doit donner 10 ans de sa vie en esclavage.

Seuls quelques privilégiés, les Égaux, riches aristocrates aux pouvoirs surnaturels, restent livres et gouvernent le pays.

Abi, 18 ans, et son frère Luke, 16 ans, voient leur destin bouleversé quand leurs parents décident de les emmener accomplit en famille leurs jours d'esclavage.

Abi devient domestique au service de la puisse famille Jardine. Le somptueux décor dans lequel elle évolue dissimule en réalité des luttes de pouvoir sans pitié.

Le sort de Luke n'est guère enviable, puisqu'il est exilé dans la ville industrielle de Millmoor. Dans un environnement brutal et pollué, il s'épuise à la tâche. Cependant, d'autres, comme lui, partagent ses idéaux de liberté. Il découvre alors qu'il existe un pouvoir bien plus grand que la magie : la rébellion.

Mon commentaire général : Un univers génial, qui a encore beaucoup à dévoiler !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : « Vous êtes devenus le bétail de l’Etat […]. Cela signifie que vous n’êtes plus des « gens normaux » et que vous n’avez plus aucun droit. Plus aucun droit du tout. » (p.30)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Encore un excellent roman découvert aux Imaginales, et on se demande encore pourquoi c’est mon festival littéraire préféré ?

En entendant Vic James parler de sa trilogie en conférence, j’ai fini par craquer et m’offrir le premier tome… et je vais rapidement ajouter les autres à ma PAL tant j’ai apprécié cet univers !

Car Les puissants, c’est avant tout un monde à part, entre uchronie, dystopie et fantastique, mélange qui marche très bien. En effet, l’autrice est partie d’un postulat unique pour construire son roman : une certaine partie de la population possèderait un Don, c’est-à-dire des aptitudes magiques, et ce sont eux qui gouverneraient. Le Royaume-Uni serait ainsi dirigé par les Egaux, des familles magiques puissantes, et les roturiers, c’est-à-dire ceux sans pouvoir magique, leur devraient dix ans d’esclavage dans leur vie

La famille Hadley est sur le point de partir effectuer ses années de servitude. Les parents et leurs trois enfants doivent se mettre au service de la puissante famille Jardine, sauf que tout ne se passe pas comme prévu : leur fils Luke, 16 ans, n’est pas envoyé au domaine de Kyneston comme les autres mais à Millmoor, une ville d’esclaves. Or si le reste des Hadley entre de pleins pieds dans les manigances des Egaux, Luke va lui découvrir la révolte qui gronde chez les esclaves…

Porté par une plume très agréable, ce roman se lit vraiment très bien. Ce qui m’a surtout surprise, c’est que pour un tome d’introduction, où il ne se passe relativement pas grand-chose, je ne me suis jamais ennuyée. Les multiples points de vue peuvent paraitre déroutant au départ, mais comme il s’agit de suivre des évènements en plusieurs endroits à la fois, c’est au final nécessaire pour bien saisir tous les tenants et aboutissants.

Tous les personnages ne sont pas utiles, surtout parmi les protagonistes : je n’ai ainsi pas bien compris à quoi servait Abi, la fille aînée de la famille Hadley, présentée comme brillante au départ mais qui ne le prouve pas par ses actions, plutôt inexistantes…

En tout cas, les évènements se précipitent sur la fin qui nous réserve un énorme cliffhanger et donne vraiment envie de lire la suite, et ça sera mon cas !

 

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Si je n’ai pas compris l’utilité d’Abi ou encore le rôle donné à Daisy, j’ai vraiment apprécié Luke, très débrouillard, et Silyen, qui apparait comme le personnage ayant le plus de potentiel.

C’est lui qui est à l’origine de la Proposition qui a renversé le gouvernement : quel était son intérêt ? Remettre son père au pouvoir ? Pourtant il ne semble pas plus que ça attaché à sa famille…

Ou alors, se prépare-t-il un chemin vers le poste de Chancelier ? Au vu de l’immensité de son Don, Silyen est sans conteste le personnage le plus puissant magiquement parlant, autant voire plus que son ancêtre Cadmus.

Mais quels sont ses plans ?

Rien que pour ça, le jeune maître est LE personnage qui m’a le plus intriguée dans le roman.

Puis vient Luke, envoyé seul dans une ville où l’espoir n’est pas de mise, mais qui trouve quand même une cause dans laquelle s’investir, montrant ainsi sa force de caractère. L’endoctrinement qu’il a subi sur la fin est la preuve que quelqu’un cherche à se débarrasser de lui. Pour quelles raisons ? Son mental lui suffira-t-il face à l’horrible Lord Crovan ?

Vite, la suite !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Crois-tu possible le retour à l’esclavagisme ?

Dis-le moi en commentaire.

Lu en lecture commune avec Cranberries. Découvre son avis!